Orientation des étudiants


L'assemblée des enseignants désigne l'ensemble du corps professoral intervenant dans le Master. 

1. Le directeur des études 
2. Le tuteur
    - Le choix des UE
    - Le suivi des stages
    - La question du plagiat
    - L'accompagnement après le Master
3. L'entretien de candidature
4. Le jury d'admission (examen des candidats)
5. Le secrétariat 



1. Le directeur des études

Il intervient à différentes étapes de la vie des étudiants. Pour le joindre: voir la liste des membres du CP ou écrire à etudes_at_cogmaster.net



2. Le tuteur

Les tuteurs sont désignés lors des jurys d'admission et deviennent ainsi le représentant pédagogique et scientifique du Cogmaster auprès de l'étudiant (ou des étudiants) dont ils suivent le parcours tout au long de l'année. Le tuteur intervient à plusieurs titres: choix des UE, suivi des stages, accompagnement de l'étudiant-e après le Master.
>> Tuteurs de la promotion en cours 




2.1 Le choix des UE

En tant que tuteur, vous veillez à organiser la scolarité la plus pertinente possible pour l'étudiant, compte tenu de sa formation initiale, de son projet scientifique, et des contraintes pédagogiques propres au Master.
Concrètement, l'étudiant-e doit vous solliciter avant le début des enseignements du semestre, afin de vous soumettre une proposition de liste de cours; celle-ci doit respecter les contraintes régulatrices exposées ci-dessous et prendra la forme d'un contrat d'UE, à remettre ensuite au secrétariat du Cogmaster. Si votre pupille ne s'est pas adressé à vous dans les premières semaines du mois de septembre, vous pouvez vous en inquiéter auprès du secrétariat.
>> Modèle de contrat d'UE

Il existe 3 ordres de contraintes régulatrices à observer.

1) Contraintes non négociables
. Les UE sont insécables. Elles doivent être suivies en totalité ou pas du tout. Elles ne peuvent être à cheval sur 2 semestres.
. L'étudiant doit valider au minimum 30 ETCS par semestre.
. Compte tenu de la disparité entre les valeurs en ECTS des UE disponibles (internes et externes au Master), les étudiants sont autorisés à valider jusqu'à 36 ETCS par semestre (maximum), leur moyenne semestrielle n'étant calculée qu'à partir des 30 meilleurs ETCS validés.
. Pour les étudiants de seconde année (M2), leur premier semestre (S3) inclut la validation obligatoire (sur le mode validé/échoué) d'un ministage de préparation valant 6 ECTS; le second semestre (S4) reste, lui, consacré exclusivement au stage de recherche.
. La présence des étudiants est obligatoire pour les UE propres du Master ; une feuille de présence doit circuler à cet effet au début de chaque cours. Il faut donc veiller à ne pas autoriser l'étudiant à prendre des cours qui se chevauchent!


2) Principes pédagogiques
. Le principe général est de veiller à la cohérence scientifique du parcours de l'étudiant, compte tenu de sa formation et de ses objectifs.
. Ceci implique en particulier de:
- respecter les pré-requis (ne pas suivre un contenu sans avoir les pré-requis)
- éviter les doublons (ne pas suivre et valider deux fois le même contenu)
- éviter le saupoudrage ou le papillonnage (le choix des cours doit s'inscrire dans les perspectives de formation à plus long terme de l'étudiant).


3) Parcours-type
. Pour les M1: l'objectif général poursuivi est le renforcement de la discipline de base de l'étudiant, accompagné par une ouverture interdisciplinaire aux sciences cognitives. Les maquettes élaborées par les responsables de filière respectent cet objectif. Elles sont disponibles sous l'onglet Etudiant M1.

Ceci se traduit pour un étudiant ayant obtenu une licence (L3) dans l'une des disciplines de base des sciences cognitives, par 50 à 75% des cours suivis dans la spécialité d'origine de l'étudiant (voir la description des filières dans "le Guide du M1"), et de 25 à 50% dans nos cours d'introduction (CO*) ou d'approfondissement (CA*). Certains cours de M2 peuvent être également utiles.
Les étudiants ayant déjà un M1, ou plus, dans l'une des disciplines de base peuvent souhaiter acquérir une seconde spécialité, auquel cas il leur faudra acquérir cette nouvelle discipline de façon accélérée, quitte à suivre certains cours de L3 de haut niveau. Voir la liste des filières.
Attention! tous les M1 doivent maintenant obligatoirement suivre le tronc commun, constitué notamment par la quinzaine de rentrée ainsi que les ateliers théoriques et expérimentaux.

. Pour les M2: l'objectif général est l'ouverture interdisciplinaire et l'acquisition des outils nécessaires au stage. Ceci se traduit par le suivi des cours interdisciplinaires (3 au minimum) appropriés au thème de recherche.

En pratique, l'étudiant validera donc 6 ECTS de préparation de stage, et entre 3 et 5 UE interdisciplinaires de M2. Les ECTS restant pourront éventuellement être occupés par des cours monodisciplinaires avancés (CA*, cours chez les partenaires universitaires), voire par des cours d'introduction de M1 (CO*), de manière à renforcer les connaissances dans des secteurs utiles pour le stage ou pour le projet scientifique de l'étudiant. Voir la liste complète des cours.
Les M2 sont fortement encouragés à suivre le tronc commun s'ils n'ont pas déjà fait une formation équivalente auparavant. Cependant ils ne peuvent suivre les ateliers qu'au premier semestre, le second étant obligatoirement consacré intégralement au stage de recherche.

. De façon à éviter que nos filières ne deviennent des couloirs de formation trop étroits et étanches, il est important d'encourager la mobilité scientifique et institutionnelle entre les deux années du Master.

En clair: éviter que l'étudiant effectue son stage de M2 dans le même laboratoire que le stage ou ministage en M1.

. Les parcours-types à recommander dépendent du degré de maturité scientifique de l'étudiant et de son avancement dans les acquis fondamentaux. Il s'agit de guider les étudiants vers une scolarité satisfaisant a priori aux "contraintes non-négociables" et aux "principes pédagogiques". D'autres parcours sont envisageables, à condition qu'ils soient motivés en référence aux principes pédagogiques.
En cas d'écart important par rapport au parcours-type, c'est le tuteur qui doit juger si les arguments de l'étudiant sont recevables ; mais il est invité à consulter la direction des études, les reponsables de filière ou le secrétariat en cas de doute, voire à saisir le Conseil pédagogique pour trancher.




2.2 Le suivi des stages

En tant que tuteur, vous devez vous assurer que les moyens matériels dont l'étudiant dispose pour mener à bien son stage (encadrement, accès aux ressources) sont adéquats pour son sujet. Vous devez également le conseiller sur le plan scientifique, de façon à ce que son stage s'ancre bien dans les objectifs généraux du Master (une description de ces objectifs est donnée dans la section 'Recherche').

A ce titre, vous assisterez à la pré-soutenance de votre étudiant-e, qui se tient fin janvier et dont l'enjeu est de discuter et valider le travail préparatoire effectué au 1er semestre, en vue du stage long du 2nd semestre. Les tuteurs sont non seulement invités à assister à cette présentation, mais aussi à rencontrer en amont leur "pupille", pour un avis extérieur sur l'avancée de leurs travaux.

Si le tuteur constate un problème, dans l'organisation matérielle, ou l'orientation scientifique du stage, il a mandat du Conseil pédagogique pour intervenir auprès du directeur de stage pour demander les ajustements nécessaires. Si cela s'avère trop délicat, il doit en référer au directeur des études.




2.3 La question du plagiat

Pour des raisons éthiques et déontologiques, légales (le droit d’auteur), pédagogiques et scientifiques, et par honnêteté intellectuelle, il est important d'apprendre à citer ses sources. Au Cogmaster, tout étudiant se rendant coupable de plagiat s’expose au minimum à ce que l’UE soit considérée comme non validée et non compensable.
>> Explications générales concernant le plagiat et ses conséquences




2.4 L'accompagnement après le Master

Nombre d'étudiants souhaitent poursuivre le Master par un Doctorat et doivent se préoccuper très tôt du problème des allocations de thèse et surveiller les appels d'offre de façon à ne pas manquer les dates limites -- en général dès le mois de février. Pour la plupart des bourses et allocations, il leur est demandé de fournir une lettre de recommandation émanant de la direction du Master.

C'est à vous, qui avez suivi de près la scolarité de l'étudiant-e, qu'il revient d'en rédiger les grandes lignes, à soumettre ensuite au secrétariat qui pourra y adjoindre des éléments chiffrés, y apporter la signature de la direction du Master et en assurer l'envoi.




3. L'entretien de candidature

Lorsqu'ils se présentent à l'entrée en M1 ou en M2, les candidats doivent prendre contact avec 2 ou 3 membres du Conseil pédagogique pour convenir d'un entretien individuel. A l'issue de cet entretien, le membre du Conseil pédagogique doit:

1) signer le formulaire d'admission de l'étudiant(e)
2) remplir une grille d'évaluation qu'il renvoie par courriel au secrétariat avant la session d'admissions.

Pour les candidats habitant à l'étranger ou ne pouvant se déplacer, l'entretien peut s'effectuer par téléphone. Il est alors d'autant plus important que le membre du CP remplisse la grille d'évaluation le/la concernant.

L'objectif de ces entretiens est double. Il sert à la fois à évaluer les compétences, la motivation, et la capacité de travail du candidat, mais aussi à orienter celui-ci dans son parcours scientifique et pédagogique, en s'intéressant à ce qui lui a fait choisir le Cogmaster, à la manière dont il ou elle envisage son avenir professionnel, aux cours et stages envisagés.



4. Le jury d'admission (examen des candidats)

C'est le Conseil pédagogique qui constitue le jury d'admission. Au vu du dossier d’admission de l'étudiant et des capacités d’accueil fixées par la maquette, il doit:
La principale session d'admission se tient en juin, au cours de laquelle le Conseil pédagogique examine l'ensemble des candidatures en M1 et les premières candidatures en M2. Une session complémentaire est prévue fin août mais ne concerne que les candidatures en M2. Chaque session dure au minimum une journée entière.

Il importe que chaque membre du Conseil pédagogique soit présent ou se fasse représenter, afin de ne pas créer de déséquilibre au niveau des différentes disciplines scientifiques composant le Cogmaster.

En 2008-2009 et 2009-2010, le Cogmaster a disposé d'une possibilité de financement pour deux étudiants admis en M2, grâce à une convention de mécénat passée avec EDF via la fondation de l'ENS. Au total quatre bourses, d'un montant d'environ 4500 € chacune pour l’année universitaire, ont été attribuées à des étudiants admis en M2. Le Conseil pédagogique a ainsi dû sélectionner les candidats au M2 susceptibles de se voir attribuer cette subvention, en donnant la priorité à qui envisageait de travailler dans le domaine de la cognition visuelle ou spatiale (en particulier les thématique "visualisation 2D-3D" et "navigation, mémoire spatiale", auxquelles se sont ajoutées, en 2009-2010, le thème "haptique"). Le mérite universitaire et les critères sociaux ont été pris en compte pour départager les candidats.
Le Conseil pédagogique devait étudier les demandes de bourse (uniquement lors de la 1ère session d'admissions), puis transmettre son avis à EDF et la Fondation de l'ENS. C'est cette dernière qui a rendu la décision finale, et s'est chargée de contacter les étudiants retenus pour le versement de ladite subvention.



5. Le secrétariat

Le rôle du secrétariat est de coordonner l'ensemble des activités pédagogiques du Master. Ceci inclut:

N'hésitez pas à nous contacter pour plus d'explications.