Tous les stages


Vous trouverez ici des propositions de stages, courts et longs, émanant de chercheurs individuellement affiliés au Cogmaster. Ces propositions ont été approuvées par le Conseil scientifique du Cogmaster et sont classées par laboratoire, par ordre alphabétique. La distinction entre "équipes propres" et "équipes invitées" reflète le degré d'implication du chercheur dans la formation, tant sur le plan scientifique que pédagogique.
Pour un panorama plus large, les étudiants sont également invités à consulter la page Labos.

Il revient aux chercheurs de mettre à jour ces propositions. N'hésitez pas à nous contacter pour toute modification. De même, les chercheurs non-affiliés souhaitant accueillir dans leur laboratoire des étudiants du Cogmaster peuvent nous soumettre leurs propositions de stages via le formulaire d’affiliation (en français ou en anglais), afin que leur demande puisse être examinée par le Conseil scientifique.

Equipes propres
Equipes invitées
A l'étranger




1. Equipes propres

Thèmes Type de stage Responsable Laboratoire
Etude des effets de contenu dans la résolution de problèmes arithmétiques. Stage intégré au projet ANR COEFF.
Ce projet porte sur une problématique fondamentale des apprentissages, et qui pourrait être à l'origine d'importantes difficultés scolaires chez l'enfant: celle des effets de contenu. Dans quelle mesure l'énoncé d'un problème, c'est-à-dire son contenu, influence-t-il la manière dont il est résolu? Pour quelle(s) raison(s) le contenu affecte-il la facilité ou la difficulté de transfert entre deux problèmes se résolvant formellement de la même manière mais à contenus différents? Ces questions en amènent deux autres : Quel est l'effet du contenu sur ce qui est appris et comment le contenu peut-il être adapté pour favoriser les acquisitions de connaissances, en particulier pour les élèves en difficulté?
Le domaine d'application de ce projet concerne des apprentissages scolaires fondamentaux. Plus précisément, nous nous proposons d'étudier, dans une optique comparative, l'influence des effets de contenu dans la résolution de problèmes arithmétiques - qui constituent un socle pour des acquisitions de connaissances scolaires et professionnelles ; et à appliquer les résultats obtenus afin de favoriser l'acquisition de certaines notions.
Indifférent Emmanuel SANDER
01 49 40 64 86
sander À univ-paris8.fr
§
Paragraphe
à définir
 
Indifférent Dominique HASBOUN
01 40 77 97 26
01 40 77 97 29
dominique.hasboun À upmc.fr
ARAMIS
Algorithms, models and methods for images and signals of the human brain
Neurosciences computationnelles
Sujet à préciser.
Le stage se déroulera au LPS (page web)
Autres personnes du laboratoire susceptibles de proposer un stage dans ce domaine : Vincent Hakim, Rava da Silveira.
Indifférent Jean-Pierre NADAL
01 44 32 32 75
nadal À lps.ens.fr
CAMS
Centre d'Analyse et de Mathématique Sociales
Systèmes complexes adaptatifs. Cognition sociale.
Thèmes possibles:
- Dynamique d'évolution d'une langue
- Choix sous influence sociale: dynamique collective avec agents adaptatifs
Le stage se déroulera au CAMS (page web)
Indifférent Jean-Pierre NADAL
01 44 32 32 75
nadal À lps.ens.fr
CAMS
Centre d'Analyse et de Mathématique Sociales
à définir
 
Indifférent Jean PETITOT
01 49 54 20 41
jean.petitot À ehess.fr
CREA
Centre de Recherche en Epistémologie Appliquée
Motivation, cerveau et comportement
 
Long Mathias PESSIGLIONE
01 57 27 43 24
mathias.pessiglione À gmail.com
CRICM-MBB
Motivation Brain Behavior
Attention spatiale et négligence spatiale unilatérale
Nous explorons l'espace qui nous entoure et sélectionnons l'information qui nous intéresse grâce à des mécanismes d'orientation de l'attention. Certaines lésions cérébrales peuvent endommager ces mécanismes, en provoquant par exemple une négligence spatiale unilatérale. Ce trouble concerne environ la moitié des patients porteurs d'une lésion hémisphérique droite. Ces patients agissent comme s'ils ignoraient la moitié gauche du monde. Après avoir testé différentes hypothèses sur l'origine de la négligence, les résultats de nos travaux ont conclu à une association de déficits attentionnels qui interviennent selon une séquence temporelle spécifique: une attraction "automatique" de l'attention vers la droite suivie d'une difficulté de ré-orientation vers la gauche. Nous nous proposons de préciser la nature de ces déficits en tenant compte des progrès de la recherche en psychologie expérimentale sur l'attention. Nous utilisons plusieurs approches : comportementale (tests papier-crayon et temps de réponse à l'ordinateur), imagerie cérébrale (MRI anatomique, tenseur de diffusion, fMRI, MEG), simulations sur ordinateur des processus attentionnels normaux et du comportement négligent.
Indifférent Paolo BARTOLOMEO
01 42 16 00 59
paolo.bartolomeo À upmc.fr
paolo.bartolomeo À gmail.com
CRICM-PICNIC Lab
Physiological Investigations of Clinically Normal and Impaired Cognition
Alexie pure
Nous avons mis en évidence le rôle d'un déficit d'identification des lettres dans l'alexie pure. nous nous proposons de confirmer la généralité du déficit d'identification des lettres et de mieux le caractériser en examinant son rapport avec le traitement des formes et les mécanismes attentionnels.
Indifférent Paolo BARTOLOMEO
01 42 16 00 59
paolo.bartolomeo À upmc.fr
paolo.bartolomeo À gmail.com
CRICM-PICNIC Lab
Physiological Investigations of Clinically Normal and Impaired Cognition
Imagerie mentale
Nous avons démontré que les aires visuelles de V1 à V4 ne sont pas essentielles pour cette capacité (contrairement à ce qu'affirment les modèles plus répandus d'imagerie mentale), tandis que des lésions étendues du lobe temporal gauche sont à même de la détériorer. Nous nous proposons d'étudier les rapports entre les différentes capacités d'imagerie mentale pour la forme ou la couleur des objets, les visages et le matériel orthographique, ainsi que leurs corrélats cérébraux.
Indifférent Paolo BARTOLOMEO
01 42 16 00 59
paolo.bartolomeo À upmc.fr
paolo.bartolomeo À gmail.com
CRICM-PICNIC Lab
Physiological Investigations of Clinically Normal and Impaired Cognition
Rôle du visage dans la cognition sociale
Nous nous intéressons aux processus sous-tendant la cognition sociale, auxquels les visages offrent un accès privilégié. Pour cela, nous étudions les mécanismes cognitifs et les substrats cérébraux impliqués dans:
  • la perception du regard, en particulier du contact visuel,
  • la reconnaissance des expressions faciales des émotions,
  • la reconnaissance du visage de soi.
Indifférent Nathalie GEORGE
01 57 27 43 79
nathalie.george À icm-institute.org
nathalie.george À upmc.fr
CRICM-SAN
Social and Affective Neuroscience
Humanités et sciences cognitives
  • Approches quantitatives de la fiction et des matériaux historiques.
  • Histoire quantitative des mentalités.
Indifférent Nicolas BAUMARD
(001) 215-746-3618
nbaumard À gmail.com
ECS-DEC
Evolution et Cognition Sociale
Histoire économique et évolution culturelle
  • Construction d'indicateurs quantitatifs (culturomics, big data).
  • Etude de l’impact de l’environnement sur la dynamique culturelle (religieuse, artistique, politique).
Indifférent Nicolas BAUMARD
(001) 215-746-3618
nbaumard À gmail.com
ECS-DEC
Evolution et Cognition Sociale
Modélisation de l’évolution culturelle
  • Religion.
  • Sentiments.
  • Innovation technologique.
Indifférent Nicolas BAUMARD
(001) 215-746-3618
nbaumard À gmail.com
ECS-DEC
Evolution et Cognition Sociale
Attitudes vis-à-vis de la résolution de l'incertitude
En situation d'incertitude, le décideur ne connaît pas les conséquences de ses choix, ce n'est qu'après la prise de décision, une fois que l'incertitude est résolue, que celles-ci sont révélées. La temporalité de la résolution de l'incertitude est susceptible d'impacter les préférences vis-à-vis de l'incertitude. Lorsque l'incertitude porte sur de bonnes nouvelles, on peut s'attendre à ce que les décideurs soient impatients de voir l'incertitude se résoudre. Lorsqu'elle porte des mauvaises nouvelles (ex: pertes) certains décideurs pourraient préférer recevoir l'information au plus vite, alors que d'autres pourraient préférer retarder la résolution d'incertitude. Ce projet consiste à concevoir et réaliser une expérience permettant d'observer les attitudes vis-à-vis de la résolution de l'incertitude. Les données pourrons être traitées dans le cadre de modèles théoriques existants ou donner lieu à la formulation de nouveaux modèles pour traiter de ce type de préférences. Responsables : Mohammed Abdellaoui (01 39 67 72 43, abdellaoui@hec.fr) et Emmanuel Kemel (01 39 67 97 40 kemel@hec.fr) Contact : Mohammed Abdellaoui (01 39 67 72 43, abdellaoui@hec.fr) Laboratoire : GREGHEC
Long Mohammed ABDELLAOUI
01 39 67 72 43
01 41 98 37 62
abdellaoui À hec.fr
GREGHEC
Groupement de Recherche et d'Etudes en Gestion à HEC
à définir
 
Indifférent Denis BONNAY
01 44 32 26 82
denis.bonnay À ens.fr
IHPST
Institut d'histoire et de philosophie des sciences et des techniques (UMR 8590)
Théorie de la décision
 
Indifférent Mikaël COZIC
01 45 17 19 11
mikael.cozic À ens.fr
IHPST
Institut d'histoire et de philosophie des sciences et des techniques (UMR 8590)
Emergence de la monnaie: Une approche expérimentale
L'objectif du stage est de conduire un protocole expérimental sur une t^ache d'économie comportementale traitant de la question de l’émergence de la monnaie marchandise (commodity money). La tâche en question consiste en un jeu d’échange à relativement grande échelle : environ 50 sujets choisissent de manière synchrone entre plusieurs options afin d'obtenir le plus grand nombre d'un des objets en circulation.
Indifférent Sacha BOURGEOIS-GIRONDE
01 44 32 26 69
01 70 23 20 03
sbgironde À gmail.com
IJN
Institut Jean Nicod
Emergence d'une monnaie marchandise avec des agents artificiels
L'objectif du stage est de realiser des simulations avec des agents artificiels dans le cadre d'un programme de recherche sur les conditions minimales d'émergence d'une monnaie marchandise (commodity money).
Indifférent Sacha BOURGEOIS-GIRONDE
01 44 32 26 69
01 70 23 20 03
sbgironde À gmail.com
IJN
Institut Jean Nicod
Conception d'automates dans le cadre de protocoles expérimentaux chez le primate non-humain
L'objectif du stage est de réaliser des systèmes embarqués ayant pour but d'automatiser la réalisation d'un protocole expérimental avec deux macaques rhésus. Ses systèmes embarqués seront réalisés sur la base de Raspberry Pi.
Indifférent Sacha BOURGEOIS-GIRONDE
01 44 32 26 69
01 70 23 20 03
sbgironde À gmail.com
IJN
Institut Jean Nicod
Raisonner sur des situations non-écologiques: erreurs dans la compréhension des mouvements des corps célestes
On propose de tester les compétences d'adultes sur des faits astronomiques simples mais apparemment difficiles à représenter (saisons, phases de la lune).
Long Roberto CASATI
01 44 32 26 95
casati À ehess.fr
IJN
Institut Jean Nicod
Vague et connaissance (2)
 
Indifférent Jérôme DOKIC
01 44 32 26 90
dokic À ehess.fr
IJN
Institut Jean Nicod
Cognition et représentation situées (1)
 
Indifférent Jérôme DOKIC
01 44 32 26 90
dokic À ehess.fr
IJN
Institut Jean Nicod
Points de vue dans la mémoire et l'imagination (4)
 
Indifférent Jérôme DOKIC
01 44 32 26 90
dokic À ehess.fr
IJN
Institut Jean Nicod
Théorie de la perception (3)
 
Indifférent Jérôme DOKIC
01 44 32 26 90
dokic À ehess.fr
IJN
Institut Jean Nicod
à définir
 
Indifférent Paul EGRé
01 44 32 26 91
paul.egre À ens.fr
IJN
Institut Jean Nicod
à définir
 
Indifférent Pierre JACOB
01 44 32 26 97
Pierre.Jacob À ehess.fr
IJN
Institut Jean Nicod
Revue de question bibliographique en théorie de l'action.
Ces possibilités de ministages existent uniquement pendant le second semestre.
Court Elisabeth PACHERIE
01 44 32 26 89
pacherie À ehess.fr
Elisabeth.Pacherie À ens.fr
IJN
Institut Jean Nicod
Mécanismes cognitifs impliqués dans l'action intentionnelle collective (2)
Les actions collectives coopératives supposent des formes de coordination des intentions, plans et représentations des agents. L'objectif de ce stage sera d'étudier les mécanismes cognitifs, de niveau personnel ou subpersonnel, qui sous-tendent ces capacités de coordination et d'essayer de dégager une typologie des formes d'action collective en fonction des capacités cognitives qu'elles requièrent.
Long Elisabeth PACHERIE
01 44 32 26 89
pacherie À ehess.fr
Elisabeth.Pacherie À ens.fr
IJN
Institut Jean Nicod
à définir
 
Indifférent Guy POLITZER
01 44 32 26 67
politzer À univ-paris8.fr
IJN
Institut Jean Nicod
Etude expérimentale des inférences réalisées à partir de structures "NEG-ADJ" en comparaison avec l'adjectif contradictoire
Attribué en 2012-2013.
Long Benjamin SPECTOR
01 44 32 26 62
spector.benjamin À gmail.com
IJN
Institut Jean Nicod
à définir
 
Indifférent Valeria GIARDINO
01 44 32 26 95
valeria.giardino À univ-lorraine.fr
IJN-AHP
Institut Jean Nicod/Archives Henri Poincaré-Université de Lorrai
Perception active et manipulation d'objets
 
Indifférent Jacques DROULEZ
01 44 27 51 54
droulez À isir.upmc.fr
jacques.droulez À college-de-france.fr
ISIR
Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique
Controlling voluntary movements with race models
One can easily -even implicitly- influence the selection of a movement. People respond faster and/or with better accuracy to stimuli that are brighter, louder or associated with larger reward. Prevailing theoretical models for initiation/inhibition tasks posit that the performance of those tasks entails a race between two noisy processes, associated with a “go” and a “stop” response (Logan & Cowan, 1984). Our recent experiments in human and non-human primates indicate, that in fact multipotent spatially tuned inhibitory processes are capable to influence the probability of responding and/or stopping a movement.
Using our collected data, the aim of the work will be to implement a novel, efficient behavioral and neurophysiological valid model of spatially tuned movement control.
The work will be realized in association of two teams (Benoît Girard – ISIR, upmc and Pierre Pouget – ICM, upmc). Knowledge in C, C++ or matlab are mandatory. Interests to further study neurophysiological data recorded in non-human primates will be a plus.
Long Benoît GIRARD
01 44 27 63 81
benoit.girard À isir.upmc.fr
ISIR
Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique
Modélisation de la stratégie de navigation égocentrique séquentielle
Les rongeurs sont en mesure de mettre en oeuvre de nombreuses stratégies de navigation différentes pour atteindre leurs buts. Parmi les tests de laboratoire développés pour tester la nature des stratégies utilisées par un animal, le star-maze (Rondi-Reig et al., 2006) a permis de mettre en évidence une stratégie de navigation jamais modélisée jusqu'ici : la stratégie égocentrique séquentielle. Elle semble proche d'une stratégie de type route, dans laquelle sont apprises des séquences d'associations état-action-état, et la dynamique de son apprentissage est tout à ait particulière. Plusieurs pistes algorithmiques peuvent être explorées pour rendre compte de ce comportement.
L'objectif de ce stage sera de proposer un modèle computationnel le plus parcimonieux possible permettant de rendre compte de l'ensemble des résultats expérimentaux obtenus par l'équipe de L. Rondi-Reig dans ce protocole.
Long Benoît GIRARD
01 44 27 63 81
benoit.girard À isir.upmc.fr
ISIR
Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique
Neurosciences théoriques et computationnelles
Pour localiser les sons dans le plan horizontal, nous utilisons principalement deux indices acoustiques : les indices de temps (différences de temps d'arrivée de l'onde aux deux oreilles) et d'intensité (différences de intensité sonore aux deux oreilles). L'interaction entre ces deux indices est complexe, surtout si l'on y ajoute la dimension fréquentielle. De nombreuses expériences psychoacoustiques ont permis de quantifier cette interaction, mais les résultats sont disparates.
Nous proposons une théorie très simple, qui repose sur deux hypothèses: 1) la relation entre la direction de la source sonore et les indices acoustiques est probabiliste plutôt que déterministe, étant données les incertitudes sur l'environnement, la nature de la source, etc ; 2) pour des indices acoustiques donnés, la direction perçue est celle qui a la plus grande probabilité d'avoir produit ces indices.
Plusieurs types de stage sont possible autour de ce sujet. Par exemple :
  • un stage expérimental : effectuer des enregistrements binauraux en plein air pour caractériser les distributions des indices acoustiques ;
  • un stage bibliographique : collecter les données pertinentes dans la littérature et les mettre en lien avec la théorie ;
  • un stage de modélisation : faire des prédictions à partir d'un modèle simplifié.
N'hésitez pas à me contacter pour plus d'informations, ou pour discuter d'un autre sujet. (page web)
Indifférent Romain BRETTE
01 53 46 25 36
romain.brette À inserm.fr
IV
Institute of Vision
Localisation binaurale des sons
Pour localiser les sons dans le plan horizontal, nous utilisons principalement deux indices acoustiques : les indices de temps (différences de temps d'arrivée de l'onde aux deux oreilles) et d'intensité (différences de intensité sonore aux deux oreilles). L'interaction entre ces deux indices est complexe, surtout si l'on y ajoute la dimension fréquentielle. De nombreuses expériences psychoacoustiques ont permis de quantifier cette interaction, mais les résultats sont disparates.
Nous proposons une théorie très simple, qui repose sur deux hypothèses: 1) la relation entre la direction de la source sonore et les indices acoustiques est probabiliste plutôt que déterministe, étant données les incertitudes sur l'environnement, la nature de la source, etc ; 2) pour des indices acoustiques donnés, la direction perçue est celle qui a la plus grande probabilité d'avoir produit ces indices.
Plusieurs types de stage sont possible autour de ce sujet. Par exemple :
  • un stage expérimental : effectuer des enregistrements binauraux en plein air pour caractériser les distributions des indices acoustiques ;
  • un stage bibliographique : collecter les données pertinentes dans la littérature et les mettre en lien avec la théorie ;
  • un stage de modélisation : faire des prédictions à partir d'un modèle simplifié.
N'hésitez pas à me contacter pour plus d'informations, ou pour discuter d'un autre sujet. (page web)
Indifférent Romain BRETTE
01 53 46 25 36
romain.brette À inserm.fr
IV
Institute of Vision
à définir
 
Indifférent Carlo SEVERI
01 44 27 17 36
severi À ehess.fr
LAS
Laboratoire d’Anthropologie Sociale
Evaluation de l'apport des îles de mémoire (1)
Les notions d'îles et d'archipels de mémoire ont été conçues par Jean-Gabriel GANASCIA pour faciliter la lecture sur les supports électroniques : il s'agit de traduire la structure des documents électroniques sur une forme plane que l'on pourra aisément percevoir, mémoriser et parcourir en imagination. En effet, les expériences conduites sur la lecture électronique montrent que les obstacles à sa généralisation ne tiennent pas tant à la fatigue oculaire et physiologique qu'à l'absence de repère à l'intérieur du texte dématérialisé. Les îles de mémoire se présentent comme des cartes ; elles doivent servir d'accroche et de support à notre mémoire et à notre imagination. Des couleurs fondées sur la tonalité affective du texte et des icônes relatifs à la thématique dominante enrichissent la carte. Soulignons que l'extraction automatique de la dominante affective sur laquelle se fonde la coloration s'inspire des travaux poursuivis, entre autres, au MIT sur la détermination automatique de la tonalité émotionnelle des textes. Quant à l'insertion d'icones caractérisant la thématique, elle se fonde sur une catégorisation de textes, ou de sous-parties de textes (phrases, paragraphes, sections etc.).
Les premières simulations ont donné des résultats encourageants. Le stage portera sur la validation psychologique de ce modèle. Cette évaluation ne limitera pas à la rapidité de lecture ; elle portera plutôt sur son efficacité, c'est-à-dire sur l'accroissement de la mémorisation. On déterminera, en particulier, l'influence des différents facteurs : forme, couleurs, icônes, couplage carte et texte etc. (Bibliographie à consulter.)
Long Jean-Gabriel GANASCIA
01 44 27 37 27
Jean-Gabriel.Ganascia À lip6.fr
LIP6
Laboratoire d'Informatique de Paris 6
Généralisation par défaut (2)
Des travaux menés depuis plusieurs années au LIP6 sur la reconstruction rationnelle de théories scientifiques anciennes ont conduit à introduire la notion de «généralisation par défaut» qui est une extension de la logique des défauts de Reiter appliquée à la mécanisation des procédures inductives. Il s'agit d'aboutir à une formalisation de techniques d'apprentissage non supervisées qui soit susceptible de prendre en compte des données lacunaires, c'est-à-dire des descriptions qui contiennent de nombreuses valeurs manquantes. Grâce à la généralisation par défaut, on est en mesure de construire automatiquement des stéréotypes à partir d'ensembles d'exemples. C'est la vraisemblance cognitive de ces procédures de construction de stéréotypes que nous nous proposons de valider dans le cadre de ce stage. Pour cela, nous nous référerons, entre autres, aux travaux poursuivis par Michael Waldmann - (page web) Patricia Cheng, Alison Gopnik - (page web) Bob Rehder - (page web) et Reid Hastie.
Long Jean-Gabriel GANASCIA
01 44 27 37 27
Jean-Gabriel.Ganascia À lip6.fr
LIP6
Laboratoire d'Informatique de Paris 6
Etude cognitive du travail de réécriture (logiciel MEDITE) (3)
Le travail d'ajustage auquel se livre l'écrivain dans ses repentirs successifs, ses coupes ou ses insertions, fait l'objet d'une étude systématique à l'aide d'outils informatiques qui s'inspirent partiellement de ceux développés pour l'étude des macromolécules biologiques. Le logiciel MEDITE conçu dans le cadre du projet EDITE (Etude Diachronique et Interprétative du Travail de l'Ecrivain) repère automatiquement les opérations structurales, linguistiques et énonciatives, faisant passer d'un texte à un autre. L'automatisation autorise à la fois une répétition à l'identique de ces opérations, et une systématisation de la démarche sur des textes longs qu'il eut été très pénible de traiter manuellement. Plus exactement, il s'agit, avec ce logiciel, d'aider à comparer des brouillons d'auteurs, afin de saisir la nature du travail de réécriture. Dans un premier temps, on fera des études statistiques de façon à caractériser des styles de réécritures, puis on enrichira les opérations structurales de réécritures en faisant référence aux catégories syntaxiques affectées par les transformations. Bref, c'est à une étude cognitive du travail des écrivains qu'est consacré le stage proposé ici. Ce stage s'effectuera à la fois dans l'équipe ACASA du LIP6 et dans l'équipe linguistique de l'ITEM (Institut des Textes et Manuscrits Modernes), à l'ENS.
Long Jean-Gabriel GANASCIA
01 44 27 37 27
Jean-Gabriel.Ganascia À lip6.fr
LIP6
Laboratoire d'Informatique de Paris 6
à définir
 
Indifférent Pascal AMSILI
01 57 27 57 61
Pascal.Amsili À linguist.univ-paris-diderot.fr
LLF
Laboratoire de Linguistique Formelle
Etudes des liens entre attention et action en réponse aux signaux de menace.
Ce projet explore les liens entre biais attentionnels pour la menace et stratégies d'adaptation du comportement. L’hypothèse selon laquelle les réponses comportementales d’un observateur ont co-évolué avec les signaux de menace émis par autrui implique que l’attention est au service de l’action, et non le contraire. Il s’agit ici de mettre au point une expérience afin de tester cette hypothèse en combinant mesures comportementales et physiologiques (saccades et pupillométrie, cinématique du mouvement). Si le temps le permet, une étude en EEG est envisageable.
Long Julie GREZES
01 44 32 26 76
julie.grezes À ens.fr
LNC
Laboratoire de Neurosciences Cognitives
Action, décision et volition: Etude de la fonction frontale humaine
Modélisation, Neuroimagerie ou Electrophysiologie humaine.
Indifférent Etienne KOECHLIN
01 44 32 26 41
etienne.koechlin À upmc.fr
LNC
Laboratoire de Neurosciences Cognitives
Vision & Consciousness
We aim at understanding how brain dynamics create subjective experience, by analyzing both the visual system and the neural signature of subjectivity.
Indifférent Catherine TALLON-BAUDRY
01 44 32 27 93
catherine.tallon-baudry À ens.fr
LNC
Laboratoire de Neurosciences Cognitives
Mémoire spatiale et contrôle du mouvement
 
Indifférent Alain BERTHOZ
01 44 27 14 04
alain.berthoz À college-de-france.fr
LPPA
Laboratoire de Physiologie de la Perception et de l'Action
"remapping"
Lorsque nous déplaçons notre regard, la zone rétinienne activée par un objet visuel change. Pour maintenir la continuité des représentations mentale et cérébrale de l’objet, un processus d’alignement entre régions rétiniennes disparates doit avoir lieu, processus appelé "remapping".
Ce processus permet d’attribuer une étiquette commune à des localisations différentes, et nous proposons que cette étiquette permet au système oculomoteur de planifier ses actions et au système attentionel d’identifier les cibles pertinentes pour un traitement perceptif. Nous examinons les caractéristiques de ce remapping entre différentes modalités sensorielles et dans diverses tâches cognitives à l’aide de mesures comportementales et oculométriques.

- Type de stage: stage long en filière M1 Psycho, stage long en filière M1 Neuro, ministage ou stage long de M2
- Responsables: Thérèse Collins & Patrick Cavanagh
- Laboratoire: LPP, Laboratoire Psychologie de la Perception, UMR 8158
Indifférent Patrick CAVANAGH
01 42 86 43 55
patrick À wjh.harvard.edu
patrick.cavanagh À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Système saccadique, perception visuelle
Diverses thématiques sur les caractéristiques comportementales des saccades oculaires et leur interaction avec la perception visuelle; l'importance d'informations motrices dans la perception visuelle; approches comportementales et en TMS.
Indifférent Thérèse COLLINS
01 42 86 43 09
therese.collins À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Stabilité visuelle: processus inconscient décodé dans le signal EEG
Chaque mouvement oculaire modifie les coordonnées rétiniennes de l'image. Malgré ces changements incessants, nous percevons le monde comme stable. Cette stabilité dépend d'une prédiction des conséquences sensorielles de ses propres mouvements. La correspondance trans-saccadique nécessaire à la stabilité visuelle est étudiée en laboratoire en demandant à des sujets de rapporter la direction du déplacement d'une cible qui se déplace juste pendant une saccade. Alors que les sujets n'ont pas conscience de ces déplacements - grâce à la stabilité visuelle - ils peuvent néanmoins influencer le comportement. Chez le singe, l'activité réafférente à une cible vu juste après une saccade dépend du déplacement intra-saccadique. Nous comptons enregistrer l'activité EEG de sujets sains lors de cette tâche afin d'appliquer des algorithmes de décodage pour distinguer les cas de déplacement alors même que le sujet n'en a pas la conscience perceptive.

Encadrants de stage: Thérèse Collins et Laura Dugué

Indifférent Thérèse COLLINS
01 42 86 43 09
therese.collins À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Connaissance sur le mouvement propre chez les patients schizophrènes
Chez le sujet sain, chaque mouvement est accompagné d'un signal informant les aires perceptives de ce mouvement. C'est ce qui explique pourquoi on ne peut pas se chatouiller, pourquoi les crickets ne sont pas sourds, et pourquoi le monde nous paraît stable malgré les mouvements oculaires. Une théorie cognitive explicative de symptômes positifs de la schizophrénie est l'absence ce signal: les effets sensoriels d'un agent extérieur ne serait pas différenciés des effets sensoriels des mouvements des patients. Il existe plusieurs outils psychophysiques et comportementaux permettant de mesurer la présence de signaux sur le mouvement propre dans diverses tâches visuelles et oculomotrices simples. Il s'agira d'adapter ces outils pour une utilisation chez des patients schizophrènes afin de tenter de mettre en évidence les traces de cette absence de connaissance sur le mouvement propre chez ces patients.
Indifférent Thérèse COLLINS
01 42 86 43 09
therese.collins À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Proposition de stage

(1) Analyser les données EEG/ERP recueillies auprès de 25 enfants de 18 mois. Brainstorm et Matlab sont utilisés pour le traitement des données brutes extraites de NetStation. L’expérience utilisait le paradigme de discrimination de syllabes et avait pour but d’évaluer la latéralisation du langage.

*Ce travail fait partie d’une ANR dont le but était de proposer un modèle de l’origine des asymétries, Mala3 : (page web)

(2) Mettre en relation les résultats de l’EEG avec les autres données déjà obtenues pour les participants (niveau de langage au questionnaire de Mc Arthur, test de préférence manuelle, données de l’environnement de l’enfant depuis la naissance, utilisation de Statistica).

(3) Gérer la dernière phase de la recherche (statistiques, gestion de l’envoi des échantillons de salive recueillis pour les 82 enfants de la recherche et de leurs parents pour analyse génétique ; éventuellement aide à la modélisation finale)

Lieu: Laboratoire Psychologie de la Perception (LPP), 45 rue des Saints-Pères, 75006 Paris.

Les 2) et le 3) sont optionnels (en fonction des disponibilités des étudiants).

Indifférent Jacqueline FAGARD
01 42 86 43 16
jacqueline.fagard À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Working Memory
How does our working memory of a visual item (its location, shape, size or color) depend on the salience of that item relative to the salience of other items simultaneously presented and how does it depend on subjects' eye-movements provided they are given time to explore the stimulus array?
Indifférent Andrei GOREA
01 42 86 43 13
andrei.gorea À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Introspecting the fulfillment of one's own actions
To what extent do we have knowledge of our internal noise perturbing a simple motor action (pointing to a target) and how does our introspection compare with an ideal observer?
In these series of experiments Subjects will have to point at a target that disappears once their hand starts moving and, without seeing their hand, will have to decide whether a dot-probe that subsequently appears on the screen is placed either at the location of their pointing or at some other location. Variants of this protocol will also be studied.
Indifférent Andrei GOREA
01 42 86 43 13
andrei.gorea À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Time Perception
Is Perceived Duration (PD) based on the read-out of one or many clocks? In the latter case (sustained by a number of recent psychophysical and imagery studies) are such clocks specific to stimulus features (such as color or shape) and/or to sensory modalities (visual, auditory)? Do such multiple clocks interact and how (e.g. are such interactions of the assimilation or of the contrast type)? Is PD influenced by subjects being active (vs. passive) and by their actions being intentional (vs. externally triggered)? Etc.
Indifférent Andrei GOREA
01 42 86 43 13
andrei.gorea À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Acquisition lexicale
Plusieurs études suggèrent que les représentations des premiers mots sont bien spécifiées (Swingley & Aslin, 2000, 2002) dès l'âge de 14 mois. Toutefois, ces recherches ont porté essentiellement sur la spécification des consonnes, et nos données récentes (Nazzi, 2005 ; Nazzi & New, 2007 ; Nazzi & Bertoncini, in revision) suggèrent que la spécificité des voyelles pourrait être moindre.
Nous poursuivrons ces recherches, à la fois dans des tâches d'acquisition lexicale vers 14/16 mois, mais aussi dans des tâches de reconnaissance de la forme sonore de mots connus dès 11 mois.
Long Thierry NAZZI
01 42 86 43 15
thierry.nazzi À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
à définir
 
Indifférent Kevin O'REGAN
01 42 86 43 12
jkevin.oregan À gmail.com
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Retro-Perception: Investigating the Time Course of Conscious Perception
Is our perceptual experience of a stimulus entirely determined during the early build-up of the sensory representation, within 100-150ms following stimulation ? Or can later influences, such as sensory reactivation, still determine whether we become conscious of a stimulus ? Late visual reactivation can be experimentally induced by attracting attention after visual stimulus offset. In a recent series of psychological experiments, we showed that attracting attention to the location of a visual stimulus at threshold (Gabor patch) 100 to 400ms after presentation still drastically improved the viewers’ objective capacity to detect its presence and to discriminate its orientation, along with drastic increase in subjective visibility. This retro-perception effect demonstrates that post-cued attention can retrospectively trigger the conscious perception of a stimulus that would otherwise have escaped consciousness. Future studies in experimental psychology will explore different aspects of this newly discovered phenomenon: e.g. how long after stimulus offset does the phenomenon last ? does this phenomenon imply distortions in the perception of time ? These studies should help unravel essential aspects of the time course of conscious perception. This retro-perception phenomenon will also be explored using fMRI and MEG/EEG in order to reveal the neural mechanisms that play a causal role in the triggering of conscious perception.
Indifférent Claire SERGENT
01 42 86 21 99
clairesergent À yahoo.com
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Does conscious access change sensory representations? fMRI and Multivariate Pattern Analysis study of the "retroperception" phenomenon.
This project will be a joint fMRI project on attention and consciousness, between Claire Sergent (Université Paris Descartes, France) and Floris de Lange (Donders Institute for Brain, Cognition and Behavior, Nijmegen, Netherlands).
In a previous behavioral study (Sergent & al, Current Biology, 2013), Sergent and colleagues have shown that directing attention to the location of a previously unseen stimulus even half a second after stimulus disappearance could a posteriori make us conscious of this past stimulus. This “retroperception” effect suggests that attention can trigger conscious access to a sensory representation even after the initial phase of sensory processing. What neural mechanisms can account for this surprising effect? In the present fMRI study we will investigate this question. Recent studies by Floris de Lange and colleagues have shown that sensory representations within early visual cortex are influenced not only by the physical stimulus itself, but also by our prior expectations about the stimulus, as well as the mental operations we can subsequently exert on those representations (Kok, Jehee & de Lange, Neuron, 2012; Albers & al, in Prep.). Interestingly, these fine changes in sensory representations can be read-out from areas of the visual cortex using Multivariate Pattern Analysis in fMRI.
In the present joint project, we will take advantage of this technique in a retroperception protocol to test whether conscious access itself modifies the sensory representation in visual cortex. This will constitute a critical test of the hypothesis that conscious access is not a mere consequence of better initial sensory representation, but that conscious access per se improves sensory representation in early visual cortex, even when triggered retrospectively by attention.
Long Claire SERGENT
01 42 86 21 99
clairesergent À yahoo.com
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Variables cachées en vision / Hidden variables in vision

Dans des expériences massives sur internet, nous avons trouvé des différences inter-individuelles très importantes dans la perception visuelle de bas niveau, des différences qui semblent être le résultat des paramètres internes dans le système visuel. Nous avons également mesuré ces paramètres sur des longues périodes, et nous essayons de comprendre leurs lois dynamiques. Ceci est un sujet nouveau et très prometteur ; je peux l'expliquer de façon plus détaillée.

In large-scale internet experiments, we have found huge differences between subjects in rather low-level visual tasks. These differences seem to be due to internal parameters of the visual system that we can measure, and whose time evolution we have also been studying. This is a very new and promising subject--I can explain it better in person.

Publications : (page web)

Indifférent Mark WEXLER
01 42 86 41 77
mark.wexler À gmail.com
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
La perception du mouvement illusoire ultra-rapide / Perception of ultra-fast illusory motion

Comment peut-on expliquer cette illusion: (page web) ?

How can one explain this illusion: (page web) ?

Publications : (page web)

Indifférent Mark WEXLER
01 42 86 41 77
mark.wexler À gmail.com
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Le toucher actif / Active touch

Quelle est la relation, dans le toucher, entre le mouvement sur le doigt et le mouvement du doigt ? Nous avons un "afficheur tactile" mobile qui permet d'aborder ces questions de façon assez originale.

What is the relationship, in the sense of touch, between movement on the finger and movement of the finger? We have a mobile "tactile display" that allows us to study these questions in interesting new ways.

Publications : (page web)

Indifférent Mark WEXLER
01 42 86 41 77
mark.wexler À gmail.com
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Mouvement des yeux et stabilité visuelle / Eye movements and visual stability

Pourquoi le monde ne semble pas se déplacer chaque fois qu'on fait un mouvement oculaire rapide, comme il devrait et comme il le fait sur la rétine ? Où va le monde visuel lorsqu'on cligne les yeux ? Si on éteint la lumière pendant la même durée qu'un clignement, la sensation visuelle produite est très différente d'un clignement. Est-ce qu'on interpole ? Est-ce que le temps pas plus vite ?

Why doesn't the world seem to move every time you shift your eyes, as it does on the retina? What happens to the visual world when you blink? If you turn off the lights for the same duration, the resulting visual sensation is very different. Does the brain interpolate across the blink? Does time go faster?

Publications : (page web)

Indifférent Mark WEXLER
01 42 86 41 77
mark.wexler À gmail.com
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
à définir
 
Indifférent Henny YEUNG
01 42 86 22 29
henny.yeung À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
à définir
 
Indifférent Emmanuel CHEMLA
01 44 32 26 22
emmanuel.chemla À ens.fr
LSCP
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Initialiser l'acquisition du lexique et de la syntaxe
Expérimentation bébé/adulte, modélisation, analyses de corpus.
Long Anne CHRISTOPHE
01 44 32 26 18
anne.christophe À ens.fr
LSCP
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Syntactic adaptation in children and infants
I am looking for M1/M2 students or interns for a project on language acquisition. The project will focus on the way children adapt to different linguistic structures in their input, and learn from these changes. Specificity, we are looking for a student who will conduct a corpus study or a meta-analysis, both previously done with adults, but this time for data collected from children. We are looking for students with: - interest in language acquisition/learning - interest in computational methods - interest in statistical analysis - high level English language reading skills Students with at least one of the following experiences will be preferred: - experience in programming (MATLAB, Python, etc) - experience with R - experience doing corpus analysis
Court Anne CHRISTOPHE
01 44 32 26 18
anne.christophe À ens.fr
LSCP
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Le langage chez les bébés. Une approche interdisciplinaire
A l'âge de six mois, les bébés peuvent à peines tenir leur biberon, cependant ils connaissent les mots "main" et "biberon". Dans ce projet, nous explorons l'acquisition du langage chez les nourrissons avec des techniques comportementales qui permettent de découvrir leurs connaissances cachées, et des approches computationnelles qui permettent de décrire l'input à l'acquisition du langage ainsi que les propriétés du système d'apprentissage.
Indifférent Alejandrina CRISTIA
01 44 32 26 23
alecristia À gmail.com
LSCP
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Bibliographic project
Systematic literature review on the social cues that shape the interaction between infants and caregivers across cultures.

Student will get the opportunity to zoom in on a specific aspect of this topic. Guidance on literature search and writing a short review will be provided.

Responsable : Sho Tsuji tsujish@gmail.com

Court Alejandrina CRISTIA
01 44 32 26 23
alecristia À gmail.com
LSCP
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Hear who's talking? Modeling effects of speaker variation on infant word recognition
We are looking for a student with some background in programming (any language welcome) who is interested in gaining skills in python and R while learning more about cognitive modeling, phonetic acoustics, and early language acquisition.

The student would be working on a forward model of infant language acquisition to build predictions to test via real-life comparisons. Some babies spend most of their waking time with only one person; others hear speech from many different speakers. Even if the two babies heard the very same words, their experiences would not be equivalent.

In fact, although for us adults the word “dog” said by a girl and “dog” said by a grandfather mean the same, careful analysis reveals that the two words sound very different depending on who speaks them. So are there effects on how babies learn language depending on how many people speak to them? Should babies who only hear mommy end up being overly strict, only understanding "dog" when mommy says it? Or rather might babies who hear lots of speakers end up so confused that they will be unable to realize that "dog" and "bog" mean different things? Is more less or more? Email us to find out!

Responsables : Alejandrina Cristia et Christina Bergmann (Christina.Bergmann@mpi.nl)

Indifférent Alejandrina CRISTIA
01 44 32 26 23
alecristia À gmail.com
LSCP
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Language data galore: Updating The Language Goldmine (stage bibliographique)
The Language Goldmine ( (page web) ) is a repository listing hundreds of data sources ranging from phonotactic frequency estimations to affect/emotion ratings of words.

We are looking for students interested in languages and language psychology who want to gain experience in database management and github. Specifically, you would help us detect new data sources, classify them, and add them to the database.

There will be optional opportunities to increase your visibility and improve your network via public announcements of new additions.

Court Alejandrina CRISTIA
01 44 32 26 23
alecristia À gmail.com
LSCP
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Algorithmes pour l'apprentissage précoce du langage

Les bébés humains apprennent spontanément et sans effort la ou les langues parlées dans leur environnement, en dépit de l'extraordinaire complexité de cette tâche. Des études récentes ont établi les principales étapes de cette acquisition précoce (deux premières années de vie), au niveau de l'organisation phonétique, phonologique, lexicale et syntaxique de la langue maternelle.

Le projet consiste en l'application de techniques d'apprentissage machine et de traitement du signal (modèles bayesiens, HMM, etc.) à des corpus d'interactions verbales adulte/enfant, de manière à mettre au point et tester des algorithmes non supervisés qui pourraient sous-tendre ces acquisitions. Nous nous intéresserons en particulier à l'extraction des catégories phonétiques à partir du signal continu, et à l'acquisition des structures phonologiques (syllabes, traits distinctifs, etc).

Compétences requises: formation ingénieur / informatique / mathématique / physique ou linguistique. Ce stage peut s'effectuer en collaboration avec l'université de Tokyo, Japon ou Johns Hopkins, USA.

Pour en savoir plus: (page web)

Long Emmanuel DUPOUX
01 44 32 26 17
emmanuel.dupoux À gmail.com
LSCP
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Caractérisation psychologique et neurobiologique de la conscience et des processus inconscients
Plusieurs possibilités de stages, courts ou longs, sont proposées.
Les méthodes utilisées peuvent aller de protocoles purement comportementaux à des études des expériences d'imagerie cérébrale (IRMf ou EEG) chez l'adulte et chez le bébé. Les thématiques abordées au sein de mon équipe portent généralement sur la caractérisation psychologique et neurobiologique de la conscience et des processus inconscients.
Voici une liste non exhaustive des thèmes possibles: Comment repousser les limites des influences subliminales? Quelles sont les différences entre perception subliminale et perception sans attention? Peut-il y avoir conscience sans attention? Quelles sont les bases neurales de l'accès conscient? Comment se développe la conscience chez le bébé? Quel est le lien entre développement du langage et développement de la conscience?
Les étudiants sont aussi encouragés à proposer eux-mêmes des thèmes alternatifs se rapportant à l'étude scientifique de la conscience.
(page web)
Indifférent Sid KOUIDER
01 44 32 26 22
sid.kouider À ens.fr
LSCP
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Sound structure in human language
Languages differ in their phonology, i.e. in the sounds they use (French has nasal vowels, English doesn’t), in the restrictions upon the sequencing of these sounds within syllables and words (in French, words cannot start with the sequence /tl/; in English, /h/ can only occur syllable-initially), and in the processes that modify these sounds across words (in English, /t/ can be changed into /p/: “sweet boy” can be pronounced as “sweep boy”; in French, it can be changed into /d/: “botte verte” can be pronounced as “bodde verte”). Adults have implicit knowledge of all these aspects of their language. Depending upon the student’s background and research interests, several experimental internships can be proposed in three areas:
  • infants' and toddlers' acquisition of their native language’s phonology
  • limits on adults' capacities to learn the phonology of a second language
  • social and cognitive factors that influence phonological processing in adults
NOTE: the working language can be either French or English.
Indifférent Sharon PEPERKAMP
01 44 32 26 24
sharon.peperkamp À ens.fr
LSCP
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Cortical oscillations in normal speech processing and in developmental dyslexia
In the Dysbrain project, adult dyslexic and control participants have undergone both an MRI scan and an MEG recording of their responses to auditory stimuli. This project would bear on the analysis of these MEG recordings, either to noise or to speech stimuli. The aim is both to illuminate some fundamental mechanisms of speech processing, and to understand to what extent these mechanisms differ in dyslexia.

Student profile: good programming and/or signal processing skills.

Indifférent Franck RAMUS
01 44 32 26 19
franck.ramus À ens.fr
LSCP
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Bibliographic project
Analysis of the differences between French and English wikipedia pages on psychology and psychiatry (theoretical project; a third language would be interesting as well).
Court Franck RAMUS
01 44 32 26 19
franck.ramus À ens.fr
LSCP
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Epidemiological study of cognitive development
The Eden cohort has been following 2000 children since birth until 11-12 years of age. We have been conducting this last wave of data collection, using tests assessing general cognitive abilities, literacy and numeracy skills and their cognitive precursors, and questionnaires assessing psychopathology. Data analysis can bear on any of the following questions:
  • Psychological disorders. To what extent are cognitive deficits the cause, and to what extent are they the consequence of psychological disorders in young adolescents? What are the early determinants of psychological disorders? To what extent are they mediated by early cognitive deficits?
  • Academic achievement. What early environmental factors have an effect on later academic achievement? To what extent are they mediated by early cognitive abilities? To what extent do literacy and numeracy abilities covary? To what extent is this explained by general intelligence, and to what extent by more specific cognitive factors?
  • Sex differences in cognitive abilities. In what academic areas, cognitive abilities and psychological symptoms are there sex differences? What is the developmental trajectory of these differences? To what extent can they be explained by sex differences in the measured environmental factors? To what extent do the effects of environmental factors differ between the sexes (sex-factor interactions)?
  • Student profile: good statistical skills.

Indifférent Franck RAMUS
01 44 32 26 19
franck.ramus À ens.fr
LSCP
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Neuroanatomy of developmental dyslexia
My team has collected high-quality structural brain images of various types, in dyslexic and control participants, both children and adults. We also have access to similar images collected in other countries (Poland, Germany, China), thus constituting a massive dataset (N=250 for T1 images). Some analyses of these images have already been carried out (see Genedys project), but much more remains to be done. Amongst the possibilities:
  • Analysing the surface area of auditory cortex (Heschl's gyrus and planum temporale) in the brains of dyslexic and control adults (in the manner of Altarelli et al. 2014). Then linking these structural characteristics with auditory responses collected using MEG (see below), and with auditory abilities.
  • Another possible project would be to exploit the diffusion images acquired on adult participants (dyslexics and controls) at the 7T MRI.
  • Student profile: engineering/computer science, or biology/medicine with good computing skills.

Indifférent Franck RAMUS
01 44 32 26 19
franck.ramus À ens.fr
LSCP
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Sex differences and gender stereotypes
I'm generally interested in sex differences and their origins. One possible project is to investigate sex differences in brain anatomy, using large available databases of brain images. Another one would be to investigate sex differences in cognitive skills, either experimentally or using large available databases.
Other possible projects could bear on the effects of gender stereotypes on cognitive processing (starting with replicating well-known effects). This would be appropriate for an M1 project.
I am also interested in the determinants of sexual orientation, and although
Indifférent Franck RAMUS
01 44 32 26 19
franck.ramus À ens.fr
LSCP
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Analysis of the prescription of psychotropic drugs as a function of the availability of trained psychotherapists
This project involves testing the hypothesis that the prescription of psychotropic drugs in a given French region is inversely proportional to the number of psychotherapists trained in cognitive-behavioral therapies in that region (per inhabitant). It will rely on the publicly available prescription databases from Assurance-maladie and on directories of clinicians registered with the various schools of psychotherapy.

Student profile: good statistical skills. This project would be more appropriate for a master program in public health or economics than in cognitive science.

Indifférent Franck RAMUS
01 44 32 26 19
franck.ramus À ens.fr
LSCP
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Bibliographic project: "the gift of dyslexia"
The "gift of dyslexia": It is often said that individuals with dyslexia benefit some cognitive advantages (spatial skills, creativity...). To what extent is this supported by published experimental studies, and to what extent is this a myth?
Court Franck RAMUS
01 44 32 26 19
franck.ramus À ens.fr
LSCP
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Masquage visuel (metacontraste)
Différentes études sur l'apparence subjective des stimuli masqués par métacontraste

 
Indifférent Jérôme SACKUR
01 44 32 26 25
jerome.sackur À ens.fr
LSCP
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Rêverie éveillée
Le devenir des stimuli extérieurs pendant la rêverie éveillée

La rêverie éveillée est cette tendance de l’esprit à se mettre à penser spontanément à autre chose qu’à la tâche en cours. La littérature montre que le traitement des stimuli extérieurs est diminué pendant la rêverie éveillée. L’objectif de ce stage est d’étudier la profondeur de traitement de stimuli extérieurs pendant des épisodes de rêverie éveillée. Sont-ils simplement « moins conscients »? préconscients? subliminaux? Est-ce que la rêverie éveillée peut devenir un nouvel outil pour étudier le traitement de stimuli inconscients? Est-ce que les stimuli présentés pendant la rêverie éveillée peuvent modifier notre comportement à notre insu?
Indifférent Jérôme SACKUR
01 44 32 26 25
jerome.sackur À ens.fr
LSCP
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Illusion de contrôle et perception visuelle
Différentes études sur l'influence du sentiment de contrôle sur la perception d'objets complexes

 
Indifférent Jérôme SACKUR
01 44 32 26 25
jerome.sackur À ens.fr
LSCP
Laboratoire de Sciences Cognitives et Psycholinguistique
Traitements perceptifs des modulations temporelles de signaux de parole chez les sujets entendants et malentendants
 
Long Christian LORENZI
01 44 32 26 74
christian.lorenzi À ens.fr
LSP (a)
Laboratoire des Systèmes Perceptifs (Audition)
Etude psychophysique de la perception bistable en audition
Le phénomène de bistabilité perceptive se manifeste lorsque des informations sensorielles peuvent être interprétées de plusieurs manières ; dans ce cas, les diverses interprétations alternent spontanément chez l'observateur. Le phénomène existe aussi bien en vision, où il a été largement étudié, qu'en audition - voir (page web) pour des exemples.
L'objectif de ce stage sera d'étudier de façon psychophysique la perception bistable en audition, en se focalisant sur les interactions entre mécanismes de haut et bas niveau qui influencent le phénomène.
Long Daniel PRESSNITZER
01 44 32 26 73
Daniel.Pressnitzer À ens.fr
LSP (a)
Laboratoire des Systèmes Perceptifs (Audition)
Etude des champs d'association perceptifs (1)
Les connections horizontales dans le cortex visuel primaire sous-tendent des processus de groupements perceptifs de contour visuels. L'objet du stage est de caractériser les dynamiques neuronales de l'intégration de contours avec des méthodes comportementales (mouvements oculaires) et électrophysiologiques (MEG/EEG).
Long Jean LORENCEAU
01 44 32 27 91
01 42 16 11 83
jean.lorenceau À upmc.fr
LSP (v)
Laboratoire des Systèmes Perceptifs (Vision)
Intégration de formes et de mouvements (2)
L'objectif du stage est de préciser les processus perceptifs et de caractériser les mécanismes neuronaux qui sont impliqués dans le liage perceptif de formes et de mouvement. Dans ce but, on utilise des méthodes d'imagerie fonctionnelle (IRMf) de psychophysique, et de mesures de mouvements oculaires.
Long Jean LORENCEAU
01 44 32 27 91
01 42 16 11 83
jean.lorenceau À upmc.fr
LSP (v)
Laboratoire des Systèmes Perceptifs (Vision)
Perception visuelle bayésienne
La perception visuelle peut être vue comme un problème d'inférence: quelle est l'interprétation de la scène la plus plausible étant donné l'information extraite de la rétine, les connaissances a priori, et la tâche de l'observateur. Le stage s'attachera à tester l'un des aspects de ce modèle dit bayésien, par exemple sur la règle de décision perceptive.
Indifférent Pascal MAMASSIAN
01 44 32 26 80
pascal.mamassian À ens.fr
LSP (v)
Laboratoire des Systèmes Perceptifs (Vision)
EMG facial pendant l'observation d'expressions émotionnelles chez des patients atteints de la maladie de Huntington (MH)
En réponse à la présentation d'expressions émotionnelles, des sujets sains montrent des réactions musculaires faciales automatiques et inconscientes qui peuvent être enregistrées par EMG (Dimberg et al. 1982; Magnée et al. 2006). Notamment, la perception de visages heureux active le zygomatique tandis que les visages en colère activent le corrugateur supercilii.
Les patients MH ont des troubles dans la reconnaissance des expressions émotionnelles négatives mais pas pour les émotions positives (e.g. Sprengelmeyer et al. 1996; 2006; Grey et al. 1997; Milders et al. 2003; Montagne et al. 2006; etc.). Ces troubles ont jusqu'à présent été trouvés en utilisant des réponses verbales explicites; on connaît encore peu de choses sur le traitement automatique des émotions chez les patients MH.
Dans ce projet, nous testerons les réactions faciales automatiques des patients MH, et en particulier l'existence d'une interaction entre groupe (sujets sains vs patients) et émotions (positives et négatives). Pour explorer ces questions, ce projet utilisera la méthodologie employée récemment par Magnée et al. (2006) chez des sujets sains.
Ce stage est encadré par Iris Trinkler: iris.trinkler AT ens.fr , 01 49 81 37 11
Long Anne-Catherine BACHOUD-LéVI
01 49 81 23 15
01 49 81 43 01 (secr.)
bachoud À gmail.com
NPI (IMRB U955)
NeuroPsychologie interventionnelle
Rôle du striatum dans l'apprentissage du langage
Le rôle du striatum dans le traitement du langage est encore mal connu. Les lésions vasculaires de cette structure produisent souvent des problèmes lexicaux et des études récentes ont montré que le circuit fronto-striatal est impliqué aussi dans l'application de règles linguistiques. Peu de travaux se sont intéressés à connaître le rôle de ces réseaux dans l'apprentissage de ces aspects du langage. Le mini-stage proposé consiste à participer à une des deux études en cours sur les effets de lésions neuro-dégénératives (Maladie de Huntington) sur l'intégration d'informations pour l'apprentissage de nouveaux mots et de règles de différentes complexités. Le mini-stage sera encadré par Ruth de Diego Balaguer.
Court Anne-Catherine BACHOUD-LéVI
01 49 81 23 15
01 49 81 43 01 (secr.)
bachoud À gmail.com
NPI (IMRB U955)
NeuroPsychologie interventionnelle
Psycholinguistique
Plusieurs axes sont proposés:
- Perception et production des sons de la parole
- Mémoire à court terme phonologique
- Bases neuronales
- Pathologie
Indifférent Charlotte JACQUEMOT
01 44 32 26 77
charlotte.jacquemot À ens.fr
NPI (IMRB U955)
NeuroPsychologie interventionnelle
à définir
 
Indifférent Daniel ANDLER
01 44 32 26 84
daniel.andler À ens.fr
SND (FRE 3593)
Sciences, normes, décision
à définir
 
Indifférent Jacques DUBUCS

jdubucs À gmail.com
SND (FRE 3593)
Sciences, normes, décision
à définir
 
Indifférent Jean-Baptiste POLINE
01 69 08 79 74
01 69 08 12 82 (secr.)
01 69 08 65 21 (secr.)
jbpoline À cea.fr
UNAF
Unité de Neuro-imagerie Anatomo Fonctionnelle
Intégration synaptique et champ d'association dans le cortex visuel
(page web)
Indifférent Yves FRéGNAC
01 69 82 34 15
yves.fregnac À unic.cnrs-gif.fr
UNIC
Unité de Neuroscience, Information et Complexité
Mécanismes neuronaux du liage perceptif par la forme et le mouvement apparent
(page web)
Indifférent Yves FRéGNAC
01 69 82 34 15
yves.fregnac À unic.cnrs-gif.fr
UNIC
Unité de Neuroscience, Information et Complexité
Plasticité synaptique associative dans le cortex visuel
(page web)
Indifférent Yves FRéGNAC
01 69 82 34 15
yves.fregnac À unic.cnrs-gif.fr
UNIC
Unité de Neuroscience, Information et Complexité
Caractérisation des champs récepteurs spatio-temporels du cortex visuel primaire chez le chat sous images naturelles en utilisant un modèle structural
Co-encadrement: Yves Frégnac.

Attribué en 2014-2015.
Long Cyril MONIER
01 69 82 41 35
cyril.monier À unic.cnrs-gif.fr
UNIC
Unité de Neuroscience, Information et Complexité
à définir
 
Indifférent Stanislas DEHAENE
01 69 86 78 73
stanislas.dehaene À gmail.com
Unicog
Unité de NeuroImagerie Cognitive (U992)
à définir
 
Indifférent Christophe PALLIER
01 69 08 79 34
christophe À pallier.org
Unicog
Unité de NeuroImagerie Cognitive (U992)



2. Equipes Invitées

Thèmes Type de stage Responsable Laboratoire
"Effet de dotation" dans la prise de décision
Les gens accordent à un bien donné une valeur subjective beaucoup plus élevée lorsqu'ils le possèdent que lorsqu'ils ne le possèdent pas. Nous étudierons la robustesse de ce biais dans une perspective développementale et pragmatique.
Indifférent Jean BARATGIN
01 49 40 67 58
jean.baratgin À univ-paris8.fr
§
Paragraphe
Psychologie du raisonnement: nouveau paradigme probabiliste/bayésien
Ce stage est intégré au projet ANR-Chorus «BTAFDOC».
Le projet de recherche portera sur le "nouveau paradigme probabiliste/bayésien" de la psychologie du raisonnement. Dans ce paradigme la croyance en un conditionnel (si A alors B) est équivalente à l’évaluation du pari conditionnel (pari(si A alors B)). Les deux implications sont que (1) l’évaluation quantitative d’un conditionnel est une probabilité (subjective) conditionnelle et (2) la table de vérité d’un conditionnel est une table à trois valeurs (vrai, faux et nul) correspondant aux trois valeurs (gagné, perdu, ni gagné-ni perdu) d’un pari conditionnel.
Le sujet du stage pourra porter sur un des nombreux questionnements liés à ces deux implications (raisonnement plausible, raisonnement abductif, validité du modèle à trois valeurs, compréhension de la troisième valeur «nul», ...) mais pourra également concerner l’influence du contexte culturel dans ces évaluations (notamment en distinguant entre Européens et Japonais).
Indifférent Jean BARATGIN
01 49 40 67 58
jean.baratgin À univ-paris8.fr
§
Paragraphe
à définir
 
Court Olivier COLLIOT
01 57 27 43 65
olivier.colliot À upmc.fr
ARAMIS
Algorithms, models and methods for images and signals of the human brain
Etude en neuroimagerie du système sémantique chez les patients atteints d'aphasie primaire progressive
 
Long Olivier COLLIOT
01 57 27 43 65
olivier.colliot À upmc.fr
ARAMIS
Algorithms, models and methods for images and signals of the human brain
Etude de l’attention conjointe par des outils de réalité virtuelle et eye-tracking
Un nouveau courant de recherche en neurosciences cognitives s’efforce de développer des méthodes expérimentales pour étudier les interactions sociales en temps réel dans des environnements virtuels inspirés du réel. L’attention conjointe est considérée altérée dans l’autisme et constituerait un trait déterminant dans l’acquisition des compétences sociales et langagières de l’enfant. Notre équipe développe des méthodes utilisant les technologies d’eye-tracking pour étudier le regard social en situation d’interaction en face-à-face avec un humain virtuel réaliste. L’expérience consiste à explorer la régulation des mouvements des yeux d’un individu dont le regard est suivi par un partenaire lui faisant face. L’attention conjointe dans une telle situation de face-à-face sollicite une boucle perception-action entre les actions oculomotrices de l’individu et sa perception des mouvements de regard du partenaire. L’objectif consiste à déterminer s’il existe des altérations de bas niveau dans le self-monitoring du regard et/ou de haut niveau dans l’attribution d’une cause aux changements d’orientation du regard chez le partenaire.
Long Ouriel GRYNSZPAN
01 42 16 19 92
ouriel.grynszpan À upmc.fr
CE
Centre Emotion (USR 3246)
Evaluation de l’efficacité de la supervision de l’action dans un groupe de sujets avec schizophrénies
Nous évaluerons l’efficacité de la supervision de l’action dans un groupe de sujets avec schizophrénies (PANSS) en comparaison avec des sujets contrôles. Nous utilisons de nouvelles technologies interactives, qui offrent l’opportunité d’immerger le corps de l’utilisateur dans un environnement virtuel pendant qu’il se voit en train d’exécuter des actions. Ainsi, le sujet n’est pas seulement l’agent durant le test, mais il se voit également en train d’être acteur. L’objectif de la recherche est d’étudier si la perception visuelle du corps dans son ensemble peut renforcer la supervision de l’action. Par conséquent, nous alternons deux conditions : une condition contrôle et une seconde condition dans laquelle la partie centrale du corps est cachée. Dans cette dernière condition, le sujet peut uniquement voir bouger ses bras. Les résultats montrent que l’altération de l’image du corps diminue les performances de manière significative chez les sujets normaux. En revanche, les sujets avec schizophrénie sont moins perturbés quand ils ne voient pas la totalité de l’image de leur corps, ce qui suggère un déficit dans l’intégration complète du corps. D’une manière analogue, nous allons appliquer ces mêmes paradigmes chez des patients neurologiques avec peur de tomber.
Indifférent Roland JOUVENT
01.42.16.28.91
roland.jouvent À upmc.fr
CE
Centre Emotion (USR 3246)
à définir
 
Indifférent Simon LAMBREY
01 42 16 18 61
simon.lambrey À gmail.com
CE
Centre Emotion (USR 3246)
Conscience, Agentivité, Attention, EEG
La réalisation de nos actions volontaires s’accompagne généralement de l’impression que l’on contrôle ces actions et les conséquences qui en résultent, que nous en sommes en quelque sorte les auteurs. Cette expérience d’agentivité est pour la plupart d’entre nous d’une évidence absolue. Cependant, de nombreuses situations révèlent que nos actions volontaires peuvent aussi parfois s’accompagner de l’impression de ne pas contrôler nos actions. Plusieurs études ont en effet montré que la relation temporelle entre l’action et ses conséquences influence directement notre agentivité. Une perturbation de cette relation peut entraîner une expérience ambiguë de notre agentivité qui peut nous amener à attribuer à autrui des actions qui sont en fait contrôlées par nous-mêmes. Comment cette ambiguïté de l’agentivité peut-elle s’expliquer ? L’instabilité de certains percepts conscients liés à des stimulations visuelles est en partie expliquée par des paramètres électrophysiologiques (phase, amplitude de diverses oscillations électriques cérébrales). Nous pensons, que ces mêmes paramètres peuvent aussi rendre compte de nos expériences conscientes liées à nos actions. Le paradigme classique de perturbation de la relation temporelle entre une action et ses effets sera utilisé au cours d’un enregistrement EEG; le jugement d'agentivité à chaque essai sera ensuite corrélé avec les divers paramètres électrophysiologiques. Stage co-encadré avec Rufin van Rullen.
Indifférent Chlöé FARRER
05 62 17 37 75
Farrer À cerco.ups-tlse.fr
CerCo
Centre de Recherche Cerveau et Cognition
Objectivation des différences individuelles en imagerie mentale
Les représentations mentales sont une partie intime du flux de pensées, une dimension essentielle de l'expérience subjective. Suivant les individus, elles peuvent être abstraites ou au contraire avoir une dimension très perceptuelle. A l'extrémité de ce continuum (supposé), les eidétiques pensent en image. Ils produisent des images mentales dont la précision semble équivalente aux images perçues. Ces différences individuelles sont évaluées classiquement par un questionnaire sur la 'vividité' des images mentales (VVIQ), mais dont la fiabilité est limitée.
Le projet consiste à développer des tests de psychophysique afin d'objectiver la qualité de ces images mentales, et de chercher à les corréler à des mesures physiologiques (par exemple l'activité dans le cortex visuel, notamment V1, mesurable en IRM fonctionnelle ; projet à plus long terme). L'étudiant testera hypothèse d'une corrélation entre la faculté de produire des images mentales visuelles et le rythme alpha observé au niveau du cortex visuel lorsque les sujets ferment les yeux. Ce rythme alpha est en effet très variable selon les individus (mais robuste pour un individu donné), sans que l'on sache aujourd'hui à quoi cela corresponde. Le travail de l'étudiant consistera tout d'abord à faire une revue des quelques tests "objectifs" d'imagerie mentale qui ont été utilisés dans les années 60-70 ainsi que très récemment. L'utilisation d'un oculomètre sera possible (pour mesurer l'exploration visuelle d'une image mentale). Il s'agira ensuite d'évaluer et de choisir quelques tests, sur des critères de reproductibilité et de corrélation éventuelle avec le questionnaire VVIQ et / ou les mesures en EEG du rythme alpha.
Techniques utilisées : Questionnaires, psychophysique, enregistrement oculaire, EEG.
Encadrement en collaboration avec Arnaud Delorme, Rufin VanRullen et Leila Reddy (tous chercheurs au CerCo). Ce sujet est également proposé au M2R NCC à Toulouse.
Long Jean-Michel HUPé
05 62 17 37 76
05 62 17 28 09 (fax)
Jean-Michel.Hupe À cerco.ups-tlse.fr
CerCo
Centre de Recherche Cerveau et Cognition
Conscience, Agentivité, Attention, EEG
La réalisation de nos actions volontaires s’accompagne généralement de l’impression que l’on contrôle ces actions et les conséquences qui en résultent, que nous en sommes en quelque sorte les auteurs. Cette expérience d’agentivité est pour la plupart d’entre nous d’une évidence absolue. Cependant, de nombreuses situations révèlent que nos actions volontaires peuvent aussi parfois s’accompagner de l’impression de ne pas contrôler nos actions. Plusieurs études ont en effet montré que la relation temporelle entre l’action et ses conséquences influence directement notre agentivité. Une perturbation de cette relation peut entraîner une expérience ambiguë de notre agentivité qui peut nous amener à attribuer à autrui des actions qui sont en fait contrôlées par nous-mêmes. Comment cette ambiguïté de l’agentivité peut-elle s’expliquer ? L’instabilité de certains percepts conscients liés à des stimulations visuelles est en partie expliquée par des paramètres électrophysiologiques (phase, amplitude de diverses oscillations électriques cérébrales). Nous pensons, que ces mêmes paramètres peuvent aussi rendre compte de nos expériences conscientes liées à nos actions. Le paradigme classique de perturbation de la relation temporelle entre une action et ses effets sera utilisé au cours d’un enregistrement EEG; le jugement d'agentivité à chaque essai sera ensuite corrélé avec les divers paramètres électrophysiologiques. Stage co-encadré avec Chlöé Farrer.
Indifférent Rufin VAN RULLEN
05 62 17 37 76
rufin.vanrullen À cerco.ups-tlse.fr
CerCo
Centre de Recherche Cerveau et Cognition
Appropriation de la démarche scientifique dans le domaine de la psychologie cognitive et sociale dans le cadre des théories de l'incarnation
Attribué en 2012-2013.
Court Vincent DRU

dru À u-paris10.fr
CERSM
Centre d'étude et de Recherche sur le Sport et le Mouvement
à définir
 
Long Maureen CLERC
04 92 38 77 35
Maureen.Clerc À inria.fr
CERTIS
Centre d'Enseignement et de Recherche en Technologies de l'Information et Systèmes
Décision perceptive, conscience, métacognition, neuroéconomie
Méthodes: comportement, modélisation, et (parfois) imagerie cérébrale.

Quelques questions possibles pour le stage (suggestions également bienvenues) :
  • quels facteurs influencent la confiance dans une décision perceptive?
  • comment les observateurs intégrent l'information perceptive sur un ensemble de stimuli?
  • quelles sont les relations entre décision perceptive et décision économique?
  • quel est le prix de l'information pour un observateur dans une décision perceptive?
Indifférent Vincent DE GARDELLE
01 44 07 87 42
vincent.gardelle À gmail.com
CES
Centre d'Economie de la Sorbonne
Comprendre le comportement des joueurs "aléatoires" dans les interactions stratégiques
La théorie des jeux a produit des concepts d'équilibre supposés prédire le comportement de joueurs rationnels. De nombreuses expériences ont montrés que les sujets de laboratoires qui jouent un jeu sans expérience préalable s'écartent très significativement de ces prédictions théoriques. De plus, on constate couramment une très grande diversité des stratégies employées par les joueurs. Des modèles plus récents se sont donc donnés comme objectifs de rendre compte de ces comportements. Le point de départ est de supposer qu'ils existent des joueurs jouant "au hasard", que l'on nomme joueurs aléatoires. Souvent considérés comme un bruit indésirable dans les modèles, ces joueurs n'ont guère étaient étudiés (qui sont-ils?, peut-on prédire leur proportion?, quels sont les facteurs qui influent sur leur présence?, les autres joueurs ont-ils conscience de leur présence, etc.).
Ce stage se propose donc de placer au centre de la scène ces joueurs très peu stratégiques. L'analyse s'appuiera sur des expériences comportementales et visera à dégager des modèles prédictifs.
Indifférent Guillaume HOLLARD
01 44 07 81 20
hollard À univ-paris1.fr
CES
Centre d'Economie de la Sorbonne
Feedback et incitations dans l'apprentissage: comment les capacités métacognitives influent sur la performance dans l'apprentissage
 
Long Jean-Christophe VERGNAUD
01 44 07 82 57
vergnaud À univ-paris1.fr
CES
Centre d'Economie de la Sorbonne
Processus de contrôle pour la coordination visuo-motrice
 
Indifférent Joseph MCINTYRE
01 43 86 33 15
joe.mcintyre À parisdescartes.fr
CESEM
Centre d'Etude de la SensoriMotricité
Neuroeconomics (4): How buying chocolate is different than buying lottery tickets – eye-tracking evidence from real choices outside the lab
I'm looking for a M1 or M2 student that would be interested to work on a project that investigates what type of decision rules real consumers in a super market apply under conditions of choice overload (too many things in the shelf) using mobile eye-tracking. This project builds up on previous studies that have investigated this question in a lab (Kim et al. 2012) and adds a real-life perspective to these findings since data collection will be done in a test market store using mobile eye-tracking in collaboration with a market research company in France.
The duration of the project is three months full-time but can also be spilt in part-time pieces with a minimum of 2 days a week.
Requirements: 1) fluent in English and French 2) first experiences with collecting behavioral data and ideally also eye-tracking 3) knowledge in statistics 4) Programming Skills in Eprime or Matlab (Psychtoolbox) or willingness/ability to learn. This research project is in collaboration with Researchers from University of Pennsylvania.
Indifférent Hilke PLASSMANN
01 60 72 43 13
hilke.plassmann À insead.edu
CHU Pitié
Institut Fédératif de Recherche des NeuroSciences (CHU Pitié-Salpêtrière)
Neuroeconomics (3): Does wine taste better when it rains or when it is sunny? How incidental emotions alter consumption experiences
I'm looking for a M1 or M2 student that would be interested to work on a project that investigates the impact of incidental affect on the consumption experience. This project builds up on several studies that look at how emotions (i.e. winning money seeing attractive pictures) affect behavioral or neural measures of experienced value during consumption and extends these findings by using skin conductance and facial affective coding measures. The duration of the project is three months full-time but can also be spilt in part-time pieces with a minimum of 2 days a week.
Requirements: 1) fluent in English and French 2) first experiences with collecting behavioral data and ideally also skin conductance data 3) knowledge in statistics 4) Programming Skills in Eprime or Matlab (Psychtoolbox) or willingness/ability to learn. This research project is in collaboration with Researchers from Stanford University.
Indifférent Hilke PLASSMANN
01 60 72 43 13
hilke.plassmann À insead.edu
CHU Pitié
Institut Fédératif de Recherche des NeuroSciences (CHU Pitié-Salpêtrière)
Neuroeconomics (1): Gut-Brain-Behavior links of biases in food choices
I'm looking for a FEMALE M1 or M2 student that would be interested in working on a project investigating how different behavioral biases during dietary choices change before and after bariatric surgery. The duration of the project is three months full-time but can also be spilt in part-time pieces with a minimum of 2 days a week.
Requirements: 1) fluent in English and French 2) first experiences with collecting human behavioral data 3) good knowledge in statistics 4) Programming Skills in Eprime or Matlab (Psychtoolbox) or willingness/ability to learn. This research project is in collaboration with researchers from the Pitié-Salpêtrière Hospital (Nutrition Clinic).
Indifférent Hilke PLASSMANN
01 60 72 43 13
hilke.plassmann À insead.edu
CHU Pitié
Institut Fédératif de Recherche des NeuroSciences (CHU Pitié-Salpêtrière)
Neuroeconomics (2): Do health claims make us fat?
I'm looking for a M1 or M2 student that would be interested in working on a project that investigates how health claims such as "light" or "organic" alter the neural basis of the consumption experience.
This project is a purely behavioral experiment based on previous fMRI findings (Plassmann et al. 2008, Atlas et al. in prep) and could be extended into a neuroscientific study at a later stage (M2). The duration of the project is three months full-time but can also be spilt in part-time pieces with a minimum of 2 days a week.
Requirements: 1) fluent in English and French 2) first experiences with collecting human behavioral data 3) good knowledge in statistics 4) Programming Skills in Eprime or Matlab (Psychtoolbox) or willingness/ability to learn.
Indifférent Hilke PLASSMANN
01 60 72 43 13
hilke.plassmann À insead.edu
CHU Pitié
Institut Fédératif de Recherche des NeuroSciences (CHU Pitié-Salpêtrière)
à définir
 
Indifférent Jonathan TOUBOUL
0144271388
jonathan.touboul À college-de-france.fr
CIRB
Centre Interdisciplinaire de Recherche en Biologie
Bases neurales du changement de stratégie et de la prise de décision au sein du réseau hippocampe-cortex préfrontal-striatum: Enregistrements d’ensembles de neurones chez le rat en comportement
Certains neurones, par exemple ceux sélectifs pour la position de l’animal (dits « cellules de lieu » de l'hippocampe) émettent des potentiels d'actions signalant le choix imminent de trajectoire de l'animal dans son environnement (« activité prospective »). L’objectif ici est de mieux définir les mécanismes rôle des cellules liées au choix de la position future dans les mécanismes de prise de décision. Nous cherchons à identifier ces codages dans un circuit cérébral associé avec la prise de décision et le traitement d’informations spatiales : le striatum, le cortex préfrontal et l’hippocampe. Ceci nous permettrait de mesurer la dynamique temporelle de ces codages au sein de ce réseau – quelle structure est la première à prédire la position future, et donc sera responsable de l’élaboration du choix ? Pour réaliser ce projet, nous utilisons notre système permettant d’enregistrer simultanément sur 96 voies des électrodes multiples implantées dans différentes structures ciblées. Ceci permet d’enregistrer de façon extracellulaire l’activité unitaire de nombreux neurones simultanément et les potentiels de champs locaux (PCL) de ces différentes zones cérébrales. Nous exploitons un paradigme comportemental qui permet de chronométrer l’arrivée des premiers signaux indiquant le choix imminent de l’animal, et identifier des structures responsable pour la prise de décision.
Long Sydney WIENER
01 44 27 16 21
sidney.wiener À college-de-france.fr
CIRB
Centre Interdisciplinaire de Recherche en Biologie
Rythmes cérébraux et codage neural de la mémoire

L'hippocampe joue un rôle central dans certaines formes de mémoire, notamment la mémoire épisodique et la mémoire spatiale. Les informations initialement codées par l'hippocampe seraient progressivement transférées vers le cortex pour un stockage à long terme. Cette "consolidation mnésique" se produirait notamment pendant le sommeil. Plusieurs rythmes cérébraux seraient impliqués, mais leurs interactions sont mal comprises.

Nous avons démontré que les ondulations hippocampiques jouent un rôle primordial, une hypothèse fondatrice proposée il y a vingt ans mais encore jamais confirmée. Plus récemment, nous avons confirmé le rôle complémentaire du cortex. En effet, nous avons pu déclencher de la consolidation mnésique en renforçant par stimulation électrique ciblée les coordinations endogènes entre ondulations, ondes delta et fuseaux thalamo-corticaux pendant le sommeil.

Le but de ce projet est de mieux caractériser les couplages hippocampo-corticaux impliqués, en termes de rythmes cérébraux et d'activité neurale de réseau. Nous enregistrerons l'activité de dizaines de neurones simultanément dans plusieurs structures cérébrales chez des rats libres de leurs mouvements, pendant la navigation spatiale et le sommeil. Nous mettrons en œuvre des techniques d'enregistrements massivement parallèles chez des rats en comportement, et des analyses complexes des signaux enregistrés dans les différentes aires cérébrales.

Stage en co-direction avec Céline Drieu.

Long Michaël ZUGARO
01 44 27 12 93
michael.zugaro À college-de-france.fr
CIRB
Centre Interdisciplinaire de Recherche en Biologie
Acquisition d’une conscience syntaxique par les apprenants francophones de l’anglais : une étude en potentiels évoqués
Attribué en 2013-2014.
Long Emmanuel FERRAGNE
04 72 72 65 35
emmanuel.ferragne À univ-paris-diderot.fr
CLILLAC
Centre de Linguistique Inter-langues, de Lexicologie, de Linguistique Anglaise et de Corpus
L'effet de la modification des phrases pour comprehenders - une étude expérimentale
In natural conversations, we frequently amend our speech using editing phrases.

For example, “I live in the better, well, the best part of the city”/ “Mais j’ai tendance à, à penser par phrases disons, et pas à penser par pensées. “. In these examples, the unlined parts are editing phrases. Different languages have different repertoire of editing phrases. Do different EPs have different effects for the comprehender? E.g. what’s the difference between “I live in the better, well, in the best part of the city” and “I live in the better, no, in the best part of the city”? We hypothesize that different EPs signal different level of corrections of the referendum. In English, EP “no” signals 100% correction, “or”, “actually” and “I mean” signal high degrees of correction, “you know”, “well”, “like” and “yeah” signal low degrees of correction. If this is the case, EPs should help comprehenders make predictions of the upcoming utterance. To test this hypothesis, we will design and run a series of studies, using corpus, questionnaire and eye-tracking methods. You will be a part of all stages of the investigation, including the design of the experiment, experiment programming, running the experiment and data analysis. Help and guidance are provided throughout. This stage is situated in a research project in Labex ELF ( (page web) ) strand 2.

To apply, you must have an interest in the semantics and pragmatics of dialogue. Experiences in corpus studies, experimental methods, and/or statistical analysis are desired but not required (as long as you are eager to learn, guidance in all these areas will be provided).

Court Jonathan GINZBURG
01 57 27 58 14
yonatan.ginzburg À univ-paris-diderot.fr
CLILLAC
Centre de Linguistique Inter-langues, de Lexicologie, de Linguistique Anglaise et de Corpus
La construction d'un corpus et le machine learning de disfluencies/ classification du rire
Disfluency (such as filled pauses and self-repair) is a frequent phenomenon in natural speech. Studies have shown that disfluency has a regular form and has communicative functions. Laughter is a social vocalisation universal to all cultures and languages. Contrary to common belief, responding to jokes is only one function of laughter, and not the most frequent. It serves a variety of communicative functions and it interacts with language in a complex but regular way (Glenn, 2003). In the DUEL project (disfluencies, exclamations and laughter in dialogue), (page web) , we have recorded and transcribed natural conversations in French, German and Mandarin Chinese.

The current internship has two goals: 1. To work on the final stages of corpus construction: quality control of the transcription and annotation, gaining corpus metadata, data archiving and distribution. 2. To work on one of these two topics using machine learning: 2.1 automatic detection of disfluency in Chinese using machine learning. Following Hough & Schlangen (2015), we will work on automatic disfluency detection (based on transcribed speech data) using recurrent neural networks or a feature-based model. 2.2 classification of laughter types based on their form. Using data from the DUEL project (in Chinese or French), you will investigate if (and what) features of laughter (such as length, pitch, position of occurrence etc.) can predict the function of laughter.

To apply, you must have an interest in corpus and computational linguistics. To work on topic 2.1, you must be a native speaker of Chinese. Knowledge in Python and machine learning is desired.

References: Glenn, P. (2003). Laughter in interaction (Vol. 18). Cambridge University Press.Hamblin, C. (1973). Questions in montague english. Foundations of Language. Ginzburg, J., Fernández, R., & Schlangen, D. (2014). Disfluencies as intra-utterance dialogue moves*. Semantics and Pragmatics, 7(9), 64. Hough, J & Schlangen, D. Recurrent Neural Networks for Incremental Disfluency Detection. In Proceedings of INTERSPEECH 2015 , Dresden, Germany, September 2015.

Court Jonathan GINZBURG
01 57 27 58 14
yonatan.ginzburg À univ-paris-diderot.fr
CLILLAC
Centre de Linguistique Inter-langues, de Lexicologie, de Linguistique Anglaise et de Corpus
Etude expérimentale et corpus de interrogative polaires et des particules de répondre en anglais et français
Est-ce que Paul sera là ? Oui. /Non. Is Paul going to be here? Yes. /Non.

Polar questions and answers are frequent most if not all languages. They have been a research interest in semantics and pragmatics for many years, yet there is no consensus on the semantic denotations of polar questions and answer particles, on the bias profiles of different forms and polarity of polar questions, on the role of prosody in the meaning polar questions, on their mental representations, or on the cross-linguistic universals/differences.

In this project, you will

1. Investigate the bias profiles of French and English polar questions using corpus and experimental methods. Speakers of polar questions often carry an epistemic or evidential bias, and the bias profiles for different types of polar questions are likely different. By analysing corpus data, you will generalize bias profiles for each form and polarity. The generalization will then be tested in an experiment.

2. Investigate the comprehension and production of the French particle “si” in children and adults: is the use of “si” licenced by an explicit linguistic negative antecedent, or an implicit negative bias of the interlocutor? When is the use of “si” acquired by Children. In this project you will investigate these questions using a behavioural study.

To apply, you must be interested in semantics and pragmatics. Language requirement: you must be a native speaker of French and have a good command of English.

Court Jonathan GINZBURG
01 57 27 58 14
yonatan.ginzburg À univ-paris-diderot.fr
CLILLAC
Centre de Linguistique Inter-langues, de Lexicologie, de Linguistique Anglaise et de Corpus
Disfluencies, Exclamations and Laughter in Dialogue (DUEL)
Attribué en 2014-2015.
Court Jonathan GINZBURG
01 57 27 58 14
yonatan.ginzburg À univ-paris-diderot.fr
CLILLAC
Centre de Linguistique Inter-langues, de Lexicologie, de Linguistique Anglaise et de Corpus
Functional neuroimaging studies of Group and individual decision-making in humans
A large body of behavioral evidence indicates that groups behave differently from individuals with regard to cooperation and competition, risk and uncertainty, trust and trustworthiness. Most studies conclude that people in groups act more selfishly and may be more risk seeking than when they make decisions individually. Yet, little is known about the neural mechanisms underlying the differences between choices made as an individual or in groups. There is also no direct neural evidence for the existence of specific group-decision making processes. The goal of this project is to investigate the cerebral networks engaged when making decisions as individual and in groups. We will also investigate the neural coding of psychological processes that may underlie differences between individual and group decision-making, such as envy, compassion and the motivation to avoid guilt and blame when making decisions that affect others’ welfare, and the social pressure to conform to certain norms when one is in a group setting. We will design and test a new fMRI experiment designed to understand the neural mechanisms involved in individual and group decision making. We will study intergroup interactions, which leads to less cooperative outcomes in group settings than inter-individual interactions. Together, our findings should clarify the relationships between brain activation and decision-making in individuals and groups.
Long Jean-Claude DREHER
04 37 91 12 38
dreher À isc.cnrs.fr
CNC
Centre de Neurosciences Cognitives
Métacognition et remédiation cognitive ciblée
 
Long Nicolas FRANCK
04 37 91 12 21
nicolas.franck À ch-le-vinatier.fr
CNC
Centre de Neurosciences Cognitives
à définir
 
Indifférent Brice MARTIN
04 26 23 76 11
brice.martin À ch-le-vinatier.fr
CNC
Centre de Neurosciences Cognitives
à définir
 
Indifférent Terrence SEJNOWSKI
(858)453-4100
terry À salk.edu
CNL (Salk Institute)
Computational Neurobiology Laboratory
The control of generalized absence seizures by the basal ganglia: a modeling study
 
Long David HANSEL
01 42 86 22 71
david.hansel À parisdescartes.fr
CNPP
Cen­tre de Neu­ro­physique, Phys­i­olo­gie et Patholo­gie
Rôle des ganglions de la base dans l'apprentissage vocal
Attribué en 2011-2012.
Long Arthur LEBLOIS
01 42 86 21 38
01 42 86 33 72
arthur.leblois À parisdescartes.fr
CNPP
Cen­tre de Neu­ro­physique, Phys­i­olo­gie et Patholo­gie
Propriétés intégratives du motoneurone normal et pathologique chez la souris
Notre équipe, qui possède une expertise dans la physiologie du motoneurone spinal et de la proprioception musculaire, développe un nouveau projet sur la sclérose latérale amyotrophique (SLA). La SLA est une maladie neurodégénérative, dont l'issue est à ce jour fatale, qui affecte les neurones corticospinaux et les motoneurones spinaux.
Nous voulons déterminer quand et comment apparaissent les altérations fonctionnelles sur un modèle murin de la SLA (souris SOD1). Cette question n'a pas pu être étudiée jusqu'à présent à cause de l'absence d'une préparation in vivo permettant une étude électrophysiologique chez la souris adulte. Avec Marin Manuel, maintenant dans le laboratoire du Pr. Heckman (Northwestern University, Chicago), nous avons réussi à mettre au point une telle préparation.
Sur cette préparation, nous étudierons les propriétés intégratives des motoneurones spinaux (transformation des entrées synaptiques en message de sortie, rôle des propriétés membranaires intrinsèques) sur des souris normales et sur des souris SOD1.
Les travaux expérimentaux seront menés en parallèle avec des travaux théoriques qui seront menés par Claude Meunier sur des modèles de motoneurones. Cette combinaison étroite des deux disciplines (expérimentation et théorie) s'est avérée très fructueuse comme en témoignent nos publications récentes.
Long Daniel ZYTNICKI
01 42 86 22 85
Daniel.Zytnicki À parisdescartes.fr
CNPP
Cen­tre de Neu­ro­physique, Phys­i­olo­gie et Patholo­gie
Dynamique des réponses neuronales à des vocalisations conspécifiques dans le système auditif thalamo-cortical (1)
Le stage consistera à enregistrer des réponses neuronales dans le système thalamo-cortical auditif d'animaux vigiles lors de la présentation de vocalisations conspécifiques. L'accent sera mis sur la possibilité d'enregistrer plusieurs neurones ayant entre eux une connectivité fonctionnelle (mesurée par cross-corrélogrammes) afin de déterminer si lors de certaines vocalisations des assemblées neuronales transitoires se forment pour coder les traits les plus saillants des signaux de communications. L'expérience sera tentée à la fois lorsque les animaux seront en veille calme et également lors de phases de sommeil à ondes lentes et de sommeil paradoxal afin de déterminer dans quelle mesure certaines vocalisations restent capable d'activer le cortex auditif lors de changements d'états de vigilance. Les réponses neuronales aux vocalisations seront testées à la fois en conditions "absence de bruit" et en condition "présence de bruit blanc".
Long Jean-Marc EDELINE
01 69 15 49 72
Jean-Marc.Edeline À u-psud.fr
CNPS
Centre de Neurosciences Paris-Sud
Rôle des neuromodulateurs dans la plasticité des noyaux du chant chez le canari (2)
Depuis plusieurs années, notre équipe étudie chez le canari les réponses des neurones dans une structure nerveuse, l'HVC, qui fait partie des noyaux du chant. Ces structures présentent des réorganisations anatomiques considérables lors de la période de reproduction, et nous sommes une des rares équipes qui s'attache à trouver des corrélats physiologiques de ces changements anatomiques. Nos travaux les plus récents concernent la sélectivité des neurones de l'HVC pour la sélectivité au propre chant de l'oiseau (BOS pour Bird Own Song). En effet, depuis une dizaine d'années une abondante littérature a décrit la sélectivité de ces neurones pour le BOS chez des espèces non saisonnières. Nous avons récemment remarqué que, chez le canari, cette sélectivité disparaît en dehors de la période reproduction lorsque l'animal chante un chant moins structuré que celui chanté pendant la période de reproduction. Nous cherchons maintenant quels sont les mécanismes qui sous-tendent ces changements de sélectivité. Si les taux d'hormones (œstrogènes et androgènes) sont bien sûr des candidats potentiels, ils pourraient avoir une action indirecte en activant les systèmes neuromodulateurs, notamment le système noradrénergique. Une étude détaillée de la réactivité des neurones de l'HVC à des applications d'agonistes de la Noradrénaline permettrait donc de déterminer si ce système neuromodulateur est impliqué dans les changements de sélectivité des neurones de l'HVC.
Long Jean-Marc EDELINE
01 69 15 49 72
Jean-Marc.Edeline À u-psud.fr
CNPS
Centre de Neurosciences Paris-Sud
à définir
 
Court Christina SCHMITZ
0472138906
christina.schmitz À inserm.fr
CNRL de Lyon
Centre de recherche en neurosciences de Lyon
à définir
 
Indifférent Christina SCHMITZ
0472138906
christina.schmitz À inserm.fr
CNRL de Lyon
Centre de recherche en neurosciences de Lyon
à définir
 
Indifférent Pierre-Paul VIDAL
01 42 86 33 97
pierre-paul.vidal À parisdescartes.fr
Cognac G
COGnition and ACtion Group
à définir
 
Indifférent Isabelle AMADO
01 45 65 81 80
i.amado À ch-sainte-anne.fr
CPN (Inserm U894)
Centre de Psychiatrie et Neurosciences
à définir
 
Long Arnaud CACHIA
01 40 78 86 26
arnaud.cachia À gmail.com
CPN (Inserm U894)
Centre de Psychiatrie et Neurosciences
La sensibilisation par l'attente aux effets de la récompense
Attribué en 2011-2012.
Long Raphaël GAILLARD
01 45 65 86 52
raphael.gaillard À normalesup.org
CPN (Inserm U894)
Centre de Psychiatrie et Neurosciences
Perturbations cognitives induites par un stress aigu chez le Rat: implications des régions amygdaliennes et préfrontales
Attribué en 2012-2013.
Long Thérèse JAY
01 40 78 86 31
therese.jay À inserm.fr
CPN (Inserm U894)
Centre de Psychiatrie et Neurosciences
à définir
 
Indifférent Marie-Odile KREBS
01 40 78 86 30
01 45 65 80 84
Marie-Odile.Krebs À inserm.fr
CPN (Inserm U894)
Centre de Psychiatrie et Neurosciences
Trouble de dépersonnalisation : efficacité thérapeutique de la Stimulation magnétique transcrânienne répétée Neuronaviguée du gyrus Angulaire droit
Attribué en 2013-2014.
Court Marion PLAZE
01 45 65 76 65
m.plaze À ch-sainte-anne.fr
CPN (Inserm U894)
Centre de Psychiatrie et Neurosciences
Cognition sociale, Rationalité adaptative et Complexité
 
Indifférent Paul BOURGINE
01 45 52 61 89
paul.bourgine À polytechnique.edu
CREA
Centre de Recherche en Epistémologie Appliquée
Réflexions épistémologiques et fondationnelles sur les sciences cognitives
 
Indifférent Bernard PACHOUD
01 45 52 54 60
bernard.pachoud À gmail.com
CREA
Centre de Recherche en Epistémologie Appliquée
à définir
 
Indifférent Jean-Michel ROY
01 45 38 95 39
jean-michel.roy À ens-lyon.fr
CREA
Centre de Recherche en Epistémologie Appliquée
à définir
 
Indifférent Ana CHICA
01 42 16 00 96
anachica À ugr.es
CRICM
UMR7225 Centre de recherche de l'institut du cerveau et de la moelle épinière
Epilepsie, Synchronisation, Interneurones
Attribué en 2011-2012.
Long Ivan COHEN
01 57 27 42 30
ivan.cohen À upmc.fr
CRICM
UMR7225 Centre de recherche de l'institut du cerveau et de la moelle épinière
Contrôle volontaire des oscillations gamma (40-120 Hz) dans le cerveau humain
Attribué en 2014-2015.
Long Michel LE VAN QUYEN
01 57 27 42 40
quyen À t-online.de
CRICM
UMR7225 Centre de recherche de l'institut du cerveau et de la moelle épinière
Dynamic analysis of neuronal circuits underlying behavior
Our aim is to dissect the role of spinal neuron in shaping complex locomotor patterns. Our team "Optogenetic dissection of spinal circuits underlying locomotion" uses optical tools for remotely manipulating activity of neurons in intact behaving animals. Our work up to now has focused on establishing the role of sensory neurons in locomotion in restrained behaving zebrafish larva (see Wyart et al, Nature 2009; Del Bene*, Wyart* et al Science 2010), because the animal is a small, transparent and genetically accessible Vertebrate model. We non invasively manipulate activity of cells (see Wyart et al Nature 2009) and monitor cell response (see Del Bene*, Wyart* et al Science 2010) in large neuronal circuits in vivo to understand their role in shaping the behavior of the entire animal. The student who will join the team of Dr Claire Wyart in the new Brain and Spine institute (ICM, Institut du Cerveau et de la Moelle epiniere) will combining behavior analysis, calcium imaging of spinal circuits to dissect the roles of specific interneurons recruited by sensory inputs. The master project can be followed by a PhD.
Indifférent Claire WYART
01 57 27 41 10
claire.wyart À icm-institute.org
CRICM
UMR7225 Centre de recherche de l'institut du cerveau et de la moelle épinière
Comportement, émotion et ganglions de la base
Il s'agit d'utiliser l'atlas 3D déformable des ganglions de la base développé dans l'équipe pour localiser les électrodes de stimulation cérébrale profonde implantées chez des patients présentant des troubles obsessionnels compulsifs (TOC). Cette cohorte de patients a été opérée à Louvain en Belgique et constitue le sujet d'une étude collaborative entre nos deux équipes.
L'étudiant prenant en charge ce travail devra apprendre la technique de déformation de l'atlas qui permet son adaptation à la géométrie de chaque patient, appliquer cette déformation à la série de patients et réfléchir à l'interprétation possible des résultats dans le contexte du traitement des TOC.
Court Jérôme YELNIK
01 42 16 06 32
jerome.yelnik À upmc.fr
CRICM-BEBG
Behavior, Emotion & Basal Ganglia
Représentations motrices dans la maladie de Huntington

Dans cette étude nous utilisons le système d'analyse de mouvement Vicon/Nexus (Plateforme de marche de l'ICM) pour créer des clips d'actions simples avec des patients atteints de la maladie de Huntington. Ces clips ainsi que des distracteurs sont montrés aux patients, afin qu'ils essaient de se reconnaître. Des études en psychologie comportementale ont montré que des sujets sains arrivent à reconnaître le sexe, l'identité et même les conséquences d'une action à partir de tels "stimuli en points lumineux". Ici, nous nous intéressons à ces capacités dans une population de patients présentant des troubles du mouvement volontaire et involontaire.

Tâches:

  • Acquisition/ capture de mouvement (avec le soutien des ingénieurs de la plateforme)
  • Traitement des données acquises et transformation en clips vidéos (avec logiciels et scripts existant déjà)

Prérequis:

  • Haute motivation et intérêt pour travailler avec des patients avec des troubles du mouvement
  • Haute fiabilité
  • Connaissances de base de la programmation

Investissement temporel: 4h - max. 8h/ semaine de sept – déc 2014; rémunérées.

Avec Iris TRINKLER.

Court Alexandra DURR
01 57 27 46 82
alexandra.durr À upmc.fr
CRICM-BMTPMN
Bases moléculaires, traitement et physiopathologie des maladies neurodégénératives
Les mimiques faciales durant le sommeil paradoxal
Attribué en 2011-2012.
Les mimiques faciales qui traduisent nos émotions sont universelles et biologiquement déterminées. Six mimiques d’émotions princeps (joie, peur, surprise, dégoût, colère et tristesse) ont été identifiées. Cependant, la mimique faciale liée aux émotions n’a jamais été étudiée durant le sommeil, excepté chez les nouveau-nés où elles apparaissent au cours du sommeil paradoxal avant d’apparaître à l’éveil. En effet, seuls les mouvements oculaires persistent en sommeil paradoxal, en dépit d’une inhibition motrice active de la majorité des muscles striés. Enfin, il est possible que la mimique émotionnelle ne soit exprimée que lors des parasomnies isomorphiques humaines du sommeil lent (somnambulisme, terreur nocturne) et du sommeil paradoxal (trouble comportemental en sommeil paradoxal), conditions dans lesquelles les patients extériorisent par paroles et gestes le contenu mental du sommeil.
La question est donc de savoir si une mimique faciale émotionnelle persiste pendant le sommeil normal ou uniquement lors de parasomnies, et quelles sont les types d’émotions exprimés. Nous répondrons à cette question par vidéopolysomnographie avec une 2° caméra centrée sur le visage et un EMG des principaux muscles faciaux, chez 20 sujets normaux, 20 sujets affectés par le trouble comportemental en sommeil paradoxal et 20 somnambules.
Long Isabelle ARNULF
01 42 16 77 01
isabelle.arnulf À psl.aphp.fr
CRICM-CONAM
COntrol of Normal and Abnormal Movement
Agentivité et perception de l’action dans la dystonie myoclonique

Contexte du projet : L’agentivité se réfère à l’expérience d’intentionnalité et de contrôle sur ses propres actions. Le sens d’agentivité implique des processus sensorimoteurs de comparaison entre les mouvements produits et leurs conséquences sensorielles. La dystonie est un trouble de l’exécution, mais également de l’organisation et de la planification du mouvement. Des perturbations de la perception et du contrôle du mouvement auto-produit pourraient contribuer à l’expression clinique de la dystonie.

L’objectif principal de ce projet est d’étudier en détail l’agentivité au moyen de différentes tâches comportementales chez des patients atteints d’une dystonie myoclonique en comparaison à des sujets sains.

L’équipe et le lieu: L’objectif de l’équipe de notre équipe est d’étudier le contrôle moteur normal et pathologique en utilisant des approches allant des modèles animaux au comportement humain. Notre équipe est basée à l’Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière, à l’hôpital Pitié-Salpêtrière.

Email de contact : yulia.worbe@aphp.fr ou pierre.pouget@upmc.fr

Indifférent Pierre POUGET
01 57 27 43 57
pierre.pouget À upmc.fr
CRICM-CONAM
COntrol of Normal and Abnormal Movement
Nature of the velocity information during saccade-pursuit interaction
With Pierre M. Daye, Ph.D.
Two categories of movements are used to ensure clear vision while tracking an object: smooth pursuit and saccadic movements. The main purpose of pursuit is to compensate for any gaze-target velocity mismatch while saccades cancel any position error between the moving object and current gaze position.
Because the pursuit gain (ratio between eye velocity and target velocity) is normally inferior to one (0.9 for target velocity up to 80 deg/s) (Meyer et al, 1985), the eye would lag behind the target if no correcting movements occurred. To avoid this situation, saccades (called "catch-up saccades") are triggered by the central nervous system to compensate for the increasing position error due to the low gain. If the saccadic system only took into account the retinal error (distance between the target projection on the retina and the fovea) to program the amplitude of catch-up saccades, they would not be accurate because of the target displacement during saccades execution.
To ensure saccade accuracy, de Brouwer et al (2001, 2002a,b) showed that the saccadic system uses an e fference copy of eye velocity to compensate for the displacement of the target. These studies and others (Pola and Wyatt, 1980; Carl and Gellman, 1987; Morris and Lisberger, 1987; Blohm et al, 2005; Fleuriet et al, 2011) have demonstrated in head-restrained conditions that the view of two separate systems is too simplistic. The pursuit and the saccadic systems share information and interact in synergy during gaze reorientation (see Orban de Xivry and Lefevre (2007) for a review on saccade-pursuit interactions in head-restrained conditions).
The goal of the proposed study is to analyze the velocity signal used by the saccadic system to correct the amplitude of catch-up saccades using behavioral experiments. The study will be divided in two major parts. First, the design of the experimental paradigm and the acquisition of the behavioral data. Then the analyses of the data and, depending on the project's evolution, the development of a mathematical model representing the observed behavior.
References:
  • Blohm G, Missal M, Lefevre P (2005) Direct evidence for a position input to the smooth pursuit system. Journal of neurophysiology 94(1):712{721
  • de Brouwer S, Missal M, Lefevre P (2001) Role of retinal slip in the prediction of target motion during smooth and saccadic pursuit. Journal of neurophysiology 86(2):550
  • de Brouwer S, Missal M, Barnes G, Lefevre P (2002a) Quantitative analysis of catch-up saccades during sustained pursuit. J Neurophysiol 87(4):1772{1780
  • de Brouwer S, Yuksel D, Blohm G, Missal M, Lefevre P (2002b) What triggers catch-up saccades during visual tracking? J Neurophysiol 87(3):1646{1650
  • Carl J, Gellman R (1987) Human smooth pursuit: stimulus-dependent responses. Journal of Neurophysiology 57(5):1446{1463
  • Fleuriet J, Hugues S, Perrinet L, Go art L (2011) Saccadic foveation of a moving visual target in the rhesus monkey.
  • Journal of neurophysiology 105(2):883{895 Meyer C, Lasker A, Robinson D (1985) The upper limit of human smooth pursuit velocity. Vision Research 25(4):561{ 563
  • Morris E, Lisberger S (1987) Di erent responses to small visual errors during initiation and maintenance of smooth- pursuit eye movements in monkeys. Journal of neurophysiology 58(6):1351{1369
  • Pola J, Wyatt H (1980) Target position and velocity: the stimuli for smooth pursuit eye movements. Vision research 20(6):523{534
  • Orban de Xivry J, Lefevre P (2007) Saccades and pursuit: two outcomes of a single sensorimotor process. The Journal of Physiology 584(1):11{23
Court Pierre POUGET
01 57 27 43 57
pierre.pouget À upmc.fr
CRICM-CONAM
COntrol of Normal and Abnormal Movement
Mécanismes neuronaux de la motivation dans le cortex préfrontal ventromédian: approche électrophysiologique chez le singe
Chez l’homme, le cortex préfrontal ventromédian joue un rôle fondamental dans les processus d’évaluation et d’ajustement du comportement. Ce projet vise à identifier les processus neuronaux sous-tendant ces aspects de la motivation.
Nous entrainerons des animaux à effectuer une tâche où ils modulent leur niveau d’effort en fonction d’informations externes et internes. Les informations externes concernent les coûts et bénéfices attendus en terme de récompense; les informations internes incluent le niveau de fatigue ou de satiété. Nous estimerons le niveau de motivation des animaux en mesurerant plusieurs variables comportementales (force, expression faciale, diamètre pupillaire). Nous enregistrerons l’activité unitaire au niveau du cortex préfrontal ventromédian, afin de comprendre la relation entre l’activité de ces neurones et les processus comportementaux mis en jeux pendant la tâche.
Cette étude sera menée en collaboration directe avec d’autres membres de l’équipe qui utilisent une approche en IRMf chez l’homme dans le même paradigme (M. Pessiglione). Cette approche combinée devrait permettre de mieux comprendre les bases neuronales de la motivation.
Long Sébastien BOURET
01 57 27 43 25
sebastien.bouret À icm-institute.org
CRICM-MBB
Motivation Brain Behavior
On the impact of decisions onto preferences and beliefs (and back)
According to classical decision theory, we make decisions based upon beliefs and preferences: the rational choice is the one that maximizes expected value. In other words, preferences and beliefs cause behaviour. However, making a decision can be proven to change values (as if people thought: "since I chose it, I must have liked it"). Such experimental results lack a clear computational explanation: why should behaviour feedback onto preferences and beliefs? In addition, it raises a number of connected questions: (i) what is the underlying value updating mechanism?, (ii) does it work the same for beliefs and preferences?, and (iii) is it conditional upon attentional and/or mnesic factors? These are the questions we will address in this research project, using both experimental and modelling approaches.
Responsables de stage: J. Daunizeau, M. Pessiglione.
Long Jean DAUNIZEAU
01 57 27 43 26
jean.daunizeau À gmail.com
CRICM-MBB
Motivation Brain Behavior
Network models for brain-behaviour relationships
Neurobiological system modelling of neuroimaging data has become a standard tool for identifying the structure and plasticity of macroscale brain networks that respond to the experimental manipulation (e.g., sensory stimuli or task demands). These models, however, do not explain how distributed brain responses are causally involved in the production of behaviour (e.g. choices, reaction times). This project will be aimed at extending existing neural systems' models with behavioural outputs. Eventually, such models will serve to identifying a neural transfer function that would map experimental inputs to their behavioural response, through activity in the underlying large-scale brain dynamics. Informed with neuroimaging data, they will (i) provide a direct quantification of the behavioural relevance of brain connectivity, (ii) predict behavioural deficits induced by specific anatomical lesions (and their recovery through plasticity).
Long Jean DAUNIZEAU
01 57 27 43 26
jean.daunizeau À gmail.com
CRICM-MBB
Motivation Brain Behavior
Fonctions non perceptives du cortex "visuel" chez des sujets aveugles congénitaux
Projet en cours, pour lesquels des stages de M2 sont possibles.
Nous étudions les mécanismes cérébraux de la lecture, ainsi que d'autres aspects de la cognition visuelle, en utilisant différentes modalités d'imagerie cérébrale, en particulier l'IRM anatomique et fonctionnelle.
Long Laurent COHEN

laurent.cohen À psl.ap-hop-paris.fr
CRICM-PICNIC Lab
Physiological Investigations of Clinically Normal and Impaired Cognition
Anatomie du réseau de la lecture (IRM de diffusion et fonctionnelle)
Projet en cours, pour lesquels des stages de M2 sont possibles.
Nous étudions les mécanismes cérébraux de la lecture, ainsi que d'autres aspects de la cognition visuelle, en utilisant différentes modalités d'imagerie cérébrale, en particulier l'IRM anatomique et fonctionnelle.
Long Laurent COHEN

laurent.cohen À psl.ap-hop-paris.fr
CRICM-PICNIC Lab
Physiological Investigations of Clinically Normal and Impaired Cognition
à définir
 
Indifférent Jacobo DIEGO SITT
01 57 27 43 17
jacobo.sitt À inserm.fr
CRICM-PICNIC Lab
Physiological Investigations of Clinically Normal and Impaired Cognition
à définir
 
Court Jacobo DIEGO SITT
01 57 27 43 17
jacobo.sitt À inserm.fr
CRICM-PICNIC Lab
Physiological Investigations of Clinically Normal and Impaired Cognition
Exploration neurophysiologique des relations entre l'attention temporelle et la conscience
Attribué en 2013-2014.
Indifférent Lionel NACCACHE
01 40 77 97 99
lionel.naccache À wanadoo.fr
CRICM-PICNIC Lab
Physiological Investigations of Clinically Normal and Impaired Cognition
Résolution temporelle des modulations émotionnelles de la perception visuelle
Les stimuli à caractère émotionnel sont susceptibles d'un traitement perceptif préférentiel. Nous explorons la résolution temporelle des modulations émotionnelles de la perception visuelle.
Indifférent Stéphanie DUBAL
01 42 16 16 58
stephanie.dubal À upmc.fr
CRICM-SAN
Social and Affective Neuroscience
Etude des processus de représentation de soi dans la dépression et chez le sujet normal
Nous utilisons des paradigmes mnésiques couplés ou non à l'imagerie cérébrale fonctionnelle.
Indifférent Philippe FOSSATI
01 42 16 12 33
philippe.fossati À psl.aphp.fr
CRICM-SAN
Social and Affective Neuroscience
Intérêt de l'utilisation de la stimulation magnétique transcrânienne répétée dans la modification de la prise de décision et dans la diminution du craving chez les joueurs pathologiques
 
Long Marie GRALL-BRONNEC
02 40 84 61 16
marie.bronnec À chu-nantes.fr
CRJE
Centre de Référence sur le Jeu Excessif
Description des représentations de la maladie chez les patients porteurs d'apnées du sommeil et chez des insomniaques sans autre pathologie organique du sommeil
Attribué en 2013-2014.
Long Marie-Pia D'ORTHO
01 40 25 84 01
marie-pia.dortho À bch.aphp.fr
CS
Centre du sommeil, Service de Physiologie et explorations fonctionnelles
Stage CSGA - Dijon
Contexte : La proportion d'enfants en surpoids ou obèses est élevée dans la plupart des pays développés, dont la France (Bellisle & Rolland-Cachera, 2007). Environ 18% des enfants français âgés de 6 à 11 ans sont en surpoids, dont 3,3% sont obèses (Pitrou, et al, 2010). Le lien entre le risque de surpoids/obésité et la capacité d’autorégulation des apports alimentaires en fonction des besoins énergétiques n’est plus à démontrer, chez l’adulte comme chez l’enfant (Fisher & Birch, 2002). La capacité d’autorégulation des prises alimentaires est pourtant opérante de manière innée chez le très jeune enfant (Birch & Deysher, 1986). Cependant, cette capacité d’autorégulation tend à se dégrader avec l’âge et à engendrer ainsi un risque de surpoids. Il apparaît dès lors crucial de mieux comprendre et d’identifier les déterminants précoces de la dérégulation de la prise alimentaire chez l’enfant. Des facteurs internes, d’ordre psycho-cognitif, pourraient contribuer à expliquer cette détérioration, ainsi qu’une sensibilité particulière aux signaux sensoriels présents dans l’environnement. Objectif : L’objectif de ce travail sera de développer une méthodologie novatrice permettant d’appréhender les différences de réactivité des enfants à des signaux sensoriels, notamment les odeurs selon leurs statuts pondéraux (normo-pondéraux, surpoids/obèses) et de mieux comprendre les représentations impactant les comportements de choix subséquents. Etude : Cette étude s’inscrira dans le cadre de la thèse de Lucile Marty. Nous envisageons de recruter cent-vingt enfants âgés de 6-11 ans répartis selon leur statut pondéral (normo-pondéraux, surpoids/obèses), ainsi que des enfants appariés pour les groupes contrôles. Différentes situations d’amorçage olfactif seront réalisées. L’amorçage repose sur le fait que la perception d’un stimulus (l’amorce), qu’elle soit consciente ou non, peut entrainer une modification du traitement d’un autre stimulus (la cible), et aboutir à une modification du comportement. Des travaux préalablement réalisés chez l’adulte dans notre équipe (Gaillet et, 2013 ; 2014 ; Chambaron et al., 2015) ont montré qu’une odeur était capable d’activer, de manière non consciente, des représentations ayant un impact sur les choix alimentaires de consommateurs adultes. Dans nos études, nous avons montré des adultes ayant été exposés de manière non attentive à une odeur alimentaire choisissaient ensuite plus de mets en lien avec cette odeur (odeur de poire → compote de pomme, odeur de pain au chocolat → gaufre). Ce type de paradigme d’amorçage implicite n’a, à notre connaissance, pas été utilisé en tant que tel chez des enfants. Nous souhaiterions développer un protocole adapté à l’enfant permettant une exposition incidente à des odeurs d’aliments palatables (odeurs d’aliments gras salés et/ou gras sucrés) versus « sains » (fruits et/ou légumes). NB: Un dossier sera déposé auprès du Comité de Protection des Personnes (CPP) en amont de cette étude Gratification: 6 mois* 554,40= 3326,40 euros Un projet a été retenu par l’ANR permettant d’assurer les frais de fonctionnement pour cette étude. Etudiant(e) en psychologie / Neurosciences ayant un fort intérêt et/ou des connaissances en Sciences de l’Alimentation Stage de 6 mois. Janvier à Juin 2016 (ces dates pouvant être adaptées)
Long Stéphanie CHAMBARRON
03.80.69.35.32
schambaron À dijon.inra.fr
CSGA
Centre des Sciences du Goût et de l'Alimentation - INRA Dijon
Direct optical imaging of the olfactory tubercle in vivo
Attribué en 2014-2015.
Long Sandeep DATTA
+1 617-432-789
srdatta À hms.harvard.edu
Datta Lab
Datta Laboratory
Control, Observation, and Anticipatory Perception: Can high-Functioning Autistic Teenagers Learn Stimulus Control Through Action-effect Observation?
Attribué en 2013-2014.
Long J. Scott JORDAN
+1 309 438 2484
jsjorda À ilstu.edu
DCL
Dynamic Cognition Lab
à définir
 
Court Yves BOUBENEC

yves.boubenec À ens.fr
DEC
Département d'Etudes Cognitives
Stages dans un laboratoire du DEC
(page web)
Indifférent Yves BOUBENEC

yves.boubenec À ens.fr
DEC
Département d'Etudes Cognitives
à définir
 
Indifférent Elena PASQUINELLI
01 44 32 26 79
elena.pasquinelli À gmail.com
DEC
Département d'Etudes Cognitives
Méditation et ccnscience
Attribué en 2012-2013.
Long Antoine LUTZ
04 72 13 89 08
antoine.lutz À inserm.fr
DYCOG
Equipe Dynamique Cérébrale et Cognition
Reconnaissance des émotions faciales dynamiques étudiée par eye tracking dans la maladie de Parkinson
Attribué en 2014-2015.
Long Paul SAULEAU
02 99 28 42 57
paul.sauleau À univ-rennes1.fr
EA 4712
Comportement et Noyaux Gris Centraux
Stage au sein de l'équipe Sciences et technologies de la musique et du son
Le stage s'inscrit dans un des thèmes suivants :
  • liens entre intégration multisensorielle et émotion
  • rôle des informations auditives dans la perception de l'espace - interactions audition / espace / émotions
  • importance de la boucle auditivo-motrice pour la réhabilitation de divers troubles centraux
  • liens entre musique et représentation de l'espace.
Les méthodes utilisées sont comportementales et relèvent de la neuropsychologie et de la psychophysique. Les études se font chez des sujets normaux et des patients, dans le cadre de collaboration avec des hôpitaux. Les technologies utilisées sont principalement la réalité virtuelle et l'acoustique virtuelle.
Indifférent Isabelle VIAUD-DELMON
01 44 78 15 17
isabelle.viaud-delmon À ircam.fr
EAC
Espaces acoustiques et cognitifs
Etude de marqueurs de la pénibilité de l'environnement dans le cadre de la théorie des traits d'Histoire de vie
Attribué en 2014-2015.
Long Coralie CHEVALLIER
01 44 32 26 40
coralie.chevallier À gmail.com
ECS-DEC
Evolution et Cognition Sociale
Héritabilité des anomalies de motivation sociale dans les Troubles du Spectre Autistique (TSA) par mesure de la motivation sociale chez les apparentés au premier degré
Attribué en 2014-2015.
Long Coralie CHEVALLIER
01 44 32 26 40
coralie.chevallier À gmail.com
ECS-DEC
Evolution et Cognition Sociale
à définir
 
Indifférent Minus VAN BAALEN
01 44 27 25 45
01 44 27 36 89
minus.van.baalen À ens.fr
E&E
Ecologie et Evolution
Étude du jeu sur le hasard et les coïncidences dans la conception, l'adaptation et l'évaluation de productions numériques
1. Mise en correspondance des théories sur la perception des formes avec des résultats issus de tests utilisateurs menés au laboratoire ErgoDesign Lutin- Gobelins sur différents types de productions numériques 2. Synthèse des éléments applicables en fonction de la nature des productions (étudiée notamment par analyse de l'orchestration des dimensions composant leur expérience utilisateur) 3. Intégration méthodologique pour la conception, l'adaptation et l'évaluation de l'expérience utilisateur 4. Validation des propositions dans le cadre de nouvelles expérimentations Dans une interface numérique, il est nécessaire de discriminer ce qui est de l'information (volontaire) de ce qui n'en est pas (accidentel ou arbitraire). De même, il est nécessaire de discriminer ce qui est interactif de ce qui ne l'est pas (affordance). Le récepteur doit avoir la capacité de discriminer ces notions. Quant à lui, l'ergonome doit avoir une connaissance suffisante des paramètres de ces discriminations pour produire une interface compréhensible et intuitive. Son objectif est d'éviter d'une part les non-informations ou non-affordances (élément qui est une information ou une affordance mais qui n'est pas comprises comme telle par le récepteur) et d'autre part les contre-informations ou contre-affordances (éléments qui n'est pas une information ou une affordance mais qui est comprise comme telle par le récepteur). Nous pensons que la perception du hasard joue un rôle important dans cette discrimination. Par exemple, ce qui est trop inattendu pour être un hasard pourra sembler volontaire et entraîner une recherche de signification particulière (information ou affordance). Nous nous proposons d'évaluer cette hypothèse sous l'approche de l'ergonomie numérique.
Long Nicolas ESPOSITO
01 40 79 92 98
nesposito À gobelins.fr
ErgoDesign
Laboratoire ErgoDesign Lutin-Gobelins
Stage au sein de l'équipe Neurocybernétique
Modélisation intégrée de fonctions cognitives complexes en ayant une perspective développementale. Les robots autonomes sont utilisés pour tester la cohérence et les limitations des modèles étudiés au niveau comportemental.
(page web)
Indifférent Philippe GAUSSIER
01 30 73 66 32
Philippe.Gaussier À dept-info.u-cergy.fr
gaussier À ensea.fr
ETIS
Equipes Traitement de l'Information et Systèmes
Synchronisations non-intentionnelles lors d'interactions Homme Robot
Attribué en 2013-2014.
Court Ghiles MOSTAFAOUI
01 34 25 65 91
ghiles.mostafaoui À ensea.fr
ETIS
Equipes Traitement de l'Information et Systèmes
Modeling speech development in robots: the transition from interactive learning of vocalizations to the discovery that speech sounds can be used as tools to act on the world
Attribué en 2014-2015.
Long Pierre-Yves OUDEYER
05 24 57 40 30
pierre-yves.oudeyer À inria.fr
Flowers
Inria Flowers
L’apathie dans la maladie de Parkinson

Passation de la batterie "APATHY ICM" à une cohorte de patient atteints de la maladie de Parkinson (projet ICEBERG). L'objectif général de ce projet est de mieux connaître les mécanismes et les bases neurales de la génération des comportements dirigés vers un but, à travers l'étude de l'apathie définie comme la réduction quantitative des comportements dirigés vers un but). Plus particulièrement, il s'agit d'étudier l'apathie dans la maladie de Parkinson à différents stades de la maladie. Nous faisons les hypothèses que des facteurs explicatifs (mécanismes physiopathologiques et lésions cérébrales) distincts permettent d'expliquer l'apathie aux différents stades de la maladie. Pour tester ces hypothèses, deux cohortes différentes de patients parkinsoniens à des stades différents de leur maladie vont effectuer, d'une part, des tests cognitive-comportementaux (notamment, une nouvelle tâche testant les mécanismes d'apathie tels que les troubles de la motivation ou l'inertie cognitive) et d'autre part, des examens d'imagerie (IRM volumétrique, imagerie métabolique....). Le stagiaire aura pour mission de faire passer les tâches cognitive-comportementales et d'analyser les données psychométriques mais aussi de les corréler aux données de l'imagerie et des autres tests biologiques.

Co-encadrement: Marie Vidailhet.

Long Richard LéVY
01 49 28 24 32
richard.dock2 À gmail.com
FrontLab
FrontLab : Systèmes frontaux: fonctions et dysfonctions
Organisation fonctionnelle et anatomique du lexique
Attribué.
Court Marc TEICHMANN
01 42 16 75 02
marc.teichmann À psl.aphp.fr
FrontLab
FrontLab : Systèmes frontaux: fonctions et dysfonctions
Analogy Reasoning: what is the contribution of the prefrontal cortex?
Attribué en 2014-2015.
Long Antoni VALERO-CABRE
01 57 27 41 63
avalerocabre À gmail.com
FrontLab
FrontLab : Systèmes frontaux: fonctions et dysfonctions
Mécanismes cognitifs de créativité et corrélats cérébraux
Mécanismes cognitifs de créativité et corrélats cérébraux Nous nous intéressons aux mécanismes cognitifs impliqués dans la créativité humaine, et à leurs bases cérébrales. Plus précisément, nous cherchons à mieux comprendre les facteurs cognitifs, exécutifs et sémantiques, permettant de former de nouvelles idées ou de nouvelles combinaisons d’idées. Notre approche repose sur des outils de psychologie expérimentale, d’analyse mathématique en particulier utilisant la théorie des graphes, et d’imagerie cérébrale.
Long Emmanuelle VOLLE
01 57 27 41 58
emmavolle À gmail.com
FrontLab
FrontLab : Systèmes frontaux: fonctions et dysfonctions
Modélisation causale dynamique de la mémoire épisodique et sémantique chez les patients souffrant de la maladie d'Alzheimer
Attribué en 2013-2014.
Long Olivier DAVID
04 56 52 05 86
olivier.david À ujf-grenoble.fr
GIN
Grenoble Institut des Neurosciences U836
Stage dans le cadre de l'ANR ORTHOLEARN
Lecture de textes assistée par Karaoke: réglage du délai texte-son Ce travail se situe dans le cadre du projet ANR ORTHOLEARN, qui étudie l’importance de l’attention visuelle – et notamment le contrôle de l’empan visuo-attentionnel – dans l’apprentissage de l’orthographe et de la lecture. L’équipe CRISSP du GIPSA-Lab a développé une application Android® pour tablette permettant de paramétrer la présentation du texte (e.g. le mot courant et le groupe de souffle courant sont surlignés en synchronie avec leur prononciation effective et les syllabes découpées). Le travail de post-doctorat d’Emilie Gerbier a montré que cette lecture de textes assistée par « Karaoke » aidait les primo-lecteurs à suivre la lecture et mieux mémoriser la sémantique des nouveaux mots. Le travail proposé consiste à comparer diverses méthodes de réglage et d’adaptation du réglage du délai texte-son: délai fixe adapté au lecteur, délai variable déterminé par oculométrie et évaluation comparée.
Long Gérard BAILLY
+33 4 76 57 47 11
gerard.bailly À gipsa-lab.fr
GIPSA-Lab
Grenoble Image Parole Signal Automatique
Analyse de marqueurs audiovisuels de l’intelligibilité perçue
Une expérience d’interaction face à face sera conduite avec une vingtaine de participants : un jeu interactif impliquant l’expérimentateur et le participant sera imaginé de façon à susciter entre eux des incompréhensions contrôlées, mais relativement naturelles.

Nous enregistrerons les signaux audio, les mouvements de la tête et du visage (yeux, sourcils, lèvres, ...)(Vidéos, Système Optotrack) de façon à caractériser les indices audibles et visibles produits par les participants lors de ces incompréhensions.

Les marqueurs audiovisuels seront dans un premier temps étiquetés manuellement sur une petite partie des données puis, suivant une approche de classification semi- supervisée, un modèle audiovisuel de ces marqueurs sera ensuite généré afin d’étiqueter le reste des données.

Différents descripteurs de parole (mesures spectrales, prosodiques, qualité vocale) et du visage (intensité d’unités d’action faciale, position angulaire de la tête) seront extraits en utilisant des outils existants (openSMILE, openFACE, ...). Des analyses statistiques seront enfin conduites pour interpréter les stratégies réalisées.

https://www.gipsa-lab.grenoble-inp.fr/~maeva.garnier/mes_documents/SujetStage-IntelligibiliteMimiquesFaciales.pdf

Long Maëva GARNIER
04 76 82 71 31
maeva.garnier À gipsa-lab.grenoble-inp.fr
GIPSA-Lab
Grenoble Image Parole Signal Automatique
Indices audibles et visibles de l’effort vocal
La question se pose de déterminer le consensus quant à la perception de ce degré d’effort et les critères (audibles, mais aussi visibles) sur lesquels peut reposer cette évaluation perceptive.

Le projet se déroulera en deux phases. Une première phase consistera à constituer une base de données d’enregistrements audio, posturaux (Système Qualisys) et vidéo (portait de face et plein pied de ¾) d’au moins une cinquantaine de locuteurs produisant des séquences de parole en condition de laboratoire.

Dans un deuxième temps, une expérience perceptive sera menée au cours de laquelle des auditeurs (experts ou non experts) devront évaluer le degré d’effort et d’efficacité de ces voix enregistrées sur la base de l’écoute des enregistrements audio et/ou de la visualisation des enregistrements vidéo.

En parallèle, des analyses seront menées pour caractériser ces productions vocales à partir de descripteurs acoustiques et cinématiques du mouvement.

La dernière étape du projet consistera à confronter ces analyses objectives aux évaluations perceptives, de façon à identifier des critères audibles et visibles fiables sur lesquels nous nous basons pour évaluer le degré d’effort vocal.

Long Maëva GARNIER
04 76 82 71 31
maeva.garnier À gipsa-lab.grenoble-inp.fr
GIPSA-Lab
Grenoble Image Parole Signal Automatique
Stratégies d’amélioration de l’intelligibilité en situation de communication perturbée
Le stage s’intéresse particulièrement à la situation de correction segmentale, où le locuteur doit corriger un mot mal compris par l’interlocuteur, confondu avec un autre mot qui diffère par un phonème seulement (ex. chapeau / château).

Le but du stage est de caractériser et comprendre les stratégies des interlocuteurs pour améliorer, en corrigeant, l’intelligibilité du phonème mal perçu : quels indices audibles et visibles vont-ils renforcer ? Le but est également de déterminer dans quelle mesure ces corrections sont influencées :

  • par les modalités d’interaction entre les locuteurs (Audio, Visuelle, Audiovisuelle. Produit-‐on alors davantage d’indices visibles lorsqu’on peut être vu ?)
  • par le phonème initialement mal perçu par l’interlocuteur (i.e. la correction de « Pas» est elle toujours la même, ou différente selon si le mot initialement perçu était « Bas » (même lieu d’articulation, mais différence de voisement) ou « Tas » (pareillement dévoisé, mais articulation dentale au lieu de labiale?).
  • Projet : Concrètement, le stage consistera à créer un jeu interactif en face à face, permettant de susciter des corrections relativement naturelles, et à créer un corpus de paires de mots qui diffèrent par un phonème seulement. Nous ferons passer l’expérience à une dizaine de sujets, dont nous enregistrerons les signaux Audio et articulatoires (mouvements 3D des lèvres et de la langue par Articulographie Electromagnétique).

    Il faudra ensuite analyses les données acquises (traitement des signaux, extraction de paramètres) puis réaliser des analyses statistiques pour interpréter ensemble les stratégies mises en place par les locuteurs

Long Maëva GARNIER
04 76 82 71 31
maeva.garnier À gipsa-lab.grenoble-inp.fr
GIPSA-Lab
Grenoble Image Parole Signal Automatique
Rôle des feedbacks sensoriels dans l’auto-évaluation de l’effort de parole
Le stage consistera à conduire une expérience et à en analyser les données. Lors de cette expérience, une quinzaine de participants produiront des séquences de parole avec différents niveaux d’intensité vocale (imposés et visualisés en temps réel avec un vu-‐mètre). Différents indicateurs acoustiques et physiologiques d’effort seront mesurés simultanément lors de ses productions (intensité acoustique, activité des muscles des lèvres par électromyographie, force inter-‐labiale, amplitude des mouvements labiaux, degré de contact des cordes vocales par électroglottographie, pression intra-orale, débit d’air oral). En parallèle, les participants devront évaluer le niveau d’effort, de gêne et de douleur ressentis pour chacune de leurs productions.

L’expérience sera reproduite dans une deuxième session où le locuteur portera un casque et aura son retour auditif masqué par un bruit blanc intense. Cette expérience permettra

(1) de caractériser la relation entre les efforts produits et ressentis. Une attention particulière sera portée à l’aspect non linéaire de cette relation, pour mieux définir les notions de zone de confort et de seuils d’inconfort ressentis par le locuteur. L’expérience permettra également

(2) de déterminer dans quelle mesure l’auto-évaluation de l’effort dépend exclusivement du retour proprioceptif ou peut être affectée par le retour auditif. Concrètement, le stage se déroulera en plusieurs phases :

1) Mise au point de l’expérience, recrutement de participants et passation de l’expérience.

2) Analyse les données acquises (traitement des signaux, extraction semi-automatique de descripteurs, analyse statistiques).

3) Rédaction du rapport de stage

Long Maëva GARNIER
04 76 82 71 31
maeva.garnier À gipsa-lab.grenoble-inp.fr
GIPSA-Lab
Grenoble Image Parole Signal Automatique
Perception du risque nucléaire : analyse des probabilités subjectives dans les EPS.

Contexte:

Les Etudes Probabiliste de Sûreté (EPS) constituent l’outil privilégié pour dimensionner les dispositions en matière de sûreté nucléaire. Classiquement, l’évaluation probabiliste procède par construction d’arbre d’événements. Cette démarche soulève, entre autres difficultés, celle de l’évaluation de certaines probabilités subjectives : le jugement d’experts doit alors être mobilisé à ce stade. S’agissant du risque nucléaire, cette évaluation est de surcroît plus délicate en raison de la structure des risques concernés, structure caractérisée par des conséquences potentielles importantes et de faibles probabilités. Il est bien connu que l’expression directe de probabilités, recueillies par dires d’experts s’expose à divers biais, aujourd’hui bien documentés dans la littérature relative aux sciences de la décision.

Objectif:

L’objet de ce stage est d’analyser le jugement de croyance d’experts dans le contexte précis des études EPS. Cette analyse reposera sur la révélation de probabilités subjectives auprès d’experts en mettant à point les dernières méthodes développées en sciences de la décision.

    Description de l’étude:

    L’étude se fondera sur un cas d’application issus des EPS. Le stage sera fait en partie à l’EDF. Elle identifiera une ou plusieurs techniques de révélation des probabilités qu’elle mettra en œuvre auprès d’experts en sûreté nucléaire. Elle s’efforcera sur cette base de dégager des éléments d’analyse relatifs aux jugements dans le contexte spécifiques des EPS. Ce stage sera effectué entre le groupe Sciences de la Décision du laboratoire GREGHEC (CNRS-HEC Paris) et le département R&D d’EDF.

    Contacts:

    Responsables scientifiques: Mohammed Abdellaoui (01 39 67 72 43, abdellaoui@hec.fr) et Brian Hill (01 39 67 72 65 hill@hec.fr) Responsable dans l’entreprise : François Beaudouin
Long Brian HILL
01 39 67 72 65
hill À hec.fr
GREGHEC
Groupement de Recherche et d'Etudes en Gestion à HEC
Théorie de la décision
 
Indifférent Brian HILL
01 39 67 72 65
hill À hec.fr
GREGHEC
Groupement de Recherche et d'Etudes en Gestion à HEC
Mesure des croyances sous formes probabilistes
Dans le modèle standard de prise de décision, les croyances sont représentées sous forme de probabilités subjectives et celles-ci peuvent être révélées par l'observation des choix des décideurs. Les travaux empiriques montrent que les comportements de prise de décision dans l'incertain s'écartent du modèle standard et que les méthodes usuelles de mesure des probabilités subjectives sont susceptibles de mener à des biais. Le projet consiste à concevoir et tester expérimentalement des méthodes de mesure des croyances qui soient robustes aux violations du modèle standard. Responsables : Brian Hill (01 39 67 72 65, hill@hec.fr) et Emmanuel Kemel (01 39 67 97 40 kemel@hec.fr) Contact : Brian Hill (01 39 67 72 65, hill@hec.fr) Laboratoire : GREGHEC
Long Brian HILL
01 39 67 72 65
hill À hec.fr
GREGHEC
Groupement de Recherche et d'Etudes en Gestion à HEC
Décision inter-temporelle multi-attributs
Le choix inter-temporel se focalise généralement sur les décisions impliquant des enjeux monétaires. La plupart des décisions vis-à-vis du futur sont cependant susceptibles d’impliquer plusieurs dimensions, ou attributs (ex : monnaie, temps, santé…). Le projet consiste à observer si la perception du futur varie suivant le type de conséquences en jeu. Il peut également viser à observer l’impact du futur sur les arbitrages réalisés entre les dimensions. En termes micro-économiques, le taux marginal de substitution entre différents attributs est-il le même lorsque les choix portent sur une consommation présente, ou future ? Le projet consiste en la conception et la passation d’une expérience de laboratoire permettant ce type d’observations. Responsables : Emmanuel Kemel (01 39 67 97 40, kemel@hec.fr) et Brian Hill (01 39 67 72 65, hill@hec.fr) Contact : Emmanuel Kemel (01 39 67 97 40, kemel@hec.fr) Laboratoire : GREGHEC
Long Emmanuel KEMEL

GREGHEC
Groupement de Recherche et d'Etudes en Gestion à HEC
à définir
 
Court Emmanuel KEMEL

GREGHEC
Groupement de Recherche et d'Etudes en Gestion à HEC
à définir
 
Indifférent Emmanuel KEMEL

GREGHEC
Groupement de Recherche et d'Etudes en Gestion à HEC
Le traitement cognitif du prix par le consommateur
Attribué en 2009-2010.
Long Marc VANHUELE

vanhuele À hec.fr
GREGHEC
Groupement de Recherche et d'Etudes en Gestion à HEC
Etude en électroencéphalographie de la réponse cérébrale associée aux activités de mentalisation chez le sujet sain et les patients schizophrènes et bipolaires
Les troubles de la cognition sociale sont un élément fondamental du handicap des patients schizophrènes et peuvent aussi être mis en évidence dans les troubles de l'humeur. Des études récentes en magnétoencéphalographie nous ont permis de montrer des altérations de la réponse cérébrale dans les régions pariétales et temporales chez les patients schizophrènes lors de la réalisation d’une tâche de théorie de l’esprit.
Sur la base de ces résultats, nous allons tester un paradigme expérimental approprié à l’électroencéphalographie et permettant de faire ressortir ces anomalies de manière fiable et quantifiable. Le projet a pour but de valider la tâche chez les sujets sains. Une comparaison avec des populations de patients est aussi à réaliser.
Long Eric BRUNET-GOUET
01 39 63 90 11
ebrunet À ch-versailles.fr
HANDIReSP (EA 4047)
Recherches cliniques et en santé publique sur les handicaps psychique, cognitif et moteur
Régulation émotionnelle et troubles de l'attention
Attribué en 2014-2015.
Long Mario SPERANZA
01 39 63 97 53
msperanza À ch-versailles.fr
HANDIReSP (EA 4047)
Recherches cliniques et en santé publique sur les handicaps psychique, cognitif et moteur
Evolution du sens de l'équité: une approche mutualiste
Attribué en 2011-2012.
Long Jean-Baptiste ANDRé
01 44 32 23 41
jeanbaptisteandre À gmail.com
IBENS
Institut de Biologie de l’Ecole normale supérieure
Role of the cerebellum in the whisker sensorimotor pathway of mice
Attribué en 2011-2012.
Long Daniela POPA
01 44 32 37 30
dpopa À biologie.ens.fr
IBENS
Institut de Biologie de l’Ecole normale supérieure
Etude comportementale de la perception chez le poisson-zèbre wild-type et le poisson-zèbre mutant
Attribué en 2010-2011.
Court Germán SUMBRE
01 44 32 23 67
01 44 32 23 68
sumbre À biologie.ens.fr
IBENS
Institut de Biologie de l’Ecole normale supérieure
Causalité, lois de la nature, réduction, émergence, dispositions, mécanismes
 
Indifférent Maximilian KISTLER

kistler À free.fr
IHPST
Institut d'histoire et de philosophie des sciences et des techniques (UMR 8590)
Dépersonnalisation et déréalisation
Attribué en 2014-2015.
Long Alexandre BILLON

alexandre.billon À univ-lille3.fr
abillon À gmail.com
IJN
Institut Jean Nicod
Metacognition on pain
Attribué en 2012-2013.
Long Frédérique DE VIGNEMONT
01 44 32 26 65
frederique.de.vignemont À ens.fr
IJN
Institut Jean Nicod
Relativization strategies in French Sign Language (LSF)
The internship is focused on the study of relative clauses in French Sign Language (LSF), a topic that has not been addressed yet. The main goals of this project are: 1) to describe the main morphosyntactic components of these constructions (both manual and non-manual) and their distribution, 2) to provide a typology of strategies of relativization in LSF (how many syntactic structures can be used to modify a nominal element with a sentence-like constituent). 3) to provide a detailed syntactic analysis. 4) to investigate potential semantic nuances in the different ways relative clauses are marked The results of this project will pave the way to more psycholinguistic and experimental works on Relatives Clauses in LSF. Time permitting we will also start investigating this aspect.
Long Carlo GERACI

carlo.geraci76 À gmail.com
IJN
Institut Jean Nicod
Théorie syntaxique
Attribué en 2011-2012.
Court Vincent HOMER
01 44 32 26 34
vincenthomer À gmail.com
IJN
Institut Jean Nicod
Modern Theories of Perceptual Consciousness
Attribué en 2012-2013.
Court Uriah KRIEGEL
01 44 32 26 93
theuriah À gmail.com
IJN
Institut Jean Nicod
La modélisation logique du langage naturel
Ce stage théorique porte sur la modélisation logique du langage naturel, et plus particulièrement du français. Il s’adresse aussi bien à des linguistes désirant s’orienter vers la sémantique formelle, qu’à des logiciens et modélisateurs désireux de s’approcher de la linguistique. Il s’agit d’étudier quelques quantificateurs du français et d’en proposer une modélisation. La langue naturelle présente une variété de quantificateurs existentiels et universels et d’autres dit généralisé: X%, beaucoup, peu, etc. La difficulté consiste alors à en dégager les propriétés par contraste et proposer une analyse formelle plus riche que la simple opposition universel-existentiel. D’un point de vue empirique, le stage se concentre sur la quantification universelle et il s’agira notamment de comparer « tout », « chaque » , et « tous les » , avec un accent sur ce dernier. D’un point de vue théorique, il s’agit de dégager les conditions de serviabilité de ce quantificateur, en se posant la question de la justification de son emploi en contexte — on pourra aussi étudier les divers moyens de réfuter un tel quantificateur. Alors que l’accent sera mis sur la caractérisation empirique des distinctions, on attendra aussi quelques éléments de formalisation logique. Le stage est encadré par Alda Mari (CNRS/ENS/EHESS), linguiste, et Christian Retoré (Université de Montpellier, LIRMM-CNRS), logicien.
Indifférent Alda MARI
01 44 32 26 62
alda.mari29 À gmail.com
IJN
Institut Jean Nicod
Etats de connaissance et choix du mode
Dans le cadre du projet: “(Non-)veridicality and subjectivity” en collaboration avec l’Université de Chicago. Ce stage théorique s’adresse aux étudiants intéressés par la modélisation logique des données linguistiques empiriques. Le domaine empirique étudié est celui du `mode’ (indicatif - subjonctif). Il sera proposé d’analyser les attitudes mentales, et de dégager les types de connaissance qui justifient l’emploi du subjonctif à travers les langues. Une modélisation en termes de mondes possibles est également attendue (après une étude guidée du cadre théorique). Le français sera la langue étudiée par défaut, mais si l’étudiant(e) a une autre langue maternelle marquant la distinction indicatif/subjonctif, elle/il sera encouragé(e) à travailler sur cette langue, en apportant des données nouvelles. Il s’adresse aussi bien à des étudiants modélisateurs désireux de se rapprocher des sciences du langage, qu’à des profiles plus littéraires, désireux d’apprendre à maîtriser des outils de formalisation. La/le stagiaire participera à une collaboration avec des chercheurs de l’Université de Chicago et a vocation à être poursuivi par un stage de M2, si l'étudiant(e) le souhaite. Langue du stage: Français ou Anglais
Indifférent Alda MARI
01 44 32 26 62
alda.mari29 À gmail.com
IJN
Institut Jean Nicod
à définir
 
Indifférent Gloria ORIGGI
01 44 32 26 98
Gloria.Origgi À ehess.fr
IJN
Institut Jean Nicod
Rôle du contexte dans la détermination du contenu sémantique exprimé par des phrases contenant des expressions de goûts
Attribué en 2010-2011.
Long Isidora STOJANOVIC
01 44 32 26 93
isidora.stojanovic À ens.fr
IJN
Institut Jean Nicod
Traitement neuronal de la couleur et du mouvement dans l'aire visuelle V4 du macaque: mesures d'activité neuronale et corrélats perceptives
Attribué en 2010-2011.
Indifférent Guillaume MASSON
04 91 16 43 15
Guillaume.masson À incm.cnrs-mrs.fr
INCM
Institut de Neurosciences Cognitives de la Méditerranée
Modélisation computationnelle de la pertinence émotionnelle dans des conversations humain-humain
Les progrès récents en reconnaissance vocale sur les terminaux mobiles rendent les besoins en capacité dialogique particulièrement pressants. Or, la plupart des systèmes de dialogue reposent sur des mécanismes d’appariement qui n’offrent aucune garantie sur la pertinence des interventions de la machine et négligent la composante émotionnelle de l’interaction. En particulier, les systèmes capables d’exprimer des émotions (agents conversationnels animés, systèmes de conseil personnalisés) sont dépendants de la pertinence émotionnelle de la réponse du système à l’utilisateur au risque de provoquer un rejet marqué de l’utilisateur.
Le stage portera sur la mise en place d’un système de dialogue humain-agent s’appuyant sur la théorie de la pertinence. L’étude proposée aura pour vocation de faire le lien entre les résultats théoriques accumulés à Telecom ParisTech sur la pertinence dans le dialogue d’une part, et d’autre part l’expérience acquise dans la modélisation du comportement socio-affectif et de son expression par des agents conversationnels animés. Nous souhaitons réaliser une preuve de concept, en montrant que les principes de pertinence peuvent être mis en œuvre de manière concrète dans un agent émotionnel. Un tel agent, s’il respecte les règles de calcul de la pertinence émotionnelle, pourra servir de « compagnon » intelligent.
Dans cet objectif, le stagiaire aura pour mission de faire le lien entre des données (scripts de conversations spontanées) et les modélisations théoriques (théorie de la simplicité, conflit-abduction-négation, calcul des affects, engagement) et d’implémenter un premier modèle de conversation.
Mots-clefs: dialogue, conversations, émotion, pertinence, argumentation, événement

Stage co-encadré avec Chloé Clavel (Dép. TSI, Telecom ParisTech, équipe MM).
Long Jean-Louis DESSALLES
01 45 81 75 29
dessalles À telecom-paristech.fr
INFRES
Département INFormatique et RESeaux
Détection automatique de situations correspondant à la sémantique de mots comme "avec" ou "ensemble"
(page web)
Indifférent Jean-Louis DESSALLES
01 45 81 75 29
dessalles À telecom-paristech.fr
INFRES
Département INFormatique et RESeaux
Modelling learning during brain computer user training

Brain computer interfaces (BCI) are communication and control tools that enable their users to interact with computer by using brain activity alone. Using a BCI requires dedicated training, and the more the user practice the better he/she will get at it, i.e. the user's mental commands will be more often correctly recognised by the system. Current BCI are rather unreliable, and one current hypothesis to explain this could be inappropriate user training. We are thus currently conducting researches to understand this user training to then improve it and make it suitable. Such researches are conducted as part of ERC starting grant project BrainConquest (https://team.inria.fr/potioc/brainconquest/).

Internship objectives:

As part of this research, the goal of this internship would be to contribute to the understanding of BCI user training by trying to model it computationally. The idea would be to create a computational model of training that could predict the learning rate and the performances of a BCI user over training time, based on the user traits and skills over time, and based on the feedback he/she receives over time. A model that could successfully predict performances and learning would enable us to identify the factors to consider to improve training. Such a model would be a statistical/probabilistic model. It could be based on regression, hidden markov model, Bayesian networks or other generative machine learning/statistical tools. We already have data from multiple BCI users who trained over multiple days with mental imagery BCI, and for which we measured the traits using psychological questionnaires. These data will be the basis for creating, testing and validating different models.

More information: https://sites.google.com/site/fabienlotte/job-offers/bci-internships-2018/sujetStageModellingOfBCIUserTraining.pdf?attredirects=0&d=1

Long Fabien LOTTE
05 24 57 41 26
fabien.lotte À inria.fr
INRIA
Inria Bordeaux Sud-Ouest
à définir
 
Indifférent Josselin HOUENOU
01 49 81 33 32
josselin.houenou À inserm.fr
Inserm U955
Institut Mondor de Recherche Biomédicale
à définir
 
Indifférent Mickaël TANTER
+33 1 80 96 30 68
mickael.tanter À gmail.com
Institut Langevin
Institut Langevin
Origine et développement des concepts alimentaires chez l’enfant de 2 à 6 ans
Ce stage de recherche s’inscrit dans un projet de doctorat sur les facteurs cognitifs des rejets alimentaires des enfants. Dans le cadre de ce projet nous avons déjà : i) publié une revue de la littérature sur les facteurs cognitifs des rejets alimentaires ii) validé une échelle pour évaluer la néophobie et la sélectivité alimentaire chez l’enfant iii) généré des résultats montrant une relation entre les performances à des tâches catégorisation alimentaire et le score individuel de rejets. Une autre expérimentation visant notamment à répliquer ces résultats est prévue pour le premier semestre 2016 (Mars) et une étude pilote in situ (en cantine scolaire) sur l’effet d’exposition visuelle sur le comportement alimentaire est prévue pour Mai prochain. Mission : - Travailler sur la justification théorique de l’intervention en cantine. Cela signifie approfondir la littérature sur l’effet d’exposition, l’enrichissement des concepts/catégories alimentaires, l’origine des concepts alimentaires et la notion de bootsrapping (Carey, 2009) - Participer au terrain de Mars en crèches et en écoles et contribuer à l’analyse des résultats - Contribuer à la préparation du pré-test en cantine en Mai
Long Jérémie LAFRAIRE
04 72 18 54 61
jeremie.lafraire À institutpaulbocuse.com
IPBR
Centre de Recherche de l'Institut Paul Bocuse
Visage féminin et fertilité résiduelle.
La fertilité immédiate, signalée chez la femme par de nombreux indices est étroitement liée à l'attractivité féminine. Un nouvel indice d'attractivité, le futur âge de ménopause, a été récemment détecté (et répliqué) sur des photos de visage, et est indépendant de tous les autres facteurs connus (age, symétrie, index de féminité, etc.). La valeur reproductive résiduelle – c'est-à-dire la fertilité future attendue– semble ainsi être aussi un caractère important dans le choix de partenaire. Dans le cadre d'une étude sur l'attractivité féminine, l'objectif du stage est l'identification des caractéristiques du visage liées à la fertilité résiduelle (c’est-à-dire à l’âge à la ménopause) qui sont utilisées par les hommes lors des jugements d'attractivité. Pour ce faire, plusieurs techniques seront utilisées, sur des photos déjà disponibles (mesures, visages composites, ACP, évaluations auprès de juges, et (éventuellement) approche interculturelle). Stage en co-direction avec Jeanne Bovet (IAST, Toulouse)
Long Michel RAYMOND
04 67 14 46 15
michel.raymond À univ-montp2.fr
ISEM
Institut des Science de l'Evolution de Montpellier
à définir
 
Indifférent Pierre BESSIèRE
01 44 27 51 54
bessiere À isir.upmc.fr
Pierre.Bessiere À imag.fr
Pierre.Bessiere À college-de-france.fr
ISIR
Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique
Intégration multimodale des émotions
Attribué en 2011-2012.
L’efficacité de nos interactions sociales dépend de la combinaison des signaux sociaux, notamment à travers les expressions faciales et les expressions vocales. Une mauvaise identification, une fausse reconnaissance, une expression erronée ou mauvaise interprétation des émotions des autres peuvent générer des comportements inadaptés dans la vie quotidienne (Chaby et Narme, 2009).
Ce projet − au carrefour de la psychologie, des neurosciences et des sciences de l’ingénieur − est consacré à l’étude de l’intégration multimodale des émotions au cours du développement life-span, avec une focalisation sur la période du quatrième âge (après 60 ans). Il a pour ambition l’étude de l’intégration (réception et production) multimodale des émotions (faciales, vocales, etc.). Les perspectives cliniques de ces recherches sont nombreuses, principalement chez le sujet âgé (trouble neurodégénératif), mais également chez l’adulte (trouble neurologique).
Indifférent Laurence CHABY
01 55 20 59 36
laurence.chaby À parisdescartes.fr
ISIR
Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique
Learning the meaning of pointing through social interaction
Attribué en 2012-2013.
Court Mohamed CHETOUANI
01 44 27 63 08
mohamed.chetouani À upmc.fr
ISIR
Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique
à définir
 
Indifférent David COHEN

dcohen À isir.upmc.fr
ISIR
Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique
Synthèse d'un oiseau artificiel (Projet Robur)
Mise au point de contrôleurs neuronaux dans le cadre du projet Robur (un des trois projets de recherche de l'AnimatLab).
Indifférent Stéphane DONCIEUX
01 44 27 87 45
01 44 27 88 09
stephane.doncieux À isir.upmc.fr
ISIR
Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique
à définir
 
Indifférent Bruno GAS
01 44 27 28 81
bruno.gas À upmc.fr
ISIR
Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique
Processus de décision et d'action
Les processus de décision et d'action sont intimement liés. D'un côté, il est clairement établi que les décisions prennent en compte la nature des actions mises en jeu, par exemple dans des situations de compromis coût/bénéfice (e.g. exercer une certaine force pour obtenir un certain niveau de récompense; Prévost et al. 2010, J Neurosci 30:14080). De l'autre, la perméabilité de l'action à la décision reste mal comprise : comment la structure d'une action motrice (e.g. cinématique, niveau de force) est-elle spécifiée au cours d'une prise de décision ? Il existe très peu de données expérimentales sur cette question (e.g. Abrams et Balota 1991, Psychol Sci 2:153). L'objectif de ce stage est de concevoir et mettre en œuvre un protocole expérimental dans lequel un acte moteur quantifiable (e.g. pulse de force, déplacement du bras) est émis pour traduire le résultat d'un processus de décision de complexité ou de difficulté variable.
Long Emmanuel GUIGON
01 44 27 34 37
01 44 27 63 82
emmanuel.guigon À upmc.fr
ISIR
Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique
Modélisation de mécanismes d’apprentissage par renforcement parallèles appliquée aux Neurosciences, à la Psychologie ou à la Robotique
L’équipe AMAC de l’ISIR a développé au travers des années une expertise dans (1) la modélisation des mécanismes d’apprentissage dans le cerveau chez l’homme ou l’animal permettant d’expliquer une partie de la flexibilité comportementale observée chez les mammifères; et (2) l’application de ces modèles à l’apprentissage robotique, lors de tâches où le robot doit apprendre automatiquement de son expérience passée ou doit apprendre en interaction avec l’humain. Nous nous intéressons en particulier à la façon de combiner différents algorithmes d’apprentissage coordonnés de façon parallèle ou de façon hierarchique, pour expliquer comment les mammifères alternent entre différentes stratégies d’apprentissage (appren- tissage d’un modèle de l’environnement ou apprentissage de valeurs locales associées aux actions) et différents types de décision (décision lente fondée sur la planification/estimation des conséquences à long-terme des actions ou décision rapide fondée sur la comparaison des valeurs locales des actions) observés expérimentalement à différents moments de la tâche ou dans différents types d’environnement. Un exemple que nous étudions est le cas de la navigation : la capacité des mammifères à se construire une carte mentale de l’environnement pour y planifier des trajectoires, et à apprendre en parallèle des choix de mouvements locaux, ces derniers permettant, lorsque l’environnement est suffisamment stable et familier, de se déplacer habituellement ("sans réfléchir") et efficacement d’un endroit connu à un autre. Nous nous intéressons aussi aux tâches de conditionnement instrumental et Pavlovien, aux tâches de séquences visuo-motrices, aux tâches combinant renforcement et mémoire de travail, et aux tâches d’interaction homme-robot. Plusieurs modèles computationnels existants sont particulièrement pertinents dans ce cadre. Certains modèles mettent l’accent sur la coordination de deux systèmes particu- liers - i.e. un model-based (MB) reinforcement learning (RL) (apprenant un modèle du monde) pour la planification délibérée de l’action vers un but et un model-free (MF) RL pour l’apprentissage d’automatismes comportementaux - tout en proposant des prin- cipes contradictoires pour leur coordination (Daw et al., 2005; Keramati et al., 2011; Khamassi and Humphries, 2012; Lesaint et al., 2014; Viejo et al., 2015). D’autres mo- dèles se focalisent sur la coordination d’un MB RL avec des automatismes de plus bas niveau, plus rapides à se déclencher mais moins flexibles, reposant sur la concaténation (ou "chunking") de séquences d’actions (appelées "temporally abstract options") souvent répétées dans le même ordre dans le même contexte (Botvinick et al., 2009; Dezfouli and Balleine, 2012). Différents stages sont actuellement possibles dans l’équipe pour étudier la dynamique d’apprentissage de ces modèles, et les principes computationnelles permettant leur coordination efficace en Robotique ou l'étude de la capacité de ces modèles à reproduire des données neurophysiologiques et comportementales enregistrées expérimentalement chez l'humain ou l'animal.
Indifférent Mehdi KHAMASSI
01 44 27 28 85
mehdi.khamassi À isir.upmc.fr
ISIR
Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique
Caractériser les déterminants sensorimoteurs de la dextérité manuelle humaine lors de la manipulation d'objets
Le projet est de caractériser la dextérité manuelle chez des sujets valides, indépendamment d'apprentissages spécialisés. La main a une très grande redondance qui autorise une grande versatilité. Les études précédentes de la littérature, portant surtout sur la saisie ont montré que les degrés de liberté sont assemblés soit en synergies cinématiques ou dynamiques. Nous comptons étendre ces approches afin d’explorer la motricité manuelle naturelle (à l’aide d’objet se rapprochant de la vie quotidienne), dans le cadre d’interactions plus complexes avec les objets (au-delà de la fonction de préhension, étude de la manipulation et des actions sur les objets). Les mesures seront effectués grâce à des objets instrumentés et des gants de données (data glove). Nous explorerons également i) les facteurs sensoriels qui risquent d’altérer la manipulation comme la privation d’informations visuelles et l’altération des informations haptiques ii) les déficiences de la préhension chez les patients cérébrolésés et les stratégies de préhension alternatives qu'ils développent. Les résulta seront discutés en fonction des données neuropsychologiques sur les praxies et rapprochés des modèles robotiques de contrôle.
Long Agnès ROBY-BRAMI
01 44 27 62 15
agnes.roby-brami À isir.upmc.fr
ISIR
Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique
Apprentissage de primitives motrices compactes par des outils d'apprentissage profond
Attribué en 2014-2015.
Long Olivier SIGAUD
01 44 27 88 53
Olivier.Sigaud À upmc.fr
ISIR
Institut des Systèmes Intelligents et de Robotique
Characterizing the impact of healthy visual aging on vision-dependent spatial orientation functions

The Aging in Vision and Action Lab is interested in how aging impacts visual perception and spatial cognition. The objective of this M2 project is to study how natural aging can gradually alter the mechanisms underlying the spatial orientation function in humans. A new series of psychophysical experiments will be run to comparatively examine the active visual exploration strategy in young and elderly subjects when learning to self-localize and navigate in a novel environment. For this series of experiments, the new ‘street-lab’ facility available at the Institute of Vision will be used. This platform, in contrast to more common virtual reality environments, allows ecological-like protocols to be conceived and implemented.

The research trainee will primarily: (1) review the experimental literature on age-related changes in spatial cognitive functions; (2) participate to the screening of human subjects prior to the spatial orientation experiments; (3) perform a series of experiments and analyze the corresponding data.

Candidates should have a keen interest in studying cognitive functions based on psychophysical approaches. Programming experience is not mandatory.

Long Angelo ARLEO
01 53 46 25 04
angelo.arleo À upmc.fr
IV
Institute of Vision
Characterizing the effect of healthy visual aging on contrast sensitivity and motion perception

The Aging in Vision and Action Lab is interested in how natural aging impacts visual perception and spatial cognition. The current project deals with contrast sensitivity and motion perception using psychophysical approaches. We measure sensitivity to contrast and motion of young adults and elderly to investigate the underlying cause of age-related contrast sensitivity losses. We use an external noise paradigm to measure the level of internal noise of the visual system. This enables us to determine if age-related contrast sensitivity and motion perception deficits are due to an increase in internal noise or a decrease in processing efficiency.

The successful applicant will: (1) review the above-mentioned experimental literature; (2) collect data, which consists in measuring the sensitivity in various conditions of young adults and elderly participants; (3) analyse and model the data based

Candidates should have a keen interest in studying visual functions based on psychophysical approaches. Programming experience is not mandatory.

Long Angelo ARLEO
01 53 46 25 04
angelo.arleo À upmc.fr
IV
Institute of Vision
Étude en eye tracking de lecture de phrases contextualisées comportant diverses configurations avec des 'hard triggers'
Attribué en 2012-2013.
Court Jacques JAYEZ
04 37 37 63 13
Jacques.Jayez À ens-lyon.fr
L2C2
Laboratoire sur le Langage, le Cerveau et la Cognition
Understanding the Causes of Moral Dumbfounding
Attribué en 2012-2013.
Long Hugo MERCIER
01 44 32 26 98
hugo.mercier À gmail.com
L2C2
Laboratoire sur le Langage, le Cerveau et la Cognition
Raisonnement humain
A l'interface entre la psychologie, la linguistique et les neurosciences, on s'intéresse à la compréhension du raisonnement humain avec des enregistrements variés (dont neuroimagerie & occulomoteur).
Indifférent Ira NOVECK
04 37 91 12 68
noveck À isc.cnrs.fr
L2C2
Laboratoire sur le Langage, le Cerveau et la Cognition
à définir
 
Indifférent Maria Cristina CASELLI
+39-06-44161516
cristina.caselli À istc.cnr.it
LaCAM Lab
Language and Communication across Modalities
Dual processes and conflict detection

Stage co-encadré avec Olivier Houdé.

Attribué en 2014-2015.

Long Wim DE NEYS

wim.de-neys À parisdescartes.fr
LaPsyDÉ
Laboratoire de Psychologie du Développement et de l'Education de l'enfant
Dual processes and conflict detection

Stage co-encadré avec Wim De Neys.

Attribué en 2014-2015.

Long Olivier HOUDé
01 40 46 29 95
olivier.houde À parisdescartes.fr
LaPsyDÉ
Laboratoire de Psychologie du Développement et de l'Education de l'enfant
Homo economicus, homo donator?
Attribué en 2011-2012 (Stage de M1 filière Psychologie).
Long Christophe MOUCHIROUD
01 55 20 59 93
Christophe.Mouchiroud À parisdescartes.fr
LATI
Laboratoire Adaptations Travail Individu
Apprentissage implicite et contrôle rythmique de l’attention
Attribué en 2013-2014.
Long Bénédicte POULIN-CHARRONNAT
03 80 39 57 88
benedicte.poulin À u-bourgogne.fr
LEAD
Laboratoire d'Etude de l'Apprentissage et du Développement
Développement des Processus oncogéniques et évolutions des comportements sociaux
Comment le groupe peut affecter la fitness de l’individu et comment l’individu peut modifier la structure du groupe Le projet s’attachera particulièrement à étudier le lien entre développement des processus oncogénique et évolution des comportements sociaux en prenant la drosophile comme modèle biologique. Plusieurs recherches chez l’humain suggèrent un lien étroit entre le risque de développer un cancer et le contexte social des individus. Cette relation serait double. D’une part des études sur le cancer du sein montrent que son développement dépendrait fortement du contexte social de l’individu. Les femmes atteintes et socialement isolée verraient une évolution du cancer plus importante que celles ayant de nombreuses interactions sociales. D’autre part le développement du cancer pourrait entrainer des changements de comportements (diminution des interactions sociales, hypersensibilité) potentiellement observables avant le déclenchement des phases ultimes. Ce projet propose de tester expérimentalement ces deux formes d’interactions. Il s’agit donc de comprendre le lien entre l’individu et le groupe : comment le groupe peut affecter la fitness de l’individu et comment l’individu peut modifier la structure du groupe. Pour cela, nous utiliserons des souches de Drosophila melanogaster modifiées génétiquement pour exprimer une tumeur dans le tube digestif afin de mimer la tumorigénèse du cancer colorectal chez l’homme. Des études préliminaires réalisées dans notre équipe montre une évolution progressive de la tumeur à partir de 15 jours de vie adulte tant chez les mâles que chez les femelles. Deux types d’expériences seront réalisés : Nous étudierons l’impact de l’environnement social sur le développement du cancer. Pour cela des drosophiles porteuses de la double mutation ou des drosophiles contrôles seront élevées en isolation ou en groupe et l’évolution de la tumeur sera analysées au cours du temps. La variation de la taille du groupe et sa composition sera prise en compte. Ainsi nous testerons si l’évolution des processus oncogéniques est diffèrent selon que la drosophile porteuse interagit avec des drosophiles saines ou des drosophiles aussi atteintes du développement tumoral. Nous étudierons aussi l’impact du développement tumoral sur l’évolution des interactions sociales et de la structure du groupe. Pour cela des drosophiles porteuses de la double mutation à différents stades seront mises dans une arène contenant d’autres drosophiles (porteuses ou non) et, via un système de suivi vidéo, l’ensemble des interactions sera analysée via une approche réseau (analyse du nombre d’interactions, création de réseaux sociaux et extraction des paramètres de centralité et d’homogénéité du groupe). Nous nous intéresserons particulièrement aux potentiels changements de comportements pendant les phases pré-tumorales.
Long Frédéric MéRY
01 69 82 37 32
frederic.mery À egce.cnrs-gif.fr
LEGCE
Laboratoire Evolution Genomes Comportement et ecologie
Game Theory
We will use game theory to model communicative implicatures, specifically indirect off-record speech acts. We will use dynamic games with incomplete information (games represented by decision trees where players do not always know in which branch of the tree they are) to model this phenomenon and use as a solution concept a refinement of Nash equilibrium for games under uncertainty where players update their beliefs according to Bayes rule along their way through the game (Bayesian Nash equilibrium). In this model, indirect off-record speech becomes a means to manipulate the beliefs of the other player. This is a larger theoretical project that I am myself currently working on (in collaboration with Martin Nowak, Programm for Evolutionary Dynamics, Harvard University). I plan to let Nicola do an analysis of - evolutionary stability, and - risk aversion in this model as well as - to investigate the role of indirect speech acts as a means to structure time as a logical category.
Long Christina PAWLOWITSCH
01 55 42 50 26
christina.pawlowitsch À ens.fr
LEM
Laboratoire d'Economie Mathematique
Mathématiques et cognition
Quelques directions possibles de travail:
(Maths/Cogni) Modèles discrets et modèles continus en cognition. Complexité structurelle et niveau d'organisation en biologie et dans les systèmes cognitifs.
(Maths) La preuve comme "invariant conceptuel": analyse d'une approche et son application à la notion de "preuve prototype". Analyse de quelques théorèmes de l'arithmétique dans lequel l'induction formelle pourrait être remplacée par des preuves prototypes.
"Les principes de constructions (géométriques)" dans la preuve et l'incomplétude des "principes de preuves (formels)" - voir le projet (page web)
Autres pistes: (page web)
Long Giuseppe LONGO
01 44 32 33 28
Giuseppe.Longo À ens.fr
longo À di.ens.fr
LIENS
Laboratoire d'Informatique de l'ENS
Cécité aux changements intermodaux: l'influence de la tâche
Lors de travaux antérieurs, nous avons montré certaines interactions entre les sens s’agissant de la détection de changements de position ; par exemple des perturbations visuelles engendrent une cécité aux changements tactiles et non l’inverse. L’hypothèse est que les effets de dominance entre les sens varient en fonction de la tâche. L’objectif de ce stage est d’étudier, grâce au paradigme de la cécité aux changements intermodaux, l’effet d’autres types de tâches telles que la détection de fréquence de présentation des stimuli.
Indifférent Malika AUVRAY
01 69 85 81 25
malika À malika-auvray.com
LIMSI
Laboratoire d'Informatique et de Mécanique pour les Sciences de l'Ingénieur
Cadres de référence adoptés lors de la perception de stimulations tactiles
Afin de comprendre les processus de spatialisation mis en œuvre lors de l’utilisation de dispositifs de substitution sensorielle visuo-tactiles, la série d’expériences proposée pour ce stage a pour but de dégager les différentes perspectives que l’on prend lors de la reconnaissance de lettres tactiles présentées sur différentes parties du corps.
Indifférent Malika AUVRAY
01 69 85 81 25
malika À malika-auvray.com
LIMSI
Laboratoire d'Informatique et de Mécanique pour les Sciences de l'Ingénieur
Substitution sensorielle visuo-auditive
Ce stage est intégré au projet ANR NAVIG. Il consistera à étudier les différences dans les représentations spatiales (notamment en termes de l’adoption de référentiel égocentré vs. allocentré) entre personnes voyantes et non-voyantes lors de l’utilisation d’un dispositif de substitution sensorielle visuo-auditif.
Indifférent Malika AUVRAY
01 69 85 81 25
malika À malika-auvray.com
LIMSI
Laboratoire d'Informatique et de Mécanique pour les Sciences de l'Ingénieur
à définir
 
Indifférent Laurent BèGUE

laurent.begue À msh-alpes.fr
LIPPC2S
Laboratoire interuniversitaire de psychologie. Personnalité, cognition, changement social
Simulation motrice du langage et mémoire
Attribué en 2011-2012.
Long Valérie GYSELINCK
01 55 20 59 37
valerie.gyselinck À parisdescartes.fr
LMC
Laboratoire Mémoire et Cognition
Méthode des lieux
Attribué en 2012-2013.
Long Serge NICOLAS
01 55 20 58 57
serge.nicolas À parisdescartes.fr
LMC
Laboratoire Mémoire et Cognition
Neuropsychologie cognitive et bases neurales de la mémoire autobiographique et du self (sujets sains, pathologies organiques ou fonctionnelles)
 
Indifférent Pascale PIOLINO
01 55 20 59 22
pascale.piolino À parisdescartes.fr
LMC
Laboratoire Mémoire et Cognition
Exploration des mécanismes d'élaboration de la mémoire
Ce sujet de stage propose d'explorer les mécanismes d’élaboration de la mémoire chez des personnes dont l’intégrité sensorielle a été atteinte, soit dès la naissance, soit après que le système sensoriel ait été mis en place et finalisé. Plus spécifiquement, ce stage explorera la façon dont la mémoire s’organise en l’absence de vision. Ce stage sera co-encadré avec le Dr A. Afonso.
Indifférent Pascale PIOLINO
01 55 20 59 22
pascale.piolino À parisdescartes.fr
LMC
Laboratoire Mémoire et Cognition
Applications de la réalité virtuelle à l'étude de la mémoire humaine et de ses dysfonctionnements
 
Indifférent Pascale PIOLINO
01 55 20 59 22
pascale.piolino À parisdescartes.fr
LMC
Laboratoire Mémoire et Cognition
à définir
 
Indifférent Juan SEGUI
01 55 20 57 27
juan.segui À parisdescartes.fr
LMC
Laboratoire Mémoire et Cognition
à définir

- Sujet 1: Computational bases of social reinforcement learning

- Sujet 2: Reinforcement learning in economic decisions

- Sujet 3: Impulsivity across decision making domains

Long Stefano PALMINTERI

stefano.palminteri À gmail.com
LNC
Laboratoire de Neurosciences Cognitives
Sources de variabilité dans la prise de décision sous l'angle de ses bases neurobiologiques
En tant qu'espèce, l'homme est confronté à un défi complexe consistant à agir de façon adaptée face à une environnement en perpétuel changement. Les travaux passés dans le domaine ont décrit la prise de décision humaine comme un processus quasi-optimal. Ce projet propose d'adopter un point de vue radicalement différent, en proposant d'identifier les sources de variabilité dans la prise de décision sous l'angle de ses bases neurobiologiques. Pour cela, nous développerons une tâche visuelle d'inférence mentale, et nous combinerons des prédictions issues de modèles théoriques de prise de décision à des enregistrements non-invasifs de l'activité cérébrale de sujets sains en électroencéphalographie (EEG, cf. Wyart et al., 2012, Neuron). Le but du projet sera d'expliquer la prise de décision en termes d'algorithmes effectifs (potentiellement sous-optimaux) implémentés dans le cerveau humain.
Long Valentin WYART
01 44 32 27 94
valentin.wyart À ens.fr
LNC
Laboratoire de Neurosciences Cognitives
Attention and perceptual inference
Attribué en 2011-2012.
Long Sophie DENèVE
01 44 32 26 35
sophie.deneve À gmail.com
LNC-GNT
Group for Neural Theory
Modeling the Interplay of Oscillations and Spike Timing - Dependent Plascticity
Attribué en 2009-2010.
Court Boris GUTKIN
01 44 27 13 69
Boris.Gutkin À ens.fr
LNC-GNT
Group for Neural Theory
Spike train correlation functions in non-stationary environments
Spike train correlation functions are a fundamental tool for characterizing interactions between neurons recorded in vivo. Interpreting correlation functions is however not straight-forward and requires insight from theoretical studies. Most theoretical studies have examined cross-correlation functions in stationary environments, i.e. in presence of a time-invariant background input. In contrast, in behavioral experiments on awake animals the background inputs are most often not stationary but instead present strong temporal dynamics. The aim of this project is to examine the influence of time-varying background inputs on correlation functions of connected neurons. The project would combine numerical simulations of spiking neurons (in particular the exponential integrate-and-fire neuron) and a mathematical analysis of correlation functions using recently developed techniques (see SO, N. Brunel and V. Hakim J. Neurosci 2009, SO and Nicolas Brunel Plos Comp Biol 2011).
Long Srdjan OSTOJIC
01 44 32 26 44
srdjan.ostojic À ens.fr
LNC-GNT
Group for Neural Theory
Dissociating neural correlates of duration estimation and temporal prediction with fMRI
Prior fMRI investigations have shown that duration estimation tasks (e.g. discriminate whether one stimulus is shorter or longer than another) activate a cortico-striatal network whereas temporal prediction tasks (e.g. respond as quickly as possible to the temporally predictable stimulus) activate left parietal cortex. We recently confirmed this pattern by comparing duration estimation to temporal prediction directly within the same experimental paradigm: despite the fact that participants were using the same temporal representation in both tasks, distinct patterns of neural activity were evoked as a function of the way in which this temporal representation was used. The current project has two aims. The first is to exploit the enhanced temporal resolution of fast event-related fMRI to dissociate the neural substrates of duration estimation and temporal prediction within a single trial. The second aim is to identify the neural correlates of duration estimation within the context of a temporal prediction task, in which timing is measured implicitly by its effects on reaction time. Previously, the neural correlates of the duration estimation process have always been examined using paradigms in which timing is measured explicitly. The overlap between areas activated by duration estimation in explicit and implicit timing contexts will define the core neural substrates of duration estimation. The student will program the experimental paradigm, recruit and test 16 healthy volunteers, and analyse both behavioural and fMRI data.
Long Jennifer COULL
04 13 55 09 42
jennifer.coull À univ-amu.fr
LNC-Marseille
Laboratoires des Neurosciences Cognitives UMR 7291
Analyse et interprétation de signaux électrophysiologiques chez le rongeur
Attribué en 2012-2013.
Court Karim BENCHENANE
01 40 79 45 48
karim.benchenane À espci.fr
LN (ESPCI)
Laboratoire de Neurobiologie de l'ESPCI ParisTech
Etude des bases cérébrales de la fonction auditive
Stage de neurosciences cognitives et de neuropsychologie pour étudier les bases cérébrales de la fonction auditive et plus particulièrement de la mémoire et des émotions non verbales à partir de l'étude des patients et des méthodes d'imagerie cérébrale. Un intérêt tout particulier est porté aux processus de (ré) organisation ou de plasticité cérébrale résultant de l'apparition de pathologies diverses.
Le stage peut être réalisé dans mon laboratoire de recherche à Lille (et au CHRU de Lille) ou dans l'unité d'Épilepsie (Pr Baulac) de l'hôpital de la Salpêtrière à Paris.
Long Séverine SAMSON
03 20 41 64 43
severine.samson À univ-lille3.fr
LNFP
Laboratoire de Neurosciences Fonctionnelles et Pathologies
Le système dopaminergique - L’aire tegmentale ventrale (AVT)
Attribué en 2013-2014.
Court Philippe FAURE
01 44 27 39 40
phfaure À gmail.com
LNPS
Laboratoire Neuroscience Paris Seine
à définir
 
Indifférent Régis LAMBERT
01 44 27 25 83
regis.lambert À upmc.fr
LNPS
Laboratoire Neuroscience Paris Seine
Étude des bases neurales de la navigation spatiale chez l’Homme à l’aide de la réalité virtuelle
Apprendre à se localiser dans l’espace pour se diriger vers un but requiert de prendre en compte de nombreuses informations sensorielles (visuelles, proprioceptives, motrices...). Notre équipe a récemment montré chez la souris que le cervelet contribue à intégrer certaines de ces informations sensorimotrices et influence ainsi l’activité de l’hippocampe, structure impliquée chez les mammifères dans la capacité à se repérer dans l’espace (Rochefort et al., 2011). Le but du stage consiste à mettre au point un protocole en réalité virtuelle afin de pouvoir étudier chez l’homme les régions cérébrales impliquées dans le traitement de ces informations sensorimotrices lors de la navigation spatiale. Le stagiaire développera un environnement virtuel à l’aide du logiciel Virtools afin de simuler différentes situations de navigation spatiale. Il/elle analysera le comportement de volontaires dans cet environnement virtuel et adaptera la tâche à la passation d’expériences en imagerie fonctionnelle. Il/elle pourra également participer à l’analyse de données d’IRM fonctionnelle acquises lors d’une précédente étude. Compétences requises: une bonne familiarité avec l’informatique et des connaissances en programmation. Une expérience préalable de programmation en Matlab et/ou avec les logiciels Virtools ou SPM serait un plus.
Long Anne-Lise PARADIS
01 44 27 36 97
anne-lise.paradis À upmc.fr
LNPS
Laboratoire Neuroscience Paris Seine
Etude de l’intégration des informations sensorielles nécessaires à la navigation spatiale
L’apprentissage spatial requiert l’intégration de nombreuses informations sensorielles (visuelles, motrices...) pour se localiser dans l’espace et se diriger vers un but. Le projet de stage porte sur l’étude des régions cérébrales permettant le traitement de ces informations lors de la navigation spatiale. Nous avons récemment montré que le cervelet permet d’intégrer des informations sensorimotrices et que cette fonction influence les propriétés des cellules de lieu de l’hippocampe, des neurones spécialisés dont l’activité renseigne sur la localisation dans l’espace (Rochefort et al., 2011). Le stagiaire analysera plus en détail l’influence du traitement des informations sensorielles par le cervelet sur le fonctionnement du système hippocampique et parahippocampique lors de l’apprentissage spatial. L’influence des stimuli sensoriels sur l’activité des cellules de lieux de l’hippocampe et/ou des cellules de grille du cortex entorhinal sera analysée chez des souris WT et des souris présentant un déficit de plasticité synaptique dans le cervelet. Le projet reposera essentiellement sur des enregistrements électrophysiologiques in vivo combinées à l’utilisation d’analyses comportementales chez des souris transgéniques.
Long Laure RONDI-REIG
01 44 27 20 44
laure.rondi-reig À upmc.fr
LNPS
Laboratoire Neuroscience Paris Seine
Rôle du cortex préfrontal sur la régulation des états de vigilance
Attribué en 2013-2014.
Court Tania VITALIS
01 40 79 51 83
tnvitalis À gmail.com
LPC (UMR8249)
Laboratoire Plasticité du Cerveau
Cognition sociale et métacognition
Attribué en 2012-2013.
Long Laurence CONTY
01 49 40 68 58
laurence.conty À univ-paris8.fr
LPN EA 2027
Laboratoire de psychopathologie et neuropsychologie
Electrophysiological correlates of perception of phonological variation: the case of voice assimilation in French
Stage co-encadré avec Charlotte Jacquemot.
Attribué en 2011-2012.
Long Martine ADDA-DECKER
01 44 32 05 76
madda À univ-paris3.fr
LPP (UMR 7018)
Laboratoire de Phonétique et Phonologie
Automaticité du traitement des séquences de sons
Les combinaisons possibles des phonèmes d’une langue sont régies par des contraintes phonotactiques dont certaines sont universelles et d’autres spécifiques à la langue. Ces contraintes combinatoires sont chez l’adulte incorporées à la grammaire de la langue. Ceci a des conséquences pour le traitement de la parole, en particulier, lorsque les auditeurs sont confrontés à des séquences qui transgressent les contraintes phonotactiques de leur langue : ils assimilent les séquences illégales à des séquences légales selon la phonologie de leur langue, un processus que nous appelons "réparation phonologique" : par exemple, les Français "réparent" */tla/ en /kla/ (Hallé et al., 1998).
Les réparations phonologiques peuvent être vues comme l’une des conséquences d’une tendance générale à interpréter le monde phénoménal en sorte qu’il fasse sens. Cependant, les données recueillies dans plusieurs études récentes suggèrent que ces réparations sont irrépressibles et s’effectuent de façon mécanique, automatique (Berent et al., 2007 ; Berent et al., 2010 ; Dupoux et al., 1999 ; Hallé & Best, 2007 ; Hallé et al., 2008). Les "réparations" peuvent en particulier être contre-productives.
Leur caractère non-conscient et automatique est aujourd’hui un sujet de débat. C’est au sein de ce débat que nous proposons un thème de recherche. L’idée est basée sur l’observation que les séquences de lettres activent des représentations phonologiques isomorphes à un niveau de traitement sans doute non-conscient (Ferrand & Grainger, 1993), dans des conditions de présentation visuelle masquée. Pourra-t-on observer des réparations phonologiques dans ce type de conditions? Nous avons déjà mené deux expériences pilotes d’amorçage visuel masqué qui semblent aller dans ce sens, mais ne sont pas totalement concluantes. Nous proposons donc une étude qui reprendrait la même idée avec un bon contrôle en particulier de la visibilité des amorces visuelles masquées : les effets n’émergent-ils qu’à la frontière entre non-conscient et conscient?
  • Berent, I., Balaban, E., Lennertz, T., & Vaknin-Nusbaum, V. (2010). Phonological universals constrain the processing of nonspeech stimuli. Journal of Experimental Psychology: General, 139, 418-435.
  • Berent, I., Steriade, D., Lennertz, T., & Vaknin, V. (2007). What we know about what we have never heard: Evidence from perceptual illusions. Cognition, 104, 591-630.
  • Berent, I., Steriade, D., Lennertz, T., & Vaknin, V. (2007). What we know about what we have never heard: Evidence from perceptual illusions. Cognition, 104, 591-630.
  • Dupoux, E., Kakehi, Y., Hirose, C., Pallier, C., & Mehler, J. (1999). Epenthetic vowels in Japanese: A perceptual illusion? Journal of Experimental Psychology: Human Perception and Performance, 25, 1568–1578.
  • Ferrand, L., & Grainger, J. (1993). The time-course of phonological and orthographic code activation in the early phases of visual word recognition. Bulletin of the Psychonomic Society, 31, 119–122.
  • Hallé, P., & Best, C. (2007). Dental-to-velar perceptual assimilation: A cross-linguistic study of the perception of dental stop_/l/ clusters. Journal of the Acoustical Society of America, 121, 2899–2914.
  • Hallé, P., Domínguez, A., Cuetos, F., & Segui, J. (2008). Phonological Mediation in Visual Masked Priming: Evidence From Phonotactic Repair. Journal of Experimental Psychology, 34, 177–192.
  • Hallé, P., Segui, J., Frauenfelder, U., & Meunier, C., (1998). Processing of Illegal Consonant Clusters: A Case of Perceptual Assimilation? Journal of Experimental Psychology, 24, 592-608.
Long Pierre HALLé
01 44 32 05 76
pierre.halle À parisdescartes.fr
LPP (UMR 7018)
Laboratoire de Phonétique et Phonologie
Olfaction et déplacement quadrupède du nouveau-né
Dès la naissance, le nouveau-né humain est capable de se déplacer à « quatre pattes » jusqu’au sein maternel. Cette « marche » primitive a longtemps été considérée comme un simple réflexe. Pourtant, plusieurs recherches montrent que la locomotion néonatale est en lien direct avec la marche future. Il est donc crucial de comprendre quels sont les facteurs qui favorisent son développement dès les premiers jours de vie. Le but de ce stage est d’analyser les effets de l’olfaction, l’un des sens les plus développés chez le nouveau-né. Nous envisageons de comparer l’effet de différentes odeurs (maternelle versus mère étrangère, lait maternel versus artificiel) sur l’efficacité du déplacement quadrupède du nouveau-né. Les tests et l’analyse cinématique en 3D du mouvement des nourrissons sont effectués à la Maternité Cochin Port-Royal. Les résultats de cette étude sont déterminants d’un point de vue théorique et clinique (enfants à risque de mobilité réduite) pour nous permettre de comprendre quels sont les stimuli olfactifs les plus efficaces pour favoriser la mobilité primitive (amplitude, vitesse et coordination des mouvements de bras et de jambes).
Indifférent Marianne BARBU-ROTH
01 42 86 43 23
marianne.barburoth À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Développement de l'audition et perception de la parole
Apprendre une langue nécessite d’identifier les propriétés acoustiques du signal de parole qui ont un rôle fonctionnel. Le signal de parole est un signal acoustique complexe, dont les propriétés spectrales et temporelles transmettent des informations linguistiques : phonétiques, telles que les consonnes et voyelles, et mélodiques, comme l’intonation et le rythme. Comment un nourrisson, qui a un cortex auditif relativement immature, et peu de connaissance sur le langage, traite ces informations acoustiques complexes pour apprendre une langue ? Plusieurs projets explorent comment les nourrissons et les enfants d'âge scolaire traitent et organisent les informations acoustiques de la parole pour apprendre leur langue. Des tâches comportementales adaptées de la psycholinguistique et de la psychoacoustique permettent de mesurer le développement du traitement auditif de ces informations en fonction de la langue maternelle. Mieux comprendre ces mécanismes permettra de mieux appréhender l’implication des processus auditifs dans le développement du langage, mais aussi de savoir quelles sont les informations acoustiques essentielles à retransmettre via les appareils auditifs, proposés actuellement dès l’âge de 6 mois aux enfants malentendants.
Indifférent Laurianne CABRERA
01 42 86 22 29
laurianne.cabrera À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Vision et Cognition : approche neuropsychologique clinique, expérimentale et en neuroimagerie fonctionnelle.
Attribué en 2010-2011.
Court Sylvie CHOKRON
01 48 03 66 72
sylvie.chokron À gmail.com
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
à définir
 
Court Laura DUGUé
01 42 86 21 98
laura.dugue À gmail.com
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
à définir
 
Court Laura DUGUé
01 42 86 21 98
laura.dugue À gmail.com
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Attention rhythms: study using TMS and EEG
Do we experience the visual world continuously or as a series of discrete events, like the frames of a film reel? Previous experiments have shown that visual information can be sampled periodically by attention, this process being supported by oscillations recorded in the EEG brain activity.
Using Transcranial Magnetic Stimulation (TMS) combined with EEG, the aim of this internship is to assess whether there is a causal link between spontaneous brain oscillations, cortical excitability and visual attention in human.
  • Internship: long internship at M2 level
  • Advisors: This internship will be supervised by Laura Dugué, LPP-Paris Descartes, and will take place at the CerCo, in Toulouse, in collaboration with Rufin VanRullen.
  • Skills: We are looking for a motivated and hard worker student. Knowledge in Matlab is not mandatory but will be considered as a plus.
  • Some references: Dugué et al., J. Neuroscience (2011); Dugué et al., PNAS (2015); J. Cognitive Neuroscience (2015); Dugué et al., Current Biology (2016)

    Feel free to contact me for more information or look at my website: (page web)
Long Laura DUGUé
01 42 86 21 98
laura.dugue À gmail.com
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Rhythmic spotlight of attention: EEG/MEG study
Are we really able to focus our attention everywhere and on everything? Studies have shown that we can’t. Attention is a system prioritizing relevant information for the task at hand. The goal of this internship is to further our understanding of the spatio-temporal behavior of attention, and investigate the neural correlates using brain imaging (EEG/MEG).

Some references: Dugué et al., J. Neuroscience (2011); Dugué et al., PNAS (2015); Dugué et al., J. Cognitive Neuroscience (2015); Dugué et al., Current Biology (2016)

Feel free to contact me for more information or look at my website: (page web)
Indifférent Laura DUGUé
01 42 86 21 98
laura.dugue À gmail.com
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Neural correlates of our rhythmic perceptual experience: EEG study
Part of our brain activity is oscillating and it appears that the spectral properties of these oscillations (phase and amplitude) are predictors of perceptual outcomes. For example, when presenting a brief, low-contrast stimulus at the pick of alpha oscillations (8-12 Hz), participants will consciously perceive it, whereas presented at the trough the stimulus will not reach conscious experience. In this internship, we will explore the neural correlates of this intriguing property of our experience of the visual world.

Some references: Dugué et al., J. Neuroscience (2011); Dugué et al., PNAS (2015); Dugué et al., J. Cognitive Neuroscience (2015); Dugué et al., Current Biology (2016)

Feel free to contact me for more information or look at my website: (page web)
Indifférent Laura DUGUé
01 42 86 21 98
laura.dugue À gmail.com
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
The role of speech perception in language acquisition
Attribué en 2013-2014.
Long Judit GERVAIN
01 42 86 21 97
judit.gervain À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Développement du concept de nombre exact chez le jeune enfant
Alors que les bébés sont capables de percevoir des quantités approximatives dès les premiers jours de vie, l’apprentissage des nombres reste très difficile pour les enfants. Ainsi, pendant très longtemps, les enfants de maternelle comptent sans comprendre le sens de cette activité (ils récitent « un‐deux‐trois » comme ils réciteraient « am‐stram‐gram »). Ce n’est que progressivement que les enfants découvrent les propriétés des nombres exacts : par exemple, le fait que si l’on ajoute un objet à un ensemble, à la fin le nombre n’est plus le même. Nos recherches étudient le développement de la compréhension des nombres exacts chez les jeunes enfants de la maternelle jusqu’au CE2. Ces recherches porteront sur l’égalité exacte entre les nombres, mais aussi sur la fonction successeur : le fait que l’on puisse générer tous les nombres en ajoutant successivement ‘+1’.
Indifférent Véronique IZARD
01 42 86 21 97
veronique.izard À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Perception des quantités numériques chez le nouveau-né humain
Nos études portent sur les capacités d’abstraction que possèdent les nouveau-nés dès les premières heures de vie. Ainsi, nous nous intéressons particulièrement aux quantités numériques. Dans nos travaux précédents, nous avons montré que les nouveau-nés sont capables de reconnaître des grands nombres à travers l’audition et la vision, par exemple, ils arrivent à trouver une similarité entre 12 sons et 12 objets visuels. Dans les études en cours, nous nous intéressons aux petites quantités : 1, 2 ou 3 objets. Pour ce faire, nous employons plusieurs méthodologies, qui pourront faire l’objet de stages différents. Par exemple, nous utilisons l’association naturelle entre les voix et les visages : les nouveau-nés sont-ils capables d’associer 2 voix avec 2 visages, 3 voix avec 3 visages ? Dans une autre étude, nous nous appuyons sur la capacité des nouveau-nés à percevoir les rythmes musicaux. Ainsi, nous passons aux sujets des rythmes soit à deux temps soit à trois temps, et nous testons s’ils sont capables de les mettre en relation avec des ensembles de 2 ou 3 objets. Les observations ont lieu à la maternité de l’hôpital Bichat.
Court Véronique IZARD
01 42 86 21 97
veronique.izard À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Perception des propriétés géométriques chez le nourrisson
Les nombres, les longueurs et les durées sont des dimensions de nature quantitative : ces dimensions peuvent augmenter ou diminuer, ou même entrer dans des opérations d’addition ou de soustraction. Les adultes reconnaissent cette similarité de structure, et peuvent facilement utiliser des nombres pour quantifier des longueurs, des longueurs pour quantifier des durées, etc. Nous menons des expérimentations pour tester la présence d’un lien entre ces dimensions dès la naissance. Pour ce faire, nous nous basons sur des résultats antérieurs, qui montrent que les nouveau‐nés sont capables d’extraire le nombre de sons dans des séquences de syllabes. Dans nos nouvelles expériences, nous cherchons à savoir si les nouveau‐nés sont capables d’associer une augmentation (diminution) du nombre de sons dans une séquence de syllabes, ou une augmentation (diminution) de la durée d’un son, avec une augmentation (diminution) de la longueur d’une ligne visuelle. Les observations ont lieu à la maternité de l’hôpital Bichat. Compte‐tenu de l’âge des participants, les étudiants sont fortement encadrés pendant les expérimentations.
Indifférent Véronique IZARD
01 42 86 21 97
veronique.izard À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Lien entre différents types de quantités chez le nouveau-né humain
Les nombres, les longueurs et les durées sont des dimensions de nature quantitative: ces dimensions peuvent augmenter ou diminuer, ou même entrer dans des opérations d'addition ou de soustraction. Les adultes reconnaissent cette similarité de structure, et peuvent facilement utiliser des nombres pour quantifier des longueurs, des longueurs pour quantifier des durées, etc. Nous menons des expérimentations pour tester la présence d'un lien entre ces dimensions dès la naissance. Pour ce faire, nous nous basons sur des résultats antérieurs, qui montrent que les nouveau-nés sont capables d'extraire le nombre de sons dans des séquences de syllabes. Dans nos nouvelles expériences, nous cherchons à savoir si les nouveau-nés sont capables d’associer une augmentation (diminution) du nombre de sons dans une séquence de syllabes, ou une augmentation (diminution) de la durée d'un son, avec une augmentation (diminution) de la longueur d'une ligne visuelle. Les observations ont lieu à la maternité de l'hôpital Bichat. Compte-tenu de l'âge des participants, les étudiants sont fortement encadrés pendant les expérimentations.
Indifférent Véronique IZARD
01 42 86 21 97
veronique.izard À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
à définir
 
Indifférent Thomas OTTO
01 42 86 21 98
thomas.otto À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Lexical-semantic language organization in monolingual and bilingual infants
The aim of the project is to study semantic language organization both in monolingual and bilingual developing and adult brain. The participants (infants of 18 months to 4 years and adults) will be exposed to different cognitive tasks such as priming, working memory, and attention tasks while eventrelated potentials (ERPs) or eye-movements (by eye-tracking technique) are measured.
The aim is to understand the development of lexical-semantic language system, its neural correlates, and its relationship with development of working memory and attention functions.
Long Pia RäMä
01 42 86 40 65
pia.rama À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
à définir
 
Indifférent Liliane SPRENGER-CHAROLLES
01 42 86 43 25
liliane.sprenger-charolles À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Traitement des visages sur vidéo par le nouveau-né
 
Indifférent Arlette STRERI
01 42 86 40 99
arlette.streri À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Perception des grandes et petites quantités chez les nouveau-nés et relation intermodale vision/audition/toucher
STAGE D'ÉTÉ.
Court Arlette STRERI
01 42 86 40 99
arlette.streri À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Recherche d'antécédents prémorbides de schizophrénie à début précoce par la méthode de l'analyse de films familiaux
Attribué en 2010-2011.
Long Sylvie TORDJMAN
01 42 86 43 27
s.tordjman À yahoo.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
The temporal dynamics of learning sensory-motor contingencies

Internship under the joint supervision of Florian Waszak, Sylvain Hanneton and Claire Sergent.
Recent evidence suggests the existence of different systems that subtend learning at different time scales. This has been elegantly shown in perceptual adaptation: when participants adapt to a particular stimulus for a long time, and then adapt to the opposite stimulus for a shorter duration, testing them on neutral stimuli afterwards briefly shows the effects of the short phase of adaptation just preceding the test, but then there is a spontaneous recovery of the longer adaptation which took place before. However the generalization of these learning dynamics to other forms of learning has not yet been tested.
In the present project, we will investigate whether similar dynamics take place when learning sensory-motor contingencies. Indeed, understanding learning dynamics for sensory-motor contingencies can be important for devising efficient rehabilitation procedures after injuries. In these experiments we will have subjects learn a specific sensory-motor rule, where the visual feedback in response to a hand movement with a joy-stick is systematically biased 90° to the left for example. We have already shown that, over the time, subjects learn to fully compensate this bias. After a long period of applying this rule, subjects will be exposed to the opposite rule for a short period (e.g. bias to the right). They will then be tested on a neutral sensory motor coupling (no bias between motor command and visual feed-back) to probe which rule they have learnt.
We expect that participants will initially show a compensating bias corresponding to the second rule, which they have just been briefly exposed to, but then will revert to the opposite compensation corresponding to the initial rule, which has been learnt over a longer period of time. This would indicate the existence of two mechanisms of learning with different time scales: the initial period of learning installs a strong but temporary learning, while learning over longer periods of time installs much longer-lived learning that cannot be erased by short periods of opposite learning.
Indifférent Florian WASZAK
01 42 86 43 11
florian.waszak À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Expectation and its interplay with attention
Our brain constantly generates hypotheses about the upcoming sensory events on the basis of what we perceive. The ability to anticipate future consequences of the changing environments is essential for goal-directed behaviours. However, such expectation mechanism is often conflated with the attention effect in the neuroscience literature. Using non-invasive electroencephalography (EEG), we demonstrated that expectation interacts with attention at the early stage of sensory processing. Fulfilled expectation enhanced the amplitude of neuronal responses when attention was focused but not when attention was directed away. The results suggest that how expectation changes our perception depends on how attention is allocated. Interesting questions for future research include how expectation is held when attention is directed away, how much attentional resource is needed to maintain the expectation effect, and how the interplay between expectation and attention may be related to repetition learning. This line of research should provide insight into how top-down expectation guides our sensory processing in the brain.
Indifférent Florian WASZAK
01 42 86 43 11
florian.waszak À parisdescartes.fr
LPP (UMR 8242)
Laboratoire Psychologie de la Perception
Neuroscience computationnelle
Thèmes possibles de stage:
  • codage de l'information par les neurones ;
  • adaptation et propriétés de réponse neuronales ;
  • connectivité et dynamique de réseaux neuronaux ;
  • théorie de l'information ;
  • comportement (stratégies de motilité) d'organismes simples ;
  • réseaux de réaction chimiques.
Le stage se déroulera au LPS de l'ENS.
Indifférent Rava DA SILVEIRA
01 44 32 34 73
rava À lps.ens.fr
LPSENS
Laboratoire de Physique Statistique de l'Ecole Normale Supérieure
Traitement et la transmission des stimulis visuels par la rétine
Attribué en 2013-2014.
Long Thierry MORA
01 44 32 34 72
tmora À lps.ens.fr
LPSENS
Laboratoire de Physique Statistique de l'Ecole Normale Supérieure
Regularisation en extension de signaux EEG individuels
Attribué en 2012-2013.
Long Michèle SEBAG
01 69 15 42 33
sebag À lri.fr
LRI
Laboratoire de Recherche en Informatique
Les mécanismes à l’origine des inégalités sociales influençant le développement des compétences en lecture au cours de la première année d’école élémentaire
Attribué.
Long Pascal BRESSOUX
04 76 82 58 84
pascal.bressoux À upmf-grenoble.fr
LSE
Laboratoire des Sciences de l'Education
Auditory performance and brain state: psychophysics and electrophysiology
Attribué en 2012-2013.
Long Alain DE CHEVEIGNé
01 44 32 26 72
Alain.de.Cheveigne À ens.fr
LSP (a)
Laboratoire des Systèmes Perceptifs (Audition)
à définir
 
Indifférent Giovanni DI LIBERTO
01 44 32 26 73
diliberg À tcd.ie
LSP (a)
Laboratoire des Systèmes Perceptifs (Audition)
Representation of speech in the ferret auditory cortex
Attribué en 2013-2014.
Long Shihab SHAMMA
301-405-6842
sas À umd.edu
sas À isr.umd.edu
LSP (a)
Laboratoire des Systèmes Perceptifs (Audition)
à définir
 
Indifférent Claudia LUNGHI
01 44 32 27 91
clalunghi À gmail.com
LSP (v)
Laboratoire des Systèmes Perceptifs (Vision)
Modélisation computationnelle de la pertinence émotionnelle dans des conversations humain-humain
Stage co-encadré avec Jean-Louais Dessalles (INFRES).
Voir ci-dessous.
Indifférent Chloé CLAVEL
01 45 81 72 54
chloe.clavel À telecom-paristech.fr
LTCI
Laboratoire Traitement et Communication de l’Information
Analyse de la connectivité cérébrale fonctionnelle statique et dynamique dans une tache de langage oral et de langage écrit

Alors que de nombreux travaux récents mettent l’accent sur les aspects graphiques de l’organisation fonctionnelle du cerveau avec la mise à jour de notions comme celles des "Hubs" ou les "Rich-clubs" cérébraux ; le présent projet vise à identifier les réseaux de connectivité cérébrale impliqués dans les processus de mémoire de travail lors d’une tâche d’écriture. Notre objectif est de comprendre au sein des vastes réseaux du langage et de la mémoire quelles sont les régions responsables de la communication entre les différentes aires mises en jeu.

Pour cela nous avons pu acquérir un ensemble de données en EEG-Haute résolution (256 voies) au cours de plusieurs taches de naming et de spelling sur un groupe de 21 participants sains. De nouvelles données à acquérir sont également en cours de préparation (CPP déposé).

Le rôle du stagiaire dans ce travail sera de réfléchir aux meilleures méthodes pour analyser le premier jeu de données et s'il en fait la demande; de participer activement à l'acquisition de nouvelles données sur sujets sains.

A l'issue du stage: l'étudiant aura une bien meilleure expertise dans le traitement des données en EEG-HR et dans l'analyse en connectivité. Ainsi qu'une meilleure compréhension des mécanismes cérébraux du langage.

Avec Olivier DUFOR.

Long Alexandre GRAMFORT

alexandre.gramfort À telecom-paristech.fr
LTCI
Laboratoire Traitement et Communication de l’Information
Règles et modalités de rétroactions dans les situations de formation à des compétences critiques: une approche exploratoire dans les domaines de la conduite le de la formation médicale et/ou du pilotage d’avions
Les situations de formation impliquent de plus en plus l’intervention de ressources technologiques dans les activités et les interactions développées entre les apprenants et formateurs. On peut citer différents secteurs de la technologie, tels les simulateurs, les environnements virtuels, les environnements interactifs d’apprentissage humains, etc. Dans ce contexte, la conception de différentes dimensions de ces nouveaux types d’artefact engendre des questions et des problématiques de recherche, en lien avec l’apprentissage et le développement efficaces des compétences ciblées.
L’une des questions porte sur le rôle, les modalités et les règles associés à la genèse des rétroactions (feedbacks) envers l’apprenant. Dans les situations de formation instrumentées, deux sources de feedback coexistent: l’environnement/ressource technologie qui peut s’adapter et réagir aux actions ou décisions de l’apprenant; le formateur ou les autres participants, susceptibles également d’apporter des informations ou d’engager des actions vis-à-vis de l’apprenant. Si la notion de feedback a été centrale dans la littérature, notamment en psychologie de l’apprentissage sous l’angle de la notion de "renforcement", d’autres approches suggèrent de différencier plus finement les fonctions des feedbacks dans l’apprentissage et le développement des compétences chez le sujet. Par exemple, différents niveaux de rétroactions peuvent être associés aux étapes de l'apprentissage pour favoriser le développement des compétences. Pourtant, très peu de connaissances sont disponibles aujourd’hui pour la conception des ressources et environnements pour l’apprentissage en ce qui concerne la conception, les règles d’utilisation et le contrôle des feedbacks dans des situations de formation réelles. Le stage comprendra une partie visant à faire une synthèse de la littérature sur les règles et les modalités de rétroactions dans l’apprentissage, ainsi qu’une partie de recueil et d’analyse de données sur des terrains réels de formation. En particulier, cette analyse se focalisera sur feedback mis en place par les formateurs, sur les feedbacks effectivement perçus et exploités par les apprenants, ainsi que sur les règles associées pour les mobiliser.
Compétences requises : étant donné que le sujet est pluridisciplinaire (didactique professionnelle, ergonomie et/ou informatique pour l'apprentissage humain) la recherche se déclinera selon un de ces trois profils.
Long Vanda LUENGO
04 76 57 47 75
Vanda.Luengo À imag.fr
MeTAH (LIG)
Modèles et Technologies pour l’Apprentissage Humain
à définir
 
Indifférent Lucia MELLONI
+49 (0)69-8300479-330
lucia.melloni À ae.mpg.de
MPI EA
Max Planck Institute for Empirical Aesthetics
à définir
 
Indifférent Olivier MORIN

morin À shh.mpg.de
MPI SHH
Max Planck Institute for the Science of Human History
Stimulation magnétique transcrânienne (RTMS) pour le traitement des douleurs chroniques. Effets sur la plasticité somato-sensorielle corticale objectivée par la modélisation des sources des potentiels évoqués (PES) dans SI et SII
Attribué en 2011-2012.
Long Luis GARCIA-LARREA
04 72 35 78 29
luis.garcia-larrea À univ-lyon1.fr
NEUROPAIN
Intégration Centrale de la Douleur
Investigating the role of astrocytic GPCRs in sensory information processing: implications for neuropsychiatric and cognitive disorders
Severe mental disorders such as schizophrenia and bipolar disorder are leading contributors to cognitive illness, occurring in 1-3% of the population worldwide1,2, and imposing emotional burdens and high health care costs on families as well as individuals. Based on recent literature, we hypothesize that postnatal inflammation - and associated proinflammatory mediators - can lead to abnormal activation of astrocytic Gi protein-coupled receptors (Gi GPCRs), which may trigger glutamate release from astrocytes and decrease glycogen production in astrocytes. Both of these effects could consequently alter excitatory synaptic transmission during postnatal brain development, and contribute to abnormal long-term changes of excitatory synaptic transmission and thus to changes in sensory processing and the pathogenesis of neuropsychiatric and cognitive disorders. We propose to directly test this hypothesis using the rodent visual cortex as a model system.
Long Cendra AGULHON
01 42 86 40 08
cendra.agulhon À parisdescartes.fr
NNML
Neurophysiology & New Microscopies Laboratory
Modèles du fonctionnement et du rôle des cellules complexes du système visuel
Attribué en 2011-2012.
Long Bertrand THIRION
01 69 08 79 92
bertrand.thirion À inria.fr
Parietal
Parietal
Mise en évidence d’un trouble de la parole intérieure lors des hallucinations auditives verbales dans la schizophrénie: apport de la relaxation
Contexte et objectifs
La schizophrénie est un des troubles mentaux les plus fréquents. Un des symptômes invalidants typiques est l’hallucination auditive verbale (HAV). Les patients rapportent entendre des voix leur donnant le plus souvent des ordres ou les insultant. Une hypothèse invoquée est que la parole intérieure est perturbée de telle sorte que les propres pensées verbales du patient sont considérées comme des voix externes.
Cette hypothèse est étayée par une étude pilote menée dans notre département montrant une augmentation de l’activité électromyographique (EMG) de la lèvre inférieure lors des hallucinations verbales par rapport au repos, chez quelques patients schizophrènes. Une étude de la parole intérieure chez des participants sains a également montré une tendance à l’augmentation de l’activité labiale lors de la lecture intérieure par rapport au repos. Les résultats faiblement (ou pas) significatifs de ces études s’expliquent, d’une part, par le fait que la condition de repos (sans parole intérieure ni hallucination) est difficile à obtenir, et, d’autre part, que la lecture intérieure n’implique pas toujours une prononciation mentale (i.e. de la parole intérieure).
L’objectif de ce stage est de poursuivre ces études en améliorant la condition de repos par l’utilisation d’un exercice de relaxation et en améliorant la condition de parole intérieure en induisant de la génération de pensée verbale (en demandant aux participants de définir un mot concret, par exemple). Il s’agit de recueillir des traces d’une activité labiale chez des patients schizophrènes lors d’hallucinations auditives verbales et chez des participants sains lors de la génération de parole intérieure.
Méthodologie
Nous comparerons les activités musculaires des patients hallucinants et des participants sains parlant intérieurement. L’activité EMG sera enregistrée via des électrodes de surface positionnées sur les lèvres des participants, comme indiqué sur la figure ci-contre. Différentes conditions seront étudiées et comparées chez les participants sains, comme la production de parole à haute voix (lecture et génération), en parole intérieure (lecture et génération), l’écoute de parole et le repos (avec relaxation).
De même, différentes conditions seront étudiées et comparées chez les patients, comme la production de parole à haute voix, en parole intérieure, l’écoute de parole, l’hallucination et le repos complet.
Nos hypothèses sont que :
  • les signaux recueillis dans les conditions à voix haute devraient être proches et d’amplitudes bien supérieures à ceux recueillis dans les autres conditions;
  • les signaux recueillis dans les conditions intérieures devraient être proches et d’amplitudes légèrement supérieures à ceux recueillis dans la condition de repos;
  • les signaux recueillis chez les participants sains dans la condition de lecture intérieure devraient être inférieurs ou égaux à ceux de la condition génération de pensée intérieure, la lecture intérieure pouvant se faire par scan visuel;
  • les signaux recueillis pendant les hallucinations chez les patients devraient être similaires à ceux obtenus dans la parole intérieure et supérieurs à ceux de la condition de repos complet;
  • les signaux de la condition d’écoute devraient être similaires à ceux de la condition de contrôle. Un engagement fort des processus de production lors de la perception pourrait toutefois rendre la condition d’écoute proche de celle de génération intérieure.

Ce stage s’inscrit dans un projet à long-terme sur l’étude de la parole intérieure et de ses troubles et pourrait se poursuivre en thèse et s’étendre à des études utilisant la neuroimagerie (EEG, IRMf).
Long Hélène LOEVENBRUCK
04 76 57 47 14
Helene.Loevenbruck À gipsa-lab.inpg.fr
PCMD (GIPSA-lab)
Parole, Cerveau, Multimodalité, Développement
Pôle Grenoble Cognition (5 stages)
Le Pôle Grenoble Cognition lance en 2012 un soutien spécifique pour accueillir des étudiants de masters non grenoblois, et notamment développe un partenariat avec le CogMaster, avec l’engagement de soutenir financièrement 2 ou 3 stages sur Grenoble au sein d’un des laboratoires associés. Le soutien inclura les gratifications de stage et un financement complémentaire pour l’accueil et l’installation du stagiaire.

Cognition, Communication, Interaction (2 stages)
Langage, dialogue – Relations perception-action – Mémoire, conscience, attention, émotions – Phénomènes collectifs, cognition sociale, médiation – Education, neuroéducation – Robotique, perception artificielle, systèmes et dispositifs socio-techniques – Créativité, réalité virtuelle, immersion
- "Modélisation cognitive computationnelle de la recherche d'information" (page web)
- "Mise en évidence d’un trouble de la parole intérieure lors des hallucinations auditives verbales dans la schizophrénie: apport de la relaxation" (page web)

Cognition, Neurosciences, Santé (3 stages)
Mots-clefs: Apprentissage, plasticité, suppléances – Développement, vieillissement, différences inter-individuelles – Perturbation des facultés cognitives : psychiatrie et psychopathologie cognitives – Rééducation, réapprentissage, réorganisation – Interactions cerveau-machine et cerveau-cerveau – Imagerie fonctionnelle et clinique (IRMf, EEG/MEG), modélisation computationnelle
- "Nouvelles Frontières en Neuroimagerie: L’étude de plusieurs enregistrements électroencéphalographiques synchrones" (page web)
- "Règles et modalités de rétroactions dans les situations de formation à des compétences critiques: une approche exploratoire dans les domaines de la conduite le de la formation médicale et/ou du pilotage d’avions" (page web)
- "Prise de décision pour le geste. Evaluer le rôle d’un simulateur pour l’apprentissage de la chirurgie orthopédique sur la courbe d’apprentissage des internes" (page web)
Long Jean-Luc SCHWARTZ
04 76 57 47 12
Jean-Luc.Schwartz À gipsa-lab.grenoble-inp.fr
PCMD (GIPSA-lab)
Parole, Cerveau, Multimodalité, Développement
Différences de sonie entre les sons crescendo et decrescendo
De nombreuses études psychoacoustiques ont été consacrées à la sonie (intensité sonore perçue) des sons stationnaires, et différents modèles ont ainsi pu être développés. Cependant, les sons qui nous entourent au quotidien sont fortement non stationnaires (ex. bruit engendré par le passage d’un véhicule, crescendo ou decrescendo dans une pièce de musique, ...). Différentes études récentes ont mis en particulier en évidence l’influence du profil temporel du niveau acoustique (dB) sur la sonie (Neuhoff, 1998 ; Susini et al. 2007 ; Pastore & Flint, 2011) : des sons dont les profils sont croissants sont perçus avec une sonie plus élevée que des sons ayant des profils décroissants, bien que leurs paramètres physiques - énergies, durées et contenus fréquentiels - soient identiques. Les causes de cette différence perceptive entre sons croissant et décroissant ne sont toujours pas clairement identifiées.
L'objectif du stage sera d'étudier les phénomènes de mémoire auditive à court-terme pouvant être responsables de ces différences de sonie entre les sons crescendo et decrescendo. Le travail effectué consistera :
i) à élaborer des stimuli tests et une démarche expérimentale;
ii) à mesurer expérimentalement les évolutions temporelles en mémoire de la sonie des sons crescendo et decrescendo.

Stage co-encadré avec Emmanuel Ponsot.

Court Patrick SUSINI
01 44 78 16 09
susini À ircam.fr
PDS
Perception et Design Sonores
Learning the meaning of Pointing through Social Interaction
Attribué en 2012-2013.
Long Peter Ford DOMINEY
04 72 91 34 84
peter.dominey À inserm.fr
SBRI (U846)
Stem-cell and Brain Research Institute
à définir
 
Court Emmanuel PROCYK
04 72 91 34 88
emmanuel.procyk À inserm.fr
SBRI (U846)
Stem-cell and Brain Research Institute
The effect of dance training and vmovement inagery on eye movement patterns during dance spectating
Attribué en 2014-2015.
Long Asaf BACHRACH

asaf.bachrach À sfl.cnrs.fr
SFL
Structures formelles du langage
à définir
 
Indifférent Saveria COLONNA
01 40 25 10 26
saveria.colonna À univ-paris8.fr
SFL
Structures formelles du langage
à définir
 
Court Simone MORGAGNI
01 80 50 93 58
simone.morgagni À sncf.fr
SNCF - IR
SNCF - Innovation et Recherche
The Generalized Context Model
Attribué en 2014-2015.
Long Igor DOUVEN

igor.douven À paris-sorbonne.fr
SND (FRE 3593)
Sciences, normes, décision
à définir
 
Indifférent Hugo SPIERS
+44 (0) 20 7679 7553,
h.spiers À ucl.ac.uk
The Centric Lab
The Centric Lab
à définir
 
Indifférent Eric ARTIGES
01 69 86 78 23
eric.artiges À cea.fr
U1000
Imagerie et psychiatrie
Cognition et perception sociale dans les troubles du spectre autistique
Attribué en 2014-2015.
Court Monica ZILBOVICIUS
01 44 49 49 04
monica.zilbovicius À nck.aphp.fr
U1000
Imagerie et psychiatrie
Developmental Robotics, Perception, Navigation, Computer Vision, Machine learning
La vision par ordinateur permet de détecter des objets après apprentissage, mais ces techniques sont limitées pour apprendre de nouveaux objets; elles supposent l’acquisition d'images correctes de l’objet et un apprentissage contrôlé. Au contraire, un enfant peut apprendre de nouveaux objets dans des conditions extrêmement variées et avec peu d’exemples.
Ce stage se place dans le cadre d'une approche développementale de la perception pour la robotique. Il s’agit de concevoir des robots dotés de capacités d’apprentissage inspirées des théories psychologiques et biologiques du développement de l’enfant. Nous cherchons à construire un système de perception partant des bases les plus génériques possible et pouvant acquérir progressivement des capacités de perception de plus en plus complexes, dans un cadre d’interaction naturelles entre le robot et des humains.
L’étudiant devra en priorité approfondir l'état de l’art pluridisciplinaire existant dans l'équipe, notamment sur les théories de psychologie cognitive et développementale associées. Il devra ensuite proposer des évolutions du système de perception existant sur le robot humanoïde iCub et en réaliser si possible un premier prototype.
Indifférent David FILLIAT
01 45 52 54 13
david.filliat À ensta-paristech.fr
U2IS
Unité d'Informatique et d'Ingénierie des Systèmes
Analyse des données d'IRM fonctionnelle et structurale de patients pédophiles
L'objectif du stage est d'analyser un ensemble de données recueillies en neuroimagerie structurale et fonctionnelle auprès de patients présentant une attirance sexuelle pédophile et de témoins volontaires sains. Plus spécifiquement, les analyses viseront à mettre en évidence d'éventuelles différences neuroanatomiques (analyses VBM) et de connectivité fonctionnelle.
Long Serge STOLéRU

serge.stoleru À inserm.fr
U669
Paris Sud Innovation Group in Adolescent Mental Health
Réseau cortical fonctionnel impliqué dans la représentation multisensorielle du corps par rapport à son environnement chez le primate non-humain
L’objectif général et à long terme du projet est d’identifier chez le primate non-humain le réseau cortical fonctionnel impliqué dans la représentation multisensorielle du corps par rapport à son environnement. Il visera à établir les homologies et différences entre le macaque et l’homme, dans l’implémentation de cette fonction et servira de base d’investigation des troubles de la conscience du corps chez l’homme. Concrètement, vous aurez la responsabilité du conditionnement et entraînement quotidien d’un des macaques inclus dans l’étude et l’analyse des données comportementales. Vous participerez aux acquisitions fonctionnelles ainsi qu’aux analyses de données. Points forts : Familiarisation et apprentissage du conditionnement des primates non-humains, acquisition et analyses de données d'IRM fonctionnelle, analyses physiologiques (dilatation pupillaire) et comportementales (mouvement des yeux, temps de réaction et performance des animaux). Tout ceci en étroite interaction avec les différents membres de l'équipe.
Long Suliann BEN HAMED
04 37 91 12 40
benhamed À isc.cnrs.fr
UMR 5229
Institut des Sciences Cognitives Marc Jeannerod
à définir

Decoding of spatial attention using electroencephalography (EEG) Covert attention is the ability to pay attention to the event going around while staring ahead. In other words, it’s the ability to focus on elements on a scene without moving the eyes and ignoring the non-relevant elements. Understanding the mechanisms of covert attention is an important subject of research nowadays due to the possible applications to attention deficit and hyperactivity disorders (ADHDs) or any pathology which involve a reduction of attentional abilities.

In our project, we are interested in the application of brain-computer interfaces (BCI) on human subjects to enhance covert attention. BCIs are used to assist, augment or repair cortical dysfunctions. It’s an interface receiving brain signals (which can be EEG, EcoG, Electropysiological signals, and fMRI) and using them to provide either a feedback to the subject on its brain state or fulfil a damaged function. In our work we aim at using EEG signal as an input for a BCI.

Our goal is to: 1) use these data, decode the spatial position of the attention of our subjects doing a target detection task 2) give them a neurofeedback about their attentional performances in real time 3) analyze the effect of this neurofeedback on the attentional performance of our subjects.

As an intern in our lab, you will be asked to develop the real time neurofeedback process, perform neurofeedback experiment on pilots and analyze the effect of the neurofeedback on the attentional capacities of the subject. You will be closely supervised by the PhD student in charge of this project and the PI, but very encouraged to add any suggestions or idea you could have.

Duration: 4 to 6 months Required skills: Matlab, data analysis, interest in neuroscience or cognitive neuroscience

Contact : celia.loriette@isc.cnrs.fr (PhD student), sbenha@isc.cnrs.fr (PI)

Long Suliann BEN HAMED
04 37 91 12 40
benhamed À isc.cnrs.fr
UMR 5229
Institut des Sciences Cognitives Marc Jeannerod
Imagerie de la plasticité développementale et lésionnelle chez l'enfant - bases neurales des systèmes mnésiques
La mise en place des principaux réseaux fonctionnels cérébraux pendant l’enfance reste mal connue, et notamment en cas de lésion ou d’anomalie fonctionnelle cérébrale précoce. Le ‘modelage’ des réseaux cérébraux est-il le simple résultat des apprentissages de l’enfant en fonction des stimuli de l’environnement ? Existe-il des contraintes biologiques, structurelles et/ou fonctionnelles, résultant en une « préorganisation » permettant ou facilitant les apprentissages spécifiques ? Quelles sont les modalités et les contraintes de la plasticité cérébrale de l’enfant en cas de lésion précoce? Nos travaux interrogent la contribution des nouvelles techniques d’IRM anatomique, de diffusion et fonctionnelle pour la compréhension de la maturation cérébrale normale et de la plasticité post-lésionnelle du langage, de la motricité et plus récemment de la mémoire chez l’enfant. Les épilepsies de l’enfant sont un modèle intéressant d’étude de la maturation cérébrale, car leur survenue pendant le développement conditionne considérablement leur expression et leurs conséquences cognitives. D'autres pathologies sont également étudiées ( AVC de l'enfant...). Stage co-encadré avec Marion Noulhiane.
Indifférent Lucie HERTZ-PANNIER
01 69 08 74 83
lucie.hertz-pannier À cea.fr
UMR 663
Epilepsies de l'Enfant et Plasticité Cérébrale
Imagerie de la plasticité développementale et lésionnelle chez l'enfant - bases neurales des systèmes mnésiques
La mise en place des principaux réseaux fonctionnels cérébraux pendant l’enfance reste mal connue, et notamment en cas de lésion ou d’anomalie fonctionnelle cérébrale précoce. Le ‘modelage’ des réseaux cérébraux est-il le simple résultat des apprentissages de l’enfant en fonction des stimuli de l’environnement ? Existe-il des contraintes biologiques, structurelles et/ou fonctionnelles, résultant en une « préorganisation » permettant ou facilitant les apprentissages spécifiques ? Quelles sont les modalités et les contraintes de la plasticité cérébrale de l’enfant en cas de lésion précoce? Nos travaux interrogent la contribution des nouvelles techniques d’IRM anatomique, de diffusion et fonctionnelle pour la compréhension de la maturation cérébrale normale et de la plasticité post-lésionnelle du langage, de la motricité et plus récemment de la mémoire chez l’enfant. Les épilepsies de l’enfant sont un modèle intéressant d’étude de la maturation cérébrale, car leur survenue pendant le développement conditionne considérablement leur expression et leurs conséquences cognitives. D'autres pathologies sont également étudiées ( AVC de l'enfant...). Stage co-encadré avec Lucie Hertz-Pannier.
Indifférent Marion NOULHIANE
01 69 08 12 38
marion.noulhiane À parisdescartes.fr
UMR 663
Epilepsies de l'Enfant et Plasticité Cérébrale
Cortical correlates of loudness in mice
Sound intensity is an important parameter of auditory perception, which has crucial impact on sound guided behaviors. But so far sound intensity or “loudness” perception has been mostly studied for stationary sounds (e.g. constant tone) while most natural sounds strongly vary in time. More recently, models of global loudness for time varying sounds have been developed based on human psychophysics, indicating that the peaks of a stimulus and their temporal position are crucial for the encoding of how loud a sound was. However, it is not known what the brain mechanisms are leading to the percept of loudness. For this internship we propose to study experimentally the cortical correlates of loudness in mice. Cortical activity of large neuronal populations of neurons in the auditory cortex awake mice will be measured using two-photon calcium imaging during presentation of various sounds with different temporal profile of intensity. In collaboration with E. Ponsot (IRCAM) who has developed models of global loudness for time-varying sounds, population decoding methods will be applied to test which aspect of the neuronal response best codes for loudness. This internship gives great opportunities to learn neuronal recording methods based on most recent techniques, to get in touch with the data analysis techniques that allow to relate brain activity to perception and to bridge these observations with human psychophysics. All motivated candidates with biology or math/physics/engineering are welcome, and will find aspects of the project related to their background, while other aspects will be covered by the other partners of the project. The range of methods teached to the candidate will be adjusted to the length of the internship.
Indifférent Brice BATHELLIER
01 69 82 34 08
brice.bathellier À unic.cnrs-gif.fr
UNIC
Unité de Neuroscience, Information et Complexité
A modelling study of the interactions between feedforward and feedback signals in the visual thalamus
Attribué en 2013-2014.
Court Andrew DAVISON
01 69 82 34 51
andrew.davison À unic.cnrs-gif.fr
UNIC
Unité de Neuroscience, Information et Complexité
Experimental and theoretical investigation of the electric and magnetic stimulation of neurons. (Supervisors: Thierry Bal and Alain Destexhe)
The goal of this M2 project is to better understand the effect of electric and magnetic stimulation on neurons. We will use a mixed experimental and theoretical approach (in Bal and Destexhe teams of the UNIC). Using traditional metal electrodes, as well as micro-coils, we will deliver electric and magnetic stimulation of neurons in cortical slices. The effect of the stimulation will be monitored using intracellular voltage-sensitive dye (VSD) imaging, which permits a high-resolution imaging of the dendrites and axon of the neuron. Part of the experimental work will consist of adapting the equipment in order to perform VSD and stimulations simultaneously. If time permits, the results from the experiments will be modeled using cable equations. These models and experiments are essential to understand the effect of electric and magnetic stimulation in the brain, and build better devices for brain-machine interfaces. This M2 project will be supported by an IDEX fellowship, and could be continued as a PhD.
Long Alain DESTEXHE
01 69 82 41 77
Alain.Destexhe À unic.cnrs-gif.fr
UNIC
Unité de Neuroscience, Information et Complexité
Dynamique oscillante et stochastique des réseaux thalamocorticaux
Voir (page web)
Long Alain DESTEXHE
01 69 82 41 77
Alain.Destexhe À unic.cnrs-gif.fr
UNIC
Unité de Neuroscience, Information et Complexité
Modélisation et étude in vitro des propriétés intégratives des neurones corticaux pendant les états "actifs" et stochastiques du cortex cérébral
Voir (page web)
Long Alain DESTEXHE
01 69 82 41 77
Alain.Destexhe À unic.cnrs-gif.fr
UNIC
Unité de Neuroscience, Information et Complexité
Couplage mécanique entre les vibrisses du rat et conséquences sur le codage neuronal de l'information sensorielle
Attribué en 2012-2013.
Court Valerie EGO-STENGEL
01 69 82 34 46
Valerie.Stengel À unic.cnrs-gif.fr
UNIC
Unité de Neuroscience, Information et Complexité
Etude de l'impact des états cérébraux sur l'intégration et la plasticité des réponses dans voies visuelles rétino-corticales à l'aide de techniques d'enregistrement mises en œuvre à l'échelle microscopique (intracellulaire) et macroscopique (EEG, imagerie corticale) chez le mammifère
Attribué en 2012-2013.
Long Marc PANANCEAU
01 69 82 34 13
marc.pananceau À unic.cnrs-gif.fr
UNIC
Unité de Neuroscience, Information et Complexité
Structural and functional self-organization in plastic neuronal networks
Attribué en 2012-2013.
Long Michelle RUDOLPH-LILITH
01 69 82 41 77
rudolph À iaf.cnrs-gif.fr
which.lilith À gmail.com
UNIC
Unité de Neuroscience, Information et Complexité
Intégration d'informations multi-vibrissales dans le cortex à tonneau
Attribué en 2011-2012.
Long Daniel SHULZ
01 69 82 34 00
Daniel.Shulz À unic.cnrs-gif.fr
UNIC
Unité de Neuroscience, Information et Complexité
Bases cérébrales des fonctions cognitives chez le nourrisson
Le cerveau humain est à la naissance très immature. Néanmoins son organisation déjà très particulière va aider le nourrisson à trouver dans l'environnement les stimuli pertinents qui vont lui permettre d'apprendre sa langue maternelle et reconnaître ses congénères. Il s'agit donc grâce à l'imagerie cérébrale (essentiellement EEG et MEG) de préciser quelle est cette organisation cérébrale initiale qui fonde les fonctions cognitives complexes de l'être humain.
Long Ghislaine DEHAENE-LAMBERTZ
01 69 08 81 72
ghislaine.dehaene À cea.fr
Unicog
Unité de NeuroImagerie Cognitive (U992)
Disentangling format-invariant and format-specific codes for number in the human brain with high-resolution fMRI
Human parietal cortex is a region important for numerical processing. Previous work from our laboratory, using pattern decoding applied to high resolution fMRI activity, has shown that this region contains activity patterns distinguishing between individual numbers a subject is seeing and holding in mind. A controversy still persists regarding the degree of abstractness of human numerical representations (i.e., does the processing of a given number of objects, such as five, converge at some level in the human brain onto the same neuronal populations as the digit 5?). Motivated by findings from neurophysiology, we are going to test the hypothesis that early stimulus-evoked activity vs later activity during the delay period of a working memory task might exhibit different degrees of format invariance. We are looking for a student to participate in the analysis of the fMRI data of this study. This internship will be ideal for someone interested in getting to know functional imaging methods in the context of neuroscientific applications (including advanced analyses such as machine learning / multivariate pattern recognition) and who would be interested in later pursuing a PhD thesis in this domain.
Long Evelyn EGER
01 69 08 79 71
evelyn.eger À cea.fr
Unicog
Unité de NeuroImagerie Cognitive (U992)
Ongoing brain dynamic of attentional alertness
Attribué en 2011-2012.
Long Andreas KLEINSCHMIDT
01 69 08 79 38
01 69 86 77 07
andreas.kleinschmidt À cea.fr
Unicog
Unité de NeuroImagerie Cognitive (U992)
The encoding of abstract rules in the prefrontal of mice
The aim of this master thesis will be to investigate the encoding of abstract rules in the prefrontal of mice, first by using 2-photon imaging in the small superficial region of PFC (dorsal field) at UNIC and by helping to establish 3-photon imaging in NeuroSpin for deeper imaging in monkeys. While the PFC is thought to encode the internal models about the outside world, it has been suggested that it also send the predictions of the models about upcoming stimuli to early sensory areas.

These predictions are thought to suppress representations in sensory areas that are in line with the model, and enhance the representations that violate the model. It has been suggested that the different layers of the cortex could play specific roles in this process 5-8 , but experimental evidence for this is lacking. For the project at UNIC, we will focus on the role of different cell types (interneurons and pyramidal cells), as models have made explicit predictions about this.

In mice, this can be done by using genetically encoded mouse lines that express fluorescent proteins in specific cell-types. In this project, we will inject AAV viruses to express the green calcium sensitive protein GCAMP6 in GAD2- Cre x flex-Tomato mice in which interneurons are labelled in red and can be thus differentiated from pyramidal cells.

The Bathellier team has developed methodologies in mice to then image more than a 1000 neurons in parallel, which will give us the possibility to explore the neural population principles of sequence encoding and prediction.

At Neurospin, we will develop monkey specific part of the 3-photon setup. Specifically, an imaging chambers that is form-fitted to be placed above the PFC in monkeys need to be developed. Furthermore, we will work with a dedicated monkey trainer to train monkeys to sit quietly in the setup.

Long Timo VAN KERKOERLE
+33 (0)1 69 08 40 96
Timo.VANKERKOERLE À cea.fr
Unicog
Unité de NeuroImagerie Cognitive (U992)
Time perception and cortical dynamics in MEG
Starting 2012: available internships focus on the neural basis of time perception/processes within and/or across sensory modalities (multisensory perception).
Projects include combined psychophysics and MEG (and/or combined MEG+EEG and eyetracking).

Current topics of inquiries are:
  • neural asynchronies and the awareness of time
  • functional implications of cross-frequency coupling (amplitude-phase, phase-phase)
  • predictive coding and duration perception
More about ongoing research here (page web)
Indifférent Virginie VAN WASSENHOVE
01 69 08 16 67
virginie.van-wassenhove À cea.fr
Unicog
Unité de NeuroImagerie Cognitive (U992)
à définir
Stage au sein du laboratoire URECA (Lille).
Long Yann COELLO
03 20 41 64 46
yann.coello À univ-lille3.fr
URECA
Unité de recherche en sciences cognitives et affectives
Théorie de l’embodiement
De nombreuses études suggèrent aujourd’hui qu’un même mécanisme neuronal permettrait la préparation des actions permettant l’interaction avec un objet, d’une part, ou une personne, d’autre part (théorie de l’embodiement). Des données préliminaires suggèrent que la différence entre mouvements sociaux et non sociaux se situent dans l’utilisation de l’axe du regard pour diriger l’attention du conjoint pour rendre la situation sociale. L’étude ici utilisera des techniques innovantes (caméras 3D de mouvement et lunettes infra rouge) pour enregistrer et étudier les déplacements de l’axe du regard dans différentes situations d’interactions, entre deux sujets travaillant en collaboration ou en compétition.
Long Yvonne DELEVOYE-TURRELL
03 20 41 68 71
yvonne.delevoye À univ-lille3.fr
URECA
Unité de recherche en sciences cognitives et affectives
Etude du contrôle binoculaire des mouvements oculaires et interactions visuo-posturales chez l’enfant sain et chez l’enfant avec des pathologies neurologiques, cognitives et neuro-ophtalmologiques
A l’Hôpital pédiatrique Robert Debré, M.-P. Bucci travaille depuis 2000 en coopération avec de nombreux cliniciens des différents services. Plusieurs stages sont possibles sur le développement des mouvements oculaires, la perception de la verticalité, le contrôle postural chez l’enfant sain et chez l’enfant prématuré, dyslexiques, hyperactif, autiste, ayant un strabisme.
En collaboration avec la société e(ye)Brain, nous souhaitons développer un outil clinique permettant un diagnostic fiable et précoce des troubles d'acquisition de la lecture chez l'enfant en âge scolaire. Les mouvements des yeux seront enregistrés par un système non-invasif utilisant des caméras infrarouges (e(ye)BRAIN®). Des tests oculomoteurs, attentionnels, phonologiques ainsi qu’un bilan cognitif seront proposés à des enfants ayant des troubles de lecture et à des enfants sains, normaux-lecteurs.
L'expérimentation s’effectuera à l'hôpital Robert Debré (Paris 19ème), centre de référence pour les troubles de lecture (Dr. C.Gerard) et/ou dans des écoles (pour les tests chez les enfants sains).
L'issue de cette étude devrait nous permettre de proposer une batterie standard de dépistage des troubles de la lecture ainsi qu'une meilleure compréhension de ces troubles. Dans un second temps, ces données seront utilisées pour proposer des thérapies de re-médiation adaptées.
Références :
  • Desroches et coll. Cognition, 2006
  • Prado et coll. Vision Research, 2007
  • Bucci et coll Exp Brain Res, 2008
  • Bucci et coll Graefe’s Arch for Clin and Exp Ophthal, 2008
  • Bucci et coll. Journal of Ophthalmology, 2009.
Indifférent Maria Pia BUCCI
01 55 20 59 30
mariapia.bucci À gmail.com
VAC
Laboratoire Vision Action Cognition
Relations perception-action & système oculomoteur
Plusieurs thèmes en lien avec l'oculomotricité peuvent être envisagés:
1) sur le contrôle oculomoteur et plus particulièrement le système saccadique (plasticité, inihibition, différents types de saccades)
2) sur les interactions entre la perception et l'action dans le système visuel.
Ces questions sont étudiées aux différents âges de la vie chez des sujets sains (présentant ou non une spécificité ou expertise tels les bilingues, sportifs,…) en analysant les mouvements oculaires (système EyeLink® 1000) dans différents protocoles expérimentaux mis au point au laboratoire.
Indifférent Karine DORé-MAZARS
01 55 20 59 42
karine.dore À parisdescartes.fr
VAC
Laboratoire Vision Action Cognition
Reconnaissance des visages, langage et asymétries hémisphériques: perspective life-span
(en collaboration avec Dorine Vergilino-Perez)
De nombreuses fonctions cognitives ont une organisation cérébrale latéralisée : par exemple, hémisphère gauche pour le langage, hémisphère droit pour la reconnaissance des visages ou les fonctions spatiales. La question des asymétries hémisphériques fait ainsi l’objet de nombreuses recherches. Contrairement à la plupart d’entre elles, nous prenons en compte les mouvements des yeux pour appréhender l’environnement visuel comme c’est le cas dans la vie quotidienne.
Les recherches proposées dans le cadre de ce TER visent à étudier l’asymétrie hémisphérique et ses modulations selon les fonctions impliquées (par exemple perception des visages, du langage, …), la portion de champ visuel dans laquelle le stimulus est présenté, le comportement oculo-moteur, l’âge, … Nous examinerons ces questions dans des situations de doubles tâches -motrice et perceptive-.
Les différentes recherches proposées ici pourront adopter une perspective Life-Span afin d’étudier l’évolution de l’asymétrie hémisphérique au cours de l’âge. En effet, notre équipe de recherche dispose de systèmes d’enregistrement des mouvements oculaires (EyeLink 1000) adaptés à différentes populations.
Les sujets précis seront choisis en fonction des goûts et disponibilités des candidats.
Indifférent Nicole FIORI
01 55 20 58 65
nicole.fiori À parisdescartes.fr
VAC
Laboratoire Vision Action Cognition
Neurophysiologie du traitement du langage
Le stage proposé dans le cadre du CogMaster pourra s’articuler sur l’un des trois thèmes de recherche suivants:
  1. Bilinguisme et inhibition cognitive : Approche multi-tâches - Stroop, Simon et anti-saccades
  2. Langage et visage : Existence d’un mécanisme commun impliqué dans le traitement des émotions?
  3. Guidage de l'analyse de la structure des phrases par la prosodie linguistique : Etudes des bases neurales.
Indifférent Frédéric ISEL
01 55 20 59 34
frederic.isel À parisdescartes.fr
VAC
Laboratoire Vision Action Cognition
Psychologie cognitive de la lecture
Lorsque nous lisons nous effectuons une véritable prouesse. En effet, quatre ou cinq fois par seconde notre regard s'arrête sur un mot et nous le reconnaissons sans effort. Comment les livres avec leurs quelques marques noires sur du papier blanc parviennent-ils à évoquer tout un univers de couleurs et d’émotions?
Afin d'aborder l'étude de cette capacité fascinante qu’est la lecture, nous nous intéresserons, entre autres, aux questions suivantes:
Quelle influence a l'acquisition de la lecture de partitions musicales sur la lecture de textes?
Que nous apprennent certaines illusions perceptives sur la lecture?
Les différents systèmes d'écriture (logographiques, syllabiques, alphabétiques) sont-ils équivalents?
Est-il possible et comment augmenter notre vitesse de lecture?
Est-ce que les consonnes et les voyelles ont le même rôle lors de la lecture ?
Le nombre de mots stockable dans notre lexique mental est-il limité?
etc.
Indifférent Boris NEW
04 79 75 85 77
boris.new À univ-savoie.fr
VAC
Laboratoire Vision Action Cognition
Mécanismes et bases neurales de l'intégration entre vision et cognition pour le contrôle de l'action
Le stage portera sur l'étude de l'intégration des informations visuelles et cognitives pour le contrôle proactif de l'action dirigée vers un but, au niveau du membre supérieur (saisie, interception) ou du regard (saccades) chez l’adulte sain. Il pourra concerner les relations entre action et langage, action et perception/catégorisation des objets, action et informations mémorisées sur les propriétés des objets et de l’environnement. L’accent sera mis sur la vitesse de traitement des informations, en présence ou absence de conflits entre information sensorielle et information cognitive.
Cette étude pourra se baser sur des données comportementales couplées ou non à des données électrophysiologiques (réponse électrodermale, électromyographie, électroencéphalographie).
Indifférent Patrice SENOT
01 55 20 59 38
patrice.senot À parisdescartes.fr
VAC
Laboratoire Vision Action Cognition
Asymétries hémisphériques et Action
Les recherches proposées s’intéressent à la question des asymétries hémisphériques perceptives et motrices et leurs interactions dans trois grands domaines : le contrôle moteur, le langage et la reconnaissance des visages.
Il s’agira d’examiner si la latéralisation cérébrale observée pour certains processus perceptifs et moteurs peut être modulée (1) par les caractéristiques des individus -genre, latéralité manuelle, dominance oculaire, avec un intérêt particulier pour les effets du vieillissement, reflétant les modifications à long-terme de la latéralisation cérébrale ; (2) par les caractéristiques de la stimulation.
Les asymétries motrices seront examinées à travers la production de mouvements des yeux et/ou de la main tandis que les asymétries perceptives sous-tendues par l’hémisphère gauche ou droit seront étudiées en utilisant diverses stimulations – objets, mots, visage, ... - et en examinant comment les émotions portées par les stimuli peuvent modulées les asymétries perceptives de façon différenciée selon leur valence, mais aussi selon l’âge et le genre des participants.
Les sujets précis seront choisis en fonction des goûts et disponibilités des candidats. Certains sujets feront l’objet d’une collaboration avec Nicole Fiori.
Indifférent Dorine VERGILINO PEREZ
01 55 20 54 07
dorine.vergilino-perez À parisdescartes.fr
VAC
Laboratoire Vision Action Cognition
Nouvelles Frontières en Neuroimagerie: étude de plusieurs enregistrements électroencéphalographiques synchrones
Cette recherche veut explorer le gain dans le rapport signal/bruit que l’on peut obtenir en électroencéphalographie (EEG), une modalité de neuroimagerie à haute résolution temporelle, lorsque l’on enregistre l’EEG de deux ou quatre personnes simultanément tandis qu'elles accomplissent une tâche commune. L’idée est d’exploiter le degré de synchronisation cérébrale entre les cerveaux pour obtenir une estimation meilleure des mécanismes électrophysiologiques. Cela comporte une analyse multivariée de la structure de dépendance de tracés EEG.
Long Marco CONGEDO
04 76 82 62 52
marco.congedo À gmail.com
ViBS (GIPSA-lab)
Vision and Brain Signal Processing
Modélisation cognitive computationnelle de la recherche d'information
Ce stage de master s'inscrit dans la suite du projet ANR "Gaze&EEG". Ce projet regroupe plusieurs laboratoires: le GIPSA-lab et le Laboratoire de Psychologie et NeuroCognition, à Grenoble, ainsi que le laboratoire parisien LUTIN. Au sein de ce projet, nous essayons de traiter de manière conjointe les signaux électroencéphalographiques et les signaux oculomoteurs pour différentes finalités. D’une part, des avancées méthodologiques de traitement conjoints "Gaze&EEG" ont pu être réalisées. D’autre part, un des objectifs applicatifs est de mieux comprendre les mécanismes cognitifs qui régissent la recherche d'information dans des documents complexes comme des pages web. Nous travaillons sur des modèles qui simulent les traitements visuels et sémantiques lors de cette activité. C'est un travail pluridisciplinaire, qui nécessite d'adapter les modèles psychologiques aux contraintes spécifiques de la simulation informatique.
Lors de ce stage, l'étudiant utilisera des données issues de l'enregistrement des mouvements oculaires lors de tâches de recherche d'informations et contribuera à la modélisation de cette activité. La spécificité de ces tâches par rapport au traitement classique des textes est une lecture plus rapide (avec des saccades oculaires "en diagonale") et incomplète (les paragraphes de texte sont abandonnés dès lors qu'ils sont jugés inintéressants).
Le principe des expériences est que le sujet est mis dans un contexte de revue de presse où il doit garder des paragraphes ou les rejeter en fonction du thème de sa revue de presse. Voici par exemple, les trajets oculométriques pour un paragraphe qui se trouve être intéressant à garder concernant le thème "Victoire de l’équipe de France" et inintéressant à garder si le thème est "Réforme de la fédération française de ski".
L'étudiant participera donc à l'élaboration d'un modèle qui rende compte de cet abandon précoce des paragraphes, en s'appuyant sur les mesures de similarité sémantique fournies par un modèle de mémoire sémantique utilisant le modèle LSA (Latent Semantic Analysis). Les questions de recherche sont nombreuses : pourquoi décidons-nous de quitter la lecture d'un paragraphe ? Comment cette décision varie-t-elle en fonction des valeurs de similarités sémantiques entre les mots vus et le but de la recherche? Est-ce le dernier mot fixé qui a conduit à l'abandon ou cette décision a-t-elle été prise plus tôt? Peut-on prédire la durée moyenne de traitement avant l'abandon?
En fonction des compétences et de la motivation de l'étudiant, l'utilisation de données EEG, en cours de recueil, qui seront mises en correspondance avec les données oculomotrices pourra être envisagée.
Les débouchés de ce travail sont nombreux tant au niveau scientifique, pour mieux comprendre les déterminants de cette manière particulière de traiter les textes, qu'au niveau applicatif, afin de mieux prédire par la simulation les avantages ou défauts ergonomiques des documents complexes.

Compétences requises:

  • Psychologie cognitive, Analyse de données, Statistiques
  • Connaissance de Matlab souhaitée
  • Motivation pour le traitement et l’analyse des signaux cérébraux
Le stage se déroulera au GIPSA-lab (Anne Guérin-Dugué) en collaboration avec le LPNC (Benoît Lemaire).
Long Anne GUéRIN-DUGUé
04 76 57 43 73
anne.guerin À gipsa-lab.grenoble-inp.fr
ViBS (GIPSA-lab)
Vision and Brain Signal Processing
Mémoire et démence
Le thème de cette équipe est la connaissance de l’organisation des différents systèmes de mémoire chez le sujet sain et de leur désorganisation chez l’homme malade, notamment au cours des processus démentiels tel que la maladie d’Alzheimer. Les différents processus étudiés sont : la structuration des connaissances sémantiques ; les phénomènes de distorsion mnésique et de fausses reconnaissances dans la maladie d’Alzheimer ; la genèse des confabulations et leur relation avec l’ancienneté des souvenirs. La méthodologie utilisée allie: 1) l’approche neuropsychologique chez des patients atteints de démence neurodégénérative, en particulier la maladie d’Alzheimer, grâce à la mise au point d’expériences originales (pour la mémoire sémantique) ou de tests classiques comme le test de Crovitz ; 2) les réseaux neuronaux activés au cours des processus de la mémoire épisodique (encodage et rappel) grâce à la mise au point d’un paradigme original validé chez les sujets « contrôle » et permettant de dépister les perturbations précoces au cours des affections neurodégénératives (maladie d’Alzheimer) au stade prédémentiel ; 3) par IRM morphologique et la mise au point de logiciel de traitement automatique des structures temporales profondes et notamment des formations hippocampiques au cours de la maladie d’Alzheimer (en collaboration avec le LENA – Pr. Bernard Renault).
Indifférent Gianfranco DALLA BARBA
01 40 78 92 17
gianfranco.dallabarba À gmail.com
 
 



3. A l'étranger

Thèmes Type de stage Responsable Laboratoire
Functional neuroimaging of self concept
Attribué en 2011-2012.
Long Jonas KAPLAN
+1 213 740 8552
jtkaplan À usc.edu
BCI
Brain and Creativity Institute
à définir
 
Long Jonah KATZ
+1-617-448-3598
katzlinguist À gmail.com
BLD
Berkeley Linguistics Department
Leveraging MTurk to Unpack Inter‐individual Variability in Learning
Attribué en 2014-2015.
Long Daphné BAVELIER
+41 22 379 90 22
daphne.bavelier À unige.ch
B&L lab
Brain & Learning Bavelier lab
Spécificité de domaine des troubles cognitifs congénitaux : amusie et dyslexie
Attribué en 2014-2015.
Long Isabelle PERETZ
+1 514 343 5840
Isabelle.Peretz À umontreal.ca
BRAMS
International Laboratory for Brain, Music and Sound
fMRI analysis of the underpinnings of visual crowding
Attribué en 2011-2012.
Long Anina RICH
+ 61 (0)2 9850 9597
anina.rich À mq.edu.au
CCD
Centre of Excellence for Cognition and its Disorders
fMRI analysis of the underpinnings of visual crowding
Attribué en 2011-2012.
Long Mark WILLIAMS
+ 61 (0)2 9850 4438
mark.williams À mq.edu.au
CCD
Centre of Excellence for Cognition and its Disorders
Langage, sémantique, bilinguisme, syntaxe
The main research themes are usually investigated with a combined approach, i.e. functional MR and evoked response studies in normal subjects and patient studies (neurodegenerative disorders)
Long Stefano CAPPA
+39 02 2643 4887
(secr.) 4784
cappa.stefano À hsr.it
CCN
Center for Cognitive Neuroscience
à définir
 
Long Daniela PERANI
+39 02 2643 4784
perani.daniela À hsr.it
CCN
Center for Cognitive Neuroscience
The approximate number sense and Bayesian inference using probabilistic population codes
Attribué en 2013-2014.
Long Alexandre POUGET
+41 22 379 4699
alexandre.pouget À unige.ch
CCN (CH)
Laboratoire des neurosciences cognitives computationelles
Le rôle de la Connexines Cx36 dans la régulation du circuit rétinien pour différentes conditions d'illuminations (scotopique et photopique)
Attribué en 2009-2010.
Long Adrian PALACIOS
+56-32-2508048
adrian.palacios À yahoo.com
CINV
Centro Interdisciplinario de Neurociencia de Valparaíso
Modélisation du vote
Attribué en 2009-2010.
Long Santo FORTUNATO
+39-011-6603090
fortunato À isi.it
santo.fortunato À gmail.com
CNL
Complex Networks Lagrange Lab
Visual experience and conceptual knowledge
Attribué en 2009-2010.
Long Ned BLOCK
212-998-8322
ned.block À nyu.edu
CNS
Center for Neural Science
Nouveau paradigme d'apprentissage implicite permettant de distinguer quantitativement les influences respectives de la mémoire et de la perception sur la performance
Attribué en 2011-2012.
Long Axel CLEEREMANS
+32 2 650 32 96
axcleer À ulb.ac.be
CO3
Groupe Conscience, Cognition & Computation
The default network in alterated states of consciousnes: a study by EEG
Attribué en 2009-2010.
Long Steven LAUREYS
+32 (4) 366 23 04
steven.laureys À ulg.ac.be
CRC
Centre de Recherches du Cyclotron
The default network in alterated states of consciousnes: a study by EEG
Le réseau par défaut se compose d'un groupe d'aires cérébrales qui sont les plus actives lorsque le cerveau est 'au repos'. La signification fonctionnelle de ce réseau reste peu claire. Il a été proposé comme le réseau qui supporterait les fonctions de base nécessaire pour maintenir la conscience chez les êtres humains. Les études en IRMf de sujets en état de conscience altérée (sommeil, anesthésie, désordre de la conscience) ont montré des changements dans l'activité des aires du réseau et dans la connectivité entre les aires en fonction du niveau de conscience. Jusqu'à présent, le réseau par défaut n'a encore été que très peu étudié d'un point de vue électrophysiologique.
Le projet proposé consiste à comparer les variations de puissance dans les différentes bandes de fréquences caractéristiques de l'EEG avec les variations d'activité dans le réseau par défaut mesurées simultanément en IRMf pour des sujets sains éveillés et sous anesthésie.
Long Quentin NOIRHOMME
+32 (0)4 366 2335
Quentin.noirhomme À ulg.ac.be
CRC
Centre de Recherches du Cyclotron
Detection, categorization and analysis of electroencephalographic (EEG) microstates during Rapid Eye Movement (REM) sleep in Humans scalp and intracranial electrophysiological recordings
Attribué en 2011-2012.
Long Giulio TONONI
608-263-6063
gtononi À wisc.edu
CSC
Center for Sleep and Consciousness
Modélisation de l'évolution des capacités cognitives permettant une modification de l'environnement
Attribué en 2013-2014.
Long Laurent LEHMANN

Laurent.Lehmann À unil.ch
DEE
Département d'écologie et d'évolution
Does conscious access change sensory representations? fMRI and Multivariate Pattern Analysis study of the "retroperception" phenomenon
This project will be a joint fMRI project on attention and consciousness, between Claire Sergent (Université Paris Descartes, France) and Floris de Lange (Donders Institute for Brain, Cognition and Behavior, Nijmegen, Netherlands).
In a previous behavioral study (Sergent & al, Current Biology, 2013), Sergent and colleagues have shown that directing attention to the location of a previously unseen stimulus even half a second after stimulus disappearance could a posteriori make us conscious of this past stimulus. This “retroperception” effect suggests that attention can trigger conscious access to a sensory representation even after the initial phase of sensory processing. What neural mechanisms can account for this surprising effect? In the present fMRI study we will investigate this question. Recent studies by Floris de Lange and colleagues have shown that sensory representations within early visual cortex are influenced not only by the physical stimulus itself, but also by our prior expectations about the stimulus, as well as the mental operations we can subsequently exert on those representations (Kok, Jehee & de Lange, Neuron, 2012; Albers & al, in Prep.). Interestingly, these fine changes in sensory representations can be read-out from areas of the visual cortex using Multivariate Pattern Analysis in fMRI.
In the present joint project, we will take advantage of this technique in a retroperception protocol to test whether conscious access itself modifies the sensory representation in visual cortex. This will constitute a critical test of the hypothesis that conscious access is not a mere consequence of better initial sensory representation, but that conscious access per se improves sensory representation in early visual cortex, even when triggered retrospectively by attention.
Long Floris DE LANGE
+31 243610658
florisdelange À gmail.com
Donders
Donders Institute for Brain, Cognition and Behavior
Language processing
Human infants use prosodic cues present in speech to extract language regularities, and it has been suggested that this capacity is anchored in more general mechanisms that are shared across mammals. Implications for speech perception by humans are discussed.
Long Josep BATISTA TROBALóN

josep_batista_trobalon À ub.edu
DPB
Departament de Psicologia Bàsica
Behavioral studies on attention, speech perception and early language acquisition in infants at risk for neurocognitive and linguistic disorders
 
Long Laura BOSCH
+34 93 312 5141
+34 93 600 9769
laurabosch À ub.edu
DPB
Departament de Psicologia Bàsica
Etude comparative de performances cognitives d'enfants ayant subi une maltraitance vs. groupe contrôle, et des facteurs permettant de prédire la performance
Attribué en 2010-2011.
Long Eamon MCCRORY
+44 (0) 207-679 5874
eamonmccrory À hotmail.com
DVR (UCL)
Developmental Risk and Resilience Unit
Task-based language learning, reference, and virtual environments
Attribué en 2011-2012.
Long Luciana BENOTTI
+54 351 433 4051
Int. 414
benotti À famaf.unc.edu.ar
FaMAF
Facultad de Astronomia, Matematica y Fisica
Religious beliefs and violence against outgroup members
Attribué en 2011-2012.
Long Jeremy GINGES
+1 646 2759669
gingesj À newschool.edu
Ginges Lab
Social and Political Psychology Lab
Neuronal activity in the cortical area and reticular formation during functional rehabilitation in a rodent model of spinal cord injury
Attribué en 2013-2014.
Long Grégoire COURTINE
+41216938343
gregoire.courtine À epfl.ch
G-Lab
Grégoire Courtine’s laboratory
à définir
 
Long Leslie B. COHEN
512 471-0189
cohen À psy.utexas.edu
ICL
Infant Cognition Laboratory
Conscious experience of voluntary action and its neural basis, using behavioural and (time allowing) EEG methods
 
Long Patrick HAGGARD
+44 (0) 207 679 1153
p.haggard À ucl.ac.uk
ICN
Institute of Cognitive Neuroscience
Visual Cognition
Attribué en 2010-2011.
Long Vincent WALSH
+44 020 7679 1162
v.walsh À ucl.ac.uk
ICN
Institute of Cognitive Neuroscience
à définir
 
Long Shigeki SAGAYAMA
+81 3 5841 6900
sagayama À hil.t.u-tokyo.ac.jp
IPC Lab#1
Sagayama & Ono Laboratory
Coopération et familiarité chez les jeunes enfants
Attribué en 2011-2012.
Long Elizabeth SPELKE
+ 1 617 495 3876
spelke À wjh.harvard.edu
LDS
Laboratory for Developmental Studies
Influence de la proprioception sur la conscience visuelle
Attribué en 2013-2014.
Long Olaf BLANKE
0041 21 693 18 22
olaf.blanke À epfl.ch
LNCO
Laboratory of Cognitive Neuroscience
Méta-analyse des données IRMf obtenues en trois ans chez le même sujet (singe M1) (2)
(G. Orban, W. Depuydt, J.-B. Durand, W. Vanduffel). Cette méta-analyse emploie de software spécialisé comme Caret pour intégrer une série unique de mesures accumulées en trois ans (réponse au mouvement, forme, stimuli cinétique, stéréo, texture, rétinotopie, etc.) afin d'essayer de découper le cortex visuel de ce sujet en régions fonctionnelles. Cette analyse pourra être confrontée aux données anatomiques.
Long Guy ORBAN
+32 16 345744
+32 16 345740
guy.orban À med.kuleuven.ac.be
LNP
Laboratoire de Neuro et Psychophysiologie
Stages divers proposés au LNP
Stage 3: Effects of perceptual learning on the neuronal activity of macaque V4 neurons (R. Vogels).
Stage 4: Coding of biological motion in macaque temporal cortex (R. Vogels).
Stage 5 et 6: Investigation of behavioral (stage 5) and functional (stage 6) effects of microstimulation of frontal-eye-fields using a combined psychophysical-electrical microstimulation-fMRI approach in non-human primates (W. Vanduffel)
Long Guy ORBAN
+32 16 345744
+32 16 345740
guy.orban À med.kuleuven.ac.be
LNP
Laboratoire de Neuro et Psychophysiologie
Imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) chez le singe éveillé (1)
Participation aux expérimentations en cours (O. Joly, K. Nelissen, W. Vanduffel, C. Wardak, G. Orban): étude des régions impliquées dans le traitement de la forme tri-dimensionnelle, dans la représentation visuelle des actions, modulation du traitement visuel par l'attention. L'étudiant(e) pourra non seulement se familiariser avec l'expérimentation et la prise de mesure mais participer à la discussion et révision des conditions expérimentales, à l'analyse des données et l'interprétation. L'étudiant(e) pourra mener par lui-même des analyses complémentaires ou nouvelles à essayer.
Long Guy ORBAN
+32 16 345744
+32 16 345740
guy.orban À med.kuleuven.ac.be
LNP
Laboratoire de Neuro et Psychophysiologie
Epistemology, Logic, Philosophy of language and Semantics
  • The Limits of Ontological Minimalism (1)
  • Truth in Special Contexts (2)
  • Foundations of Semantics: Non Truth-Conditional Aspects of Meaning (3)
  • Analytic principles of theoretical construction (4)
  • Representational aspects of phenomenal consciousness and the perspectives of materialism (5)
Long Manuel GARCíA-CARPINTERO
(34) 933 333 466
(34) 934 037 983
m.garciacarpintero À ub.edu
Logos
Logos. Grup de Recerca en Lògica, Llenguatge i Cognició
Does the Inferior Frontal Gyrus play a casual role in mediating the influence of pSTC activity on value computation during charitable donation decisions? A study using transcranial Direct Current Stimulation
Attribué en 2012-2013.
Long Todd HARE
+41 44 634 10 17
todd.hare À uzh.ch
LSNSR
Laboratory for Social and Neural Systems Research
Auditory skills, musical expertise and the size of neural auditory processing areas
Attribué en 2013-2014.
Long Daniel MüLLENSIEFEN
+44(0)20 7919 7895
d.mullensiefen À gold.ac.uk
MMBG
Music, Mind and Brain Group
Mind-wandering
Attribué en 2010-2011.
Long Jonathan SMALLWOOD
0049 (0) 341 9940 000
smallwood À cbs.mpg.de
MPI HCBS
Max Planck Institute for Human Cognitive and Brain Sciences
à définir
 
Long Tristan BEKINSCHTEIN
0044 1223 355294
tristan.bekinschtein À mrc-cbu.cam.ac.uk
MRC CBU
MRC Cognition and Brain Sciences Unit
Acquisition des indices perceptifs de jugement social chez les personnes avec trouble du spectre autistique
Attribué en 2014-2015.
Long Baudouin FORGEOT D'ARC
514 323-7260 ext. 2179
b.forgeot À gmail.com
NC
Neurobiologie et cognition
à définir
 
Court Baudouin FORGEOT D'ARC
514 323-7260 ext. 2179
b.forgeot À gmail.com
NC
Neurobiologie et cognition
Mécanismes cérébraux du comportement et des fonctions cognitives ou affectives.
Travail de recherche concernant les mécanismes cérébraux du comportement et des fonctions cognitives ou affectives, au moyen de tests psychophysiques ou de neuroimagerie.
Long Patrick VUILLEUMIER
022-7025-381
Patrik.Vuilleumier À unige.ch
NCNC
Laboratoire de Neurologie du Comportement et Neuroimagerie Cognitive
Mechanisms underlying social apathy
Attribué en 2014-2015.
Long Masud HUSAIN
+44(0)7896469288
masud.husain À ndnc.ox.ac.uk
NDCN
Nuffield Department of Clinical Neurosciences
Discounting temporel, intérêts composés et biais cognitifs
Attribué en 2012-2013.
Long Daniel OSHERSON
+1.6092588009
osherson À princeton.edu
Osherson Lab.
Osherson Lab.
Etude philosophique du double système visuel
Attribué en 2010-2011.
Long Sean D. KELLY
+1.(617) 495-3915
sdkelly À fas.harvard.edu
PPL
Philosophical Psychology Laboratory
Motor simulation during lecture of words and abstract signs used in musical notation
Attribué en 2012-2013.
Long Raffaella RUMIATI
+39 40 3787607
rumiati À sissa.it
SCIN
The Rumiati Lab: Social and Cognitive Integrative Neuroscience Lab (SISSA)
Evaluation quantitative et qualitative d'un entrainement centré sur des compétences émotionnelles sur les apprentissages scolaires
Attribué en 2013-2014.
Long Edouard GENTAZ
+41 22 379 90 93
Edouard.Gentaz À unige.ch
SMAS
Laboratoire du développement sensori-moteur, affectif et social de la naissance à l'adolescence
à définir
 
Long Christian MACHENS
01 44 32 26 44
christian.machens À ens.fr
TNL
Theoretical Neuroscience Lab
Markovian models in language learning theory
Attribué en 2009-2010.
Long Edward STABLER

stabler À ucla.edu
UCLA Linguistics
UCLA Linguistics Department Faculty