Le stage de recherche


Elément essentiel de la deuxième année de Master, le stage de recherche s'élabore dès l'admission, en accord avec un chercheur qui s'engage à vous encadrer tout au long de l'année. Vous trouverez ci-dessous les principales recommandations. Pour connaître la liste des propositions de stages, par sujet, et plus généralement des thèmes de recherche, par laboratoire, reportez-vous aux pages du menu de droite (Stages et Labos).

1. Le sujet de stage
    - Originalité
    - Autonomie
    - Intégration
2. Les conditions pratiques du stage
     - La convention de stage
     - La gratification
3. Faire un stage en province ou à l'étranger
4. La préparation du stage long
    - Ministage de préparation
    - Validation du ministage de préparation
    - Recommandations: document de pré-enregistrement
    - Recommandations: pré-soutenance
5. Le stage long (S4)
6. La rédaction du mémoire
    - Contraintes formelles
    - Structure attendue et critères d'évaluation
    - Dépôt du mémoire
7. La soutenance orale
    - Sessions
    - Déroulement de la soutenance
    - Critères majeurs d'évaluation de la soutenance
8. La validation du stage



1. Le sujet de stage

Le stage de M2 est une introduction à la recherche en sciences cognitives. Il s'agit de vous faire mener, de bout en bout, un projet de recherche original, autonome et intégratif dans ce secteur.

Bien que le sujet de stage ait été déterminé lors de votre candidature, il n'est pas gravé dans le marbre. Au contraire, il peut être modifié, discuté, remanié, jusqu'à la tenue des pré-soutenances, fin janvier, en liaison avec votre directeur de stage et votre tuteur. Vous devez commencer à accomplir cette démarche dès le début du premier semestre, de manière à ne pas être pénalisé par manque de temps s'il s'avère qu'une réorientation, voire un changement de directeur de stage est nécessaire.


1.1 Originalité

Deux extrêmes sont à éviter. D'une part le sujet banal ("à risque minimal"), par exemple une simple réplication ou modification minimale de travaux déjà faits, une simple compilation de lectures, ou une simple acquisition d'outils mathématiques ou informatique. D'autre part le sujet génial (risque "maximal"), par exemple un sujet tellement original et nouveau qu'il est exprimé dans une terminologie que personne ne comprend, et qu'il ne peut se connecter à aucun courant de recherche existant ou ayant existé.

Votre projet de recherche doit s'appuyer sur une revue de la littérature approfondie, et apporter une contribution incrémentalement nouvelle par rapport à ce qui a été fait. Il peut être une bonne idée de présenter votre sujet de recherche à votre tuteur pour qu'il puisse discuter de ces aspects avec vous.


1.2 Autonomie

Le chercheur est un individu à la fois autonome (piloté par son propre projet) et social (il est capable d'écouter, de lire, d'interagir, de collaborer). Votre stage doit démontrer que vous possédez ces deux qualités; il faut éviter les situations où vous ne serez qu'un assistant de recherche piloté de A à Z par votre directeur de stage, sans aucune marge de manoeuvre pour discuter ou modifier le projet. Il faut également éviter les situations où vous serez totalement laissé à vous-même, en roue libre, sans aucune interaction avec votre directeur de stage excepté le moment ou vous lui rendrez votre mémoire terminé.

La situation que vous devrez chercher doit comporter:
Consultez votre tuteur au plus vite si vous sentez que les conditions pour mener un travail autonome ne sont pas réunies dans votre laboratoire d'accueil.


1.3 Intégration

Le Cogmaster est une formation à l'intégration interdisciplinaire en sciences cognitives, c'est-à-dire à une démarche de recherche consistant à utiliser les outils de toute discipline possible qui permette d'éclairer une question scientifique particulière. En conséquence, un sujet de stage qui se cantonne trop étroitement à une méthodologie et des considérations théoriques appartenant strictement à une discipline traditionnelle passe à coté des objectifs scientifiques du Master. A titre d'exemple, évitez un sujet de philosophie ou de mathématique pure qui ne préoccuperait absolument pas des résultats ou conséquences empiriques; ou un sujet expérimental sur une question très technique, ne faisant aucun effort pour se connecter à des interrogations théoriques plus générales ou à des techniques d'investigation différentes.

Attention, il ne s'agit pas ici de vous demander de réaliser un projet d'ampleur interdisciplinaire qui relèverait plutôt d'une thèse. En revanche, il est vital pour vous de placer votre sujet, nécessairement ponctuel et technique, dans le cadre large des grands débats et outils interdisciplinaires en sciences cognitives. Votre tuteur, qui a été choisi pour avoir une perspective de recherche différente de celle de votre directeur de stage, doit vous aider à atteindre cette perspective intégrative large.

Bien que le Cogmaster forme avant tout à la recherche fondamentale en sciences cognitives, il est possible de proposer un sujet de stage dans le secteur de la recherche appliquée. Cela dit, même dans une recherche appliquée, le jury s'attend à ce que les principes d'originalité, d'autonomie, et d'intégrativité soient respectés. Par exemple, il ne suffit pas de réaliser un dispositif qui "marche": il faut comparer ce qui a été fait à ce qui existait déjà et montrer en quoi la démarche va plus loin, améliore les résultats, etc. L'aspect intégratif signifie ici qu'il est important de montrer en quoi l'approche proposée est inspirée de résultats ou concepts en sciences cognitives, et en quoi les résultats obtenus peuvent informer les disciplines plus fondamentales ou leur fournir un outil nouveau.




2. Les conditions pratiques du stage




2.1 La convention de stage

Tout stage, quelle que soit sa durée, doit faire l'objet d'une convention passée entre:
- l'établissement auprès duquel vous avez effectué votre inscription administrative (EHESS, ENS ou UPD)
- le laboratoire qui vous accueille
- vous-même.

C'est l'établissement, via son Bureau des stages, qui fournit la convention de stage. Celle-ci doit être remplie et signée par toutes les parties en plusieurs exemplaires. Vous trouverez dans la note d'information ci-dessous les instructions pour tous les types de stage et les instructions particulières selon l’établissement d’inscription.

>> Note d’information sur les conventions de stage au Cogmaster



2.2 La gratification

Votre admission en M2 du Cogmaster dépend de l'accord préalable d'un chercheur pour l'encadrement de votre stage de recherche. Par le document qu'il signe alors, ce chercheur précise avoir pris connaissance des contraintes financières liées à cet engagement.

>> Formulaire Avis préalable et motivé du directeur de stage de M2
>> Explications générales sous l'onglet Chercheurs



3. Faire un stage en province ou à l'étranger

La plupart des directeurs de stages affiliés au Cogmaster appartiennent à des laboratoires situés en région parisienne. Il est toutefois possible d'effectuer son stage de recherche en province ou à l'étranger. Ceux-ci doivent être préparés avec soin.

La condition sine qua non pour effectuer votre stage de recherche en province ou à l'étranger est qu'un chercheur correspondant situé en Ile-de-France, appartenant au Conseil pédagogique du Cogmaster et intéressé par la problématique du stage, vous accueille et vous encadre durant la phase de préparation. En effet, tout au long du S3, vous devez avoir accès aux éléments bibliographiques nécessaires, aux ressources informatiques, pouvoir participer à des réunions de laboratoire, élaborer votre plan de travail au S4, etc.

Ce chercheur doit être en liaison étroite avec votre laboratoire à l'étranger, de manière à ce que le stage se déroule dans les meilleures conditions scientifiques et pratiques possibles.

Pour planifier votre stage à l'étranger, pensez également à la durée du stage, par rapport aux dates de soutenance orale (session de juin ou de septembre, voir plus bas).




4. La préparation du stage long




4.1 Ministage de préparation

Si le stage de recherche à proprement parler occupe exclusivement le second semestre (S4), sa préparation commence dès le premier semestre (S3) via le ministage de préparation dans votre laboratoire d'accueil, qui vous fournira les outils et accès nécessaires. Ainsi devez-vous consacrer, dès le début de l'année, l'équivalent d'une journée par semaine à préparer votre stage de recherche du S4.

Cette préparation compte comme un ministage de 6 ECTS, et est obligatoire. Elle a pour objet:



4.2 Validation du ministage de préparation

Le ministage de préparation conduit à la rédaction d'un plan de travail détaillé pour le S4. Ce plan de travail sera validé sur le mode binaire (validé/échoué) à la fin du 1er semestre d'après:
Cette pré-soutenance se tient fin janvier. Elle est publique et se déroule en présence du directeur de stage, du tuteur, du directeur des études et d'un petit jury constitué d'autres membres du Conseil pédagogique.

Des questions d'ordre pratique aussi bien que théoriques peuvent être soulevées lors de la pré-soutenance, qui a deux objectifs:

La discussion sera l'occasion pour vous de recevoir de la part de l'équipe pédagogique du Master des commentaires ou propositions constructifs, vous permettant de recadrer ou réajuster votre plan de travail pour la seconde partie de l'année.

Le mode de validation binaire (validé/échoué) du ministage de préparation implique que ces 6 ECTS seront validés sans qu'une note soit attribuée ; ils ne compteront donc pas dans la moyenne. Cela signifie que sur les 30 crédits ECTS minimum que vous devez valider au S3, la moyenne sera calculée sur les 24 ECTS correspondant à vos meilleures notes.

En cas de nette insuffisance de la préparation, la validation des 6 ECTS correspondant à ce ministage ne pourra pas être accordée, ce qui rendrait impossible la soutenance du stage en fin d'année de M2.

Dans le cas d'une mention "validé", celle-ci pourra être assortie de commentaires, recommandations ou réserves de la part du jury, qui vous seront alors transmis dans les jours suivants par le secrétariat.




4.3 Recommandations: document de pré-enregistrement

Le document de pré-enregistrement doit être envoyé par mail au secrétariat quelques jours avant la pré-soutenance (la date est fixée chaque année par le secrétariat). Voir le document modèle pour le détail sur les limitation de longueur.
Les modalités du document de pré-enregistrement (_preregistration_) ont été expliquées lors de la Journée d'étude du Cogmaster "Good Laboratory Practices"). Un modèle est accessible sur  https://docs.google.com/document/d/1IVMp-fKWBmyOtCS15fcFVuGA3x4NDy_bdsaWUOP4FOY/edit?usp=sharing 

Nous rappelons qu'une séance d'aide à la préparation de ce document aura lieu à la fin du mois de janvier (la date est fixée chaque année par le secrétariat).

Ce document doit impérativement contenir les informations suivantes:

1)     Introduction (motivation du projet scientifique, question de recherche spécifique, hypothèse générale, etc.)
2)     Méthodologie (expliquer comment vous allez répondre à votre question - par exemple, avec des subsections "stimuli, procédure, analyses principales")

3)     Prédictions spécifiques (réponses possibles à votre question de recherche, compte tenu de vos méthodes) 

Le but de ce document n'est pas d'empêcher les analyses exploratoires en obligeant les étudiants à ne faire que les analyses déclarées à l'avance, mais simplement leur permettre de mieux prévoir leur projet de recherche, du début à la fin, pour bien estimer les risques et les possibilités associés. Cet exercice permet de faciliter la compéhension de l'état d'avancement de la pensée et peut être répété au fur et à mesure que des nouvelles considérations apparaissent. 

4.4 Recommandations: pré-soutenance

Votre présentation orale devra présenter deux parties, l'une sur le projet, l'autre, sur la faisabilité. La partie sur le projet reprend le plan du document (voir ci-dessus). Vous devez, à l'oral, de plus présenter la faisabilité du projet en évoquant:

-       les outils acquis et résultats obtenus pendant la phase de préparation

-       le plan de travail: les étapes du travail restant et les dates prévues pour chaque étape (vous pouvez utiliser un tableau de Gantt)

Vous devrez vous présenter à la soutenance au moins 10 minutes avant l'heure à laquelle vous êtes convoqué-e, MUNI-E DE VOTRE PRÉSENTATION AU FORMAT PDF OU PPT sur clé USB de préférence. Vous pouvez, par mesure de précaution, apporter également votre présentation sur ordinateur portable.

ENTRAINEZ-VOUS À RESPECTER SCRUPULEUSEMENT LES LIMITES DE TEMPS (8 minutes pour la présentation lors de la pré-soutenance).




5. Le stage long (S4)

Le stage long de recherche correspond au dernier semestre du master (S4) et valide 30 crédits ECTS. Il s'agit d'un stage à plein temps en immersion dans le laboratoire concerné, et en interaction avec votre directeur de stage et le reste de l'équipe.

Le mémoire que vous rédigerez sera jugé par 2 rapporteurs, l'un (au moins) appartenant au Conseil pédagogique mais tous deux extérieurs au laboratoire d'accueil. La soutenance orale, elle, sera évaluée par le Conseil pédagogique du Cogmaster constitué en Jury, qui délivrera la note finale.


6. La rédaction du mémoire




6.1 Contraintes formelles

Votre mémoire peut être rédigé en français ou en anglais. Vous avez la possibilité d'utiliser des figures, tables, graphiques et, de façon raisonnable, des annexes contenant des détails techniques.

- Taille du mémoire
Pour tous les mémoires produisant des données (données de simulation comprises), le nombre total de mots doit être compris entre 10000 et 15000.
Pour les mémoires théoriques (notamment en philosophie et linguistique théorique), le nombre total de mots doit être compris entre 10000 et 20000.

Ces limites sont comprises hors pages de garde, déclarations de contribution, d’originalité, pré-enregistrement, table des matières, résumé, bibliographie, annexes et remerciements ; légendes et notes de bas de page sont en revanche comptabilisées.
Un symbole mathématique compte pour un mot.
Aucune police ou taille de caractère n'est imposée; privilégiez toutefois la lisibilité.

- Page de titre

- Déclaration d'originalité
Les stages de M2 Recherche doivent être de véritables travaux de recherche originale, pouvant aller au-delà des connaissances déjà publiées (sans préjuger des résultats obtenus). Afin de clarifier cet aspect, chaque étudiant doit faire figurer, en première page de son mémoire, une déclaration d'originalité spécifiant en quoi le travail présenté va au-delà de ce qui est déjà connu.
- Déclaration de contribution
Comme la plupart des recherches scientifiques, les stages de M2 Recherche impliquent souvent de multiples contributeurs: l'étudiant, l'encadrant, mais souvent aussi d'autres membres du laboratoire qui aident à des titres divers. Il s'agit de préciser, comme dans un nombre croissant de revues, les contributions respectives de toutes ces personnes. A cet effet, chaque étudiant doit faire figurer, en première page de son mémoire, une déclaration de contribution, qui précise de manière nominative toutes les personnes qui ont contribué à: Attention, ces points sont donnés à titre indicatif! Ils ne s'appliquent pas nécessairement à tous les types de projets. La déclaration de contribution doit être rédigée par l’étudiant d’après cette liste indicative.
>> Exemples de déclarations de contribution

- Document de pré-enregistrement
A insérer après la déclaration de contribution.

- Corps du mémoire
La structure attendue est décrite ci-dessous. La qualité de la rédaction sera prise en compte.

- Bibliographie
La qualité de la présentation sera prise en compte.



6.2 Structure attendue et critères d'évaluation




6.3 Dépôt du mémoire

Votre mémoire doit être transmis au secrétariat du Cogmaster environ 15 jours (au minimum) avant la date de la soutenance:
La date limite précise est fixée chaque année par le secrétariat, et doit être impérativement respectée. Aucun retard n'est accepté car ce délai est indispensable pour laisser aux rapporteurs le temps de lire et évaluer vos travaux. En cas de dépassement de la date limite annoncée par le secrétariat, une pénalité proportionnelle au retard est appliquée, à raison d’un point par 24 heures. Plus aucun mémoire n'est accepté au-delà de 4 jours de retard.



7. La soutenance orale




7.1 Sessions

Le Cogmaster organise deux sessions de soutenances, l'une fin juin, l'autre début septembre. Elles sont publiques, dans la limite des capacités d’accueil des salles. Le planning détailllé de chaque session est connu une fois les mémoires remis.

Attention! Pour des raisons de calendrier, vous ne pouvez présenter votre candidature aux allocations de recherche des Ecoles Doctorales que si vous soutenez votre mémoire lors de la session de juin; la session de septembre est en effet trop tardive.
>> Après le Master 


7.2 Déroulement de la soutenance

Les jurys sont interdisciplinaires, représentant chaque spécialité et si possible chaque grand thème des sciences cognitives. Ils sont composés au minimum de 7 membres du Conseil pédagogique, qui siègent pendant l’intégralité de la session.

Le Cogmaster peut adopter un système de jurys parallèles: deux soutenances se déroulent alors simultanément dans deux salles distinctes. Dans ce cas, afin de permettre une notation équitable, les jurys se reforment une fois passée la moitié des soutenances, avant de se réunir pour établir les notes finales à l'issue de la session.


7.3 Critères majeurs d'évaluation de la soutenance




8. La validation du stage

A l'issue de la soutenance, le jury statue sur une note globale de stage, qui fait l'objet d'une délibération à huis clos. Le jury est souverain pour déterminer la note finale.

Au-delà de la rigueur du raisonnement et de la démarche scientifique, de la pertinence de cette démarche par rapport aux questions générales en sciences cognitives, de la qualité de la discussion et de votre autonomie dans le travail, la qualité de votre présentation orale, ainsi que celle de la présentation et de la rédaction de votre mémoire seront prises en compte. Nous insistons sur le fait qu'il est important que vous respectiez scrupuleusement les limites de temps (12 minutes) et d'espace (nombre de mots), dans la mesure où de telles limites sont imposées dans la plupart des revues ou conférences internationales. La capacité à respecter exactement ces limites fera partie de la note.

Au final, deux éléments principaux ont un poids à peu près équivalent dans la note finale: Un troisième élément intervient également, bien qu'avec un poids moindre:
Les résultats de chaque session sont publiés dans les jours suivants, et les commentaires écrits des rapporteurs transmis aux étudiants par le secrétariat.